Perdre 10 Kilos

    Il existe une façon rapide de perte de gras, sans abimer votre métabolisme. Les anglophones appellent cette méthode la “Mini-cut”.

    La chose à bien se mettre dans la tête, c’est que pour maigrir, peu importe la diète que vous utilisez, à partir du moment où vous mangez moins de calories que ce que vous ne brûlez. On appelle ça un déficit calorique.

    Donc, vous pourriez manger des frites tous les jours, si vous êtes dans un déficit calorique, vous allez maigrir. Je ne dis pas que vous serez en bonne santé, mais vous perdrez du gras.

    Bref, l’objectif de la “mini-cut”, c’est de vous faire perdre du gras, rapidement, sur une courte période de temps, idéalement 3 à 6 semaines. Je vous déconseille d’appliquer les principes que je vais vous montrer dans un instant pendant plus de 6 semaines. La mini-cut est assez agressive et peu ralentir votre métabolisme si vous l’appliquez trop longtemps (mais si vous restez sous les 6 semaines, ça devrait aller).

    Donc, la 1ère chose à faire avant de vous lancer dans cette courte et rapide diète, c’est de clairement comprendre pourquoi vous voulez faire une mini-cut. Pourquoi pas une diète standard? Aussi, si vous faites une minicut, évitez à tout prix de basculer dans une diète standard à la fin de celle-ci (bonjour les dégâts métaboliques si vous le faites).

    Soyons clairs, si vous faites la mini-cut, pas de diète après.

    En général, j’utilise les mini-cuts dans mes coachings pour “nettoyer”. Par exemple, une personne vient vers moi pour soigner son métabolisme et on booste son métabolisme et disons que la vie se met en travers du chemin et qu’on a plusieurs semaines qui sont mauvaises, durant lesquelles on mange trop et on prend du gras. A ce stade, faire une pure diète serait trop long, trop lent et surtout pas réellement aligné avec les objectifs de la personne. Donc, on va faire une diète rapide et courte, intense mais brève. On va attaquer le gras, perdre rapidement ce qui a été pris, puis reprendre le boost métabolique.

    Si vous voulez faire plus que “nettoyer”, c’est-à-dire transformer votre physique ou perdre plus de 5 kilos, mieux vaut faire une diète standard.

    Maintenant que tout ça est dit, comment fait-on une mini-cut pour un maximum de résultats ?

    La 1ère chose, c’est de fixer votre apport en protéine et lipides. Et oui, il va vous falloir savoir ce que vous mangez pour réussir. La bonne nouvelle c’est qu’il ne vous faudra le faire que quelques jours. Juste le temps de voir à quoi ressemble le dosage pour chaque repas.

    Pour vos protéines, vous pouvez simplement prendre 1.3 à 1.8gr de protéine par kilo de poids de corps. Donc, pour quelqu’un pesant 80kg, il pourrait viser entre 105 et 145gr de protéine. Je vous recommande plutôt de viser le haut de cette fourchette, mais attention, demandez conseil à votre médecin/diététicien pour en savoir plus.

    Ensuite, pour vos lipides, ne descendez jamais sous les 30gr de lipides. Moins que ça, vous pourriez avoir de sérieux problèmes de santé. Donc, les graisses, c’est super important pour vous maintenir en bonne santé et en forme. Essayez d’avoir au moins 20% de vos calories qui proviennent des lipides. Disons que vous décidez de manger 1.500 calories par jour, au strict minimum, 300 calories devraient provenir de vos lipides.

    L’idéal serait de se situer entre 40 et 60gr de lipides. Si vous adorez les lipides, vous pouvez vous situer en haut de cette fourchette, voir plus haut, mais tout ce qui vient s’ajouter aux lipides devra être retiré de quelque part (à savoir, des glucides/sucres).

    Et enfin, nous avons les glucides. Eux, ils vont juste remplir ce qu’il vous reste en termes de calories. Si vous aviez décider de prendre 1.500 calories, que vous avez mis 120gr de protéines (donc 480 calories), 60gr de lipides (donc 540 calories), il ne vous reste que 480 calories à remplir (1.500 – 480 – 540 = 480). Ce qui nous donnerait 120gr de glucides.

    Donc, comment décider de cette quantité de calories à suivre pendant la mini-cut ?

    Vous pourriez faire ça de plusieurs manières. Disons que vous voulez perdre 3kg de gras. Ca vous fait 24.000 calories à perdre sur les quelques prochaines semaines. Disons que vous vous donnez 30 jours pour réaliser la minicut. Si vous faites 24.000/30, ça vous donne 800 calories à perdre par jour pour parvenir au déficit voulu. Evidemment, le corps s’adapte, donc mieux vaut partir avec une marge de manoeuvre. Nous dirons donc que nous avons 1.000 calories de déficit par jour, tous les jours, pendant 30 jours.

    Maintenant, nous devons déterminer votre métabolisme. Combien de calories votre corps consomme pour rester le même. Evitez les calculateurs en ligne, il est rare qu’ils fonctionnent. Faites ça manuellement (voir vidéo).

    Disons que nous trouvons que votre métabolisme tourne autour des 2.500 calories. Pour être en déficit calorique, nous allons devoir manger moins que ça, et vu que notre objectif est d’avoir un déficit quotidien de 1.000 calories, nous allons devoir manger 1.500 calories par jour pour y arriver.

    Et voilà, c’est comme ça que vous déterminez votre déficit calorique. Ici, je vous le montre de façon très logique et calculée, mais vous n’avez pas à le faire de cette manière. Vous pourriez simplement vous fixer une deadline, disons 30 jours et ensuite décidez de la quantité de calories que vous pourriez manger, sans craquer, pour perdre du gras pendant ces 30 jours.

    Moins de prise de tête avec ce processus, le seul soucis est que vous ne savez pas réellement combien vous allez perdre. Personnellement, j’aime avoir les chiffres comme support !

    N’oubliez pas, la minicut est courte et intense. Mais il faut pouvoir la tenir et ne pas péter un cable par la suite. Mieux vaut faire une minicut douce et parvenir à maintenir vos résultats par la suite, plutôt qu’une minicut hardcore mais reprendre tout le gras perdu par la suite !

    Donc, pour résumer, déterminer pourquoi vous voulez faire une minicut. Déterminer votre deadline (la fin de la minicut). Déterminer la quantité de calories que vous pouvez manger pour atteindre vos objectifs sans surchauffer. Et c’est parti !

    C’est parti pour 100 jours de GRINNNNNNND !

    Non, c’est une blague^^. Le grind ne m’intéresse pas.

    Par contre, ce qui m’intéresse, est d’avoir un plan motivant, et stratégique !

    Par le passé, je me lançais fréquemment dans des challenges de 30-60-90-120 jours. Et vous savez comment ils ont fini ?

    MAL.

    Avant, j’étais assez isolé, je ne parlais pas à d’autres personnes qui se trouvaient dans la même situation que moi, donc je ne savais pas vraiment comment ça se passait pour les autres.

    Tout ce que je pouvais voir était ces gars sur youtube et internet qui étaient secs toute l’année, qui faisaient des diètes sans problème, qui s’entrainaient sans problème, etc.

    J’en suis venu à la conclusion que j’avais un problème… Moi. Pas eux, pas leurs diètes, etc.

    Non, non, j’avais, moi, un problème qui faisait que j’étais incapable d’atteindre mes résultats.

    Ce que je ne comprenais pas était que j’essayais d’obtenir des résultats en utilisant les méthodes d’autres personnes… Et ce n’étaient pas des méthodes adaptables… C’était sans sucre, sans lipide, que protéines, etc.

    J’essayais d’obtenir des résultats avec des approches qui ne me convenaient pas, sans savoir ce qui était faisaible ou pas.

    Et j’utilisais des approches de personnes qui n’avaient jamais eu mes problèmes.

    Ces gars sur internet… Ils n’ont aucun problème alimentaire… Ils n’ont pas le même besoin de manger que moi… Ils n’ont pas les mêmes gouts que moi…

    Pourtant, je faisais ce qu’ils me disaient de faire.

    Et, au lieu de remettre en question leurs conseils, je me suis remis moi en question. J’ai essayé de me forcer à faire des choses que je déteste, à manger des choses que je n’aime pas.

    En soi, je n’avais pas vraiment le choix, vu que je ne m’y connaissais pas vraiment, et tout ce que j’avais appris, je l’avais appris en écoutant les conseils de ces personnes…

    Donc, mon chemin fut long^^. Et remplis d’erreurs.

    Heureusement pour moi, je ne sais jamais m’avouer vaincu. Sinon, j’aurais jeté l’éponge il y a bien longtemps.

    En m’obsédant sur le sujet, j’en ai fais mon métier. Et, vu que je bossais là-dessus tous les jours, j’ai commencé à suivre plusieurs personnes, à voir leurs progrès, leurs difficultés et leurs facilités.

    Et certaines personnes ont plus facile que d’autres. Mais en suivant toutes ces personnes, j’en ai trouvé qui avaient le même challenge que moi.

    Et j’ai commencé à me rendre compte, qu’en fait, je ne suis pas le seul. Que d’autres lutent aussi avec leur alimentation et leur besoin de nourriture.

    Ca m’a permis de commencer à accpeter le fait que, peut-être je n’étais pas tellement un échec… Peut-être que la diète comme on la connait est simplement un examen qui est trop difficile à réussir !

    J’ai donc commencé à chercher des alternatives qui me permettraient de manger ce que je veux. Et j’ai cherché pendant pas mal de temps. Ce n’est qu’en 2015 que j’en ai entendu parlé et 2016 que je l’ai appliquée. Depuis ce moment, j’ai eu la chance de l’améliorer. Mais surtout, j’ai compris comment l’adapter à mon propre vécu.

    D’où ce challenge de 100 jours qui n’est pas un grind. Le grind ne marche pas pour moi. Jamais marché. J’ai besoin d’être libre, par rapport à n’importe quoi. Si je suis forcé de faire une chose difficile pendant 100 jours… Ca va pas le faire !

    Et, je pense, c’est le cas de beaucoup de monde. Mais, on nous dit l’inverse. On nous parle de changer notre mode de vie. On nous dit de faire ci ou de faire ça. Et c’est cool, c’est vrai qu’il faudra changer une ou deux choses.

    Mais changer son style de vie…?

    Non, non.

    Changer son style de vie, déjà, je sais pas vous, mais moi, j’en ai pas envie… C’est la pire approche à avoir. Votre style de vie… C’est le votre, ce n’est pas vous qui devez vous y habituer. C’est votre diète qui doit s’y habituer. Pas l’inverse.

    Si vous faites l’inverse… Vous allez échouer.

    Vous avez probablement déjà essayé d’adapter votre style de vie. Moi aussi. Même résultat. A savoir, pas de résultat !

    Ne changez pas votre style de vie.

    Pas contre, commencez à apprendre ce qu’est la nourriture et comment votre corps fonctionne.

    Faites les bonnes choses. Si vous voulez apprendre à rouler, apprenez d’abord comment la voiture fonctionne, comment y mettre de l’essence, combien en mettre, etc. Avant de vous lancer sur la route.

    Et choisissez votre instructeur avec attention. Prenez quelqu’un qui vous ressemble et qui a déjà fait lui-même ou avec d’autres personnes ce que vous voulez faire !

    Le titre fait assez peur… MAIS, rien n’est irrémédiable.

    Si vous avez un mauvais métabolisme, vous pouvez le réparer. Donc, demandons-nous :

    Qu’est ce qu’un mauvais métabolisme ?

    Tout d’abord, qu’est ce qu’un métabolisme ?

    Très simplement, le métabolisme représente la quantité de calories que votre corps brule chaque jour pour perdre du gras.

    Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner, et cette énergie, ce sont les calories. Ces calories sont transformées en ATP (adénosine triphosphate)par notre corps et il utilise cette molécule à chaque instant de chaque jour.

    Pas d’ATP, pas d’énergie. Pas d’énergie, pas de vie.

    Certains corps ont naturellement besoin de moins d’ATP pour fonctionner, donc moins de calories.

    Un mauvais métabolisme représente un métabolisme qui peut fonctionner avec peu d’ATP, donc calories par jour.

    Comment savoir si vous avez un mauvais métabolisme ?

    Super simple… J’utilise un petit calcul pour savoir directement si nous sommes dans une bonne position… ou pas !

    Prenez votre poids et multipliez-le par 25 si vous êtes une femme et 30 pour un homme.

    La différence est juste liée au fait qu’un homme a, proportionnellement, plus de masse musculaire qu’une femme. Donc, il consomme plus de calories par jour, suite à ces quelques kilos de muscle en plus.

    Quelles Sont Les Conséquences D’Un Mauvais Métabolisme ?

    Okay, si vous avez un mauvais métabolisme, ou si vous êtes à la limite, voici quelques challenges que vous pourriez rencontrer.

    Il est important d’être au courant de ceux-ci, afin de comprendre où votre corps se situe.

    1. Diminution de la quantité de calories mangeables SANS prise de gras

  • Si votre métabolisme est moins bon, vous allez prendre du poids beaucoup plus rapidement… Vous avez un repas de famille ? Avec un mauvais métabolisme, il est probable que vous preniez du gras lors de celui-ci. Pas parce que vous mangez de tout, ou que vous mangez des choses qui vous plaisent… Juste parce que les aliments plaisant sont souvent les aliments les plus caloriques.

    C’est un peu comme un budget financier. Si vous avez un gros budget, vous pouvez vous acheter plein de choses ! Si vous avez un budget moins important… Il faudra économiser et si vous achetez trop, vous serez endetté (et prendrez donc du gras).

  • 2. Augmentation de la difficulté à perdre du gras

  • Si vous mangez moins de calories, vous aurez moins de calories à enlever lors de votre déficit calorique. Par exemple, vous avez un métabolisme de 2.000 calories… Et, vous décidez de créer un déficit calorique de 25% (si vous voulez savoir comment programmer votre diète, allez jeter un oeil à mon livre digital “Votre Plan D’Attaque Pour Manger Tout Ce Que Vous Voulez En Perdant Du Gras“)… Ca fait que vous vous retrouvez avec 1.500 calories par jour, et 500 calories en moins.

    Nous avons 8.000 calories pour un kilo de gras… Donc, avec un métabolisme à 2.000 calories et un déficit calorique de 500 calories, vous aurez besoin de 16 jours pour perdre UN SEUL KILO DE GRAS.

    Dur…

    Au fait, que vous pesiez 100 kilos ou 50 kilos. Que vous ayez 35, 75 ou 25 ans. Que vous soyez un homme ou une femme… Si vous avez un métabolisme de 2.000 calories, et que vous faites un déficit calorique de 500 calories, c’est EXACTEMENT la même chose. Le métabolisme est le seul et unique composant à prendre en compte.

    Simple comparaison : Que votre voiture pèse 2 tonnes ou 500 kilos, qu’elle ait 2 ans ou 15 ans… Si elle a besoin de 10l pour 100km, peu importe son poids, age, etc. ! Tout ce qui compte est la quantité d’essence que vous mettez dans la voiture !

    Maintenant, disons qu’au lieu d’avoir un métabolisme de 2.000 calories, nous en avons un de 3.000 calories… Et que nous décidons de faire les 25% de déficit calorique… Ca nous donne 750 calories de déficit calorique ! Pour perdre notre kilo de gras, il nous faudra donc 11 jours, au lieu de 16 jours.

    Le meilleur, par contre, est que vous ne mangez pas 1.500 calories… Vous mangez 2.250 calories par jour. Et vous perdez du gras plus rapidement.

    Et tout ça, juste parce que vous avez un meilleur métabolisme.

    3. Votre système hormonal est déréglé

    Avec un mauvais régime, et c’est très bizarre, votre faim ne fonctionne plus normalement.

    Lorsque je commence des remontées métaboliques avec des personnes ayant des métabolismes réprimés, dans pratiquement 100% des cas, ils n’ont pas faim. Même en mangeant moins de 2.000 calories. Si la faim est déréglée, les hormones controlant la faim sont déréglées. Si ces hormones sont déréglées, d’autres le seront aussi.

    Et, s’ils n’ont pas faim, ils ont faim en permanence !


  • 4. Diminution des niveaux d’énergie

  • Disons que, chez vous, dans votre appartement ou maison, vous n’avez qu’une certaine quantité d’électricité. Et elle est limitée. Pour quoi allez-vous l’utiliser ?

    Est-ce que vous allez l’utiliser pour la tv ? Le pc ? Le four ?

    Ou est-ce que vous allez utiliser le peu d’électricité que vous avez pour l’eau chaude et la lumière ?

    Votre corps fonctionne exactement de la même façon. En régime, il s’adapte. Il dépense moins de calories parce qu’il reçoit moins d’énergie/calories/ATP.

    Et, un mauvais métabolisme est lié à un enchainement, à travers les années, de régimes. Au fil du temps, votre corps apprend et s’habitue à n’utiliser que l’eau chaude et la lumière.

    En pratique, ça veut dire que votre corps fera un tas d’adaptations pour limiter son utilisation d’éléctricité. Il ne vous chauffera plus autant (les mains froides en permanence ?), vous aurez rarement la motivation, la qualité de votre sommeil sera diminuée, vos performances progresseront lentement et vous aurez tendance à vous blesser fréquemment et facilement.

  • Bref, avoir un métabolisme est assez… Cauchemardant, si ça se dit. Mais ce n’est pas irrémédiable. En remontant vos calories, petit à petit, vous pouvez parvenir à soigner votre métabolisme !

    Il vous faudra de la patience, mais vous pouvez réellement améliorer la quantité de calories que votre corps brule par jour !

    Fait effrayant : Si vous allez en salle de fitness et que vous n’avez pas un programme d’entrainement précis, vous êtes assez certainement en train de faire une de ces 3 simples, mais ridiculeusement efficaces, erreurs.

    Un entrainement efficace est assez simple à avoir, si vous suivez les bons indicateurs.

    La façon la plus simple de vous mettre sur la bonne route est de ne choisir qu’une seule option d’entrainement.

    Et l’option la plus efficace est le renforcement musculaire (si vous en doutez ou ne savez pas pourquoi, nous en parlons dans la vidéo ci-dessous).

    Une fois que vous avez choisi cette option, il ne vous reste plus qu’à construire un programme d’entrainement. Ce qui, assez bizarrement, est plutôt simple (il suffit de ne pas vous prendre la tête avec quel exercice faire, mais plutôt quel muscle entrainer).

    Dans la vidéo ci-dessous, nous verrons comment garder votre programme d’entrainement sur les bons rails. Et si vous voulez un programme d’entrainement, je vous laisse aller jeter un oeil à mon tout nouvel ebook sur l’entrainement, que vous pourrez trouver en cliquant ci-dessous :
    http://kevin-philippe.clickfunnels.com/entrainement-express-sans-cardio

    Découvrez Comment Créer Un Entrainement Express, SANS Cardio, SANS Perte De Temps Inutile : http://kevin-philippe.clickfunnels.com/entrainement-express-sans-cardio

    4 Etapes, c’est tout ce qu’il te faut.

    Elles sont simples mais elles peuvent paraitre étranges !

    En effet, pour réellement perdre du poids, il te “faudra” manger ce que tu aimes manger.

    Il te faudra conserver TON rythme de vie. Même si tu penses que tu n’as pas un bon rythme de vie, c’est le tien. Et si on le change, tu risques d’en payer le prix.

    J’aborderai avec toi en détails les 4 étapes pour que tu puisses perdre du poids de la bonne façon, accroche toi !

    C’est aussi la dernière vidéo avant le lancement du programme Sec & Musclé à Vie : Devenez Votre Propre Coach. Le programme se lancera aujourd’hui à 18h, uniquement pour la liste prioritaire et seuls les 20 premiers auront accès aux bonus (dont un suivi 1-1, avec consultation skype chaque mois – en gros, un cadeau de ~550€).

    Pour plus d’infos là-dessus, reporte-toi à la fin de la vidéo 😉

    A la prochaine !

    Kevin

    PS : 130 personnes sont déjà inscrites sur la liste et uniquement les 20 premiers pourront bénéficier des bonus. Malheureusement, vu que ces bonus me demandent mon temps, je ne sais pas les répartir pour tout le monde, je ne pourrai donc pas faire d’exception ! Si cela t’intéresse, je te recommande chaudement de t’inscrire à la liste prioritaire, voici le lien, et d’être là à 18h :
    http://sculptetoncorps.teachable.com/p/inscriptionprioritaire/

    Nous arrivons dans la dernière partie du lancement du programme Sec et Musclé à Vie : Devenez Votre Propre Coach !

    Et aujourd’hui, nous allons parler du sport.

    Faut-il vraiment en faire ?

    Et si oui, lequel et comment ?

    Nous parlerons de tout ça dans la vidéo que vous trouverez plus bas dans l’article.

    Le Sport pour perdre du poids, ça marche ?

    C’est probablement une des questions que je reçois le plus fréquemment :

    “Je fais XYZ entrainement, et j’aimerais savoir comment manger pour perdre un max de graisse”.

    Et, quand je reçois ce style de question, je sais qu’il y a d’abord un point important à souligner.

    Le sport est un supplément à la diète.

    Et non l’inverse.

    Le sport, sans diète, ça ne marche pas.

    Nous sommes des machines bien faites. Si nous dépensons de l’énergie, nous allons naturellement compenser cette dépense calorique en mangeant plus.

    Et peut-être que vous n’aurez pas l’impression de manger plus.

    Mais croyez-moi, si vous ne savez pas combien de calories vous manger par jour, vous ALLEZ manger plus, à votre insu.

    Parce que c’est un phénomène complètement inconscient. C’est comme quand vous avez sommeil. Vous ne savez pas controler ça, pas vrai ?

    Vous dormez parce que, hey, c’est comme ça que fonctionne votre corps.

    Faire du sport, sans suivre son alimentation, c’est comme faire une nuit blanche (ou quasi), s’asseoir dans son fauteuil et se dire que tout va bien se passer parce que vous avez fait la nuit blanche.

    Devinez quoi, vous allez vous endormir.

    Même chose pour le sport. Juste faire le sport n’est pas suffisant que pour perdre du gras.

    Pour perdre du gras, il FAUT que vous dépensiez plus de calories que ce que vous n’en mangez !

    Et vous pouvez faire autant de sport que vous voulez, si vous mangez plus que ce que vous dépensez, vous ALLEZ prendre du poids.

    On s’en Fout du sport, alors ?

    Aaaah, pas vraiment :/

    Le sport ne sera pas le facteur principal de la perte de poids, c’est vrai, mais il sera primordial dans le rendu final !

    En faisant juste une diète vous allez perdre du poids, mais vu qu’il n’y a pas de sollicitation sur votre masse musculaire et que celle-ci brule beaucoup d’énergie, votre corps va cannibaliser vos muscles.

    Si vous perdez en muscle, votre ligne va en souffrir. Vous allez juste devenir une version plus légère de vous-même, sans forcément devenir plus sec ou sèche.

    Aussi, si vous perdez du muscle, votre métabolisme va diminuer. Si votre métabolisme, donc la quantité de calories que vous brulez par jour, diminue, vous allez devoir manger MOINS pour conserver la MEME perte de poids.

    C’est quand vous perdez du muscle lors d’une diète que vous savez que vous allez être dans la merde par la suite.

    Donc le sport est important, alors ?

    Le sport est important, oui.

    Pour votre santé et pour votre masse musculaire.

    Et ici, arrive la prochaine question :

    “Si le sport est intéressant principalement pour conserver la masse musculaire, quel sport faire ?”.

    En effet, si vous allez faire du cardio, vous n’utilisez pas du tout votre activité physique de façon optimale.

    Par contre, si vous allez faire du renforcement musculaire, là, vous êtes efficace !

    Quel style ? Eh bien, nous en parlons dans la vidéo ci-dessous :

    Vers la moitié de la vidéo, je vous parle du programme Sec&Musclé à Vie : Devenez Votre Propre Coach (je vous recommande d’aller jeter un oeil à la vidéo pour en savoir plus).

    J’ai créé un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil !

    A la prochaine !

    Kevin

    Donc, nous avons vu comment peser et mesurer vos aliments, comment déterminer votre métabolisme, comment créer un déficit calorique correct.

    Maintenant, nous allons voir la 4e étape, à savoir, comment tenir et gérer le déficit calorique pour continuer à perdre du gras.

    script

    C’est maintenant que vous allez rencontrer le plus de challenges, avec notamment, la faim, le manque d’énergie, le plateau de poids, l’irritabilité croissante, etc.

    Bref, c’est ici que vous gagnez ou perdez.

    Pour ça, il vous faudra un plan de bataille.

    Quel Sera Votre Plan D’Attaque ?

    Vu que vous savez combien de calories votre corps consomme, ce sera très simple.

    Si vous ne savez pas à combien de calories votre corps tourne, prenez le temps d’essayer d’estimer son range. En suivant une des vidéos précédentes, vous serez capable d’avoir une idée.

    On a déjà déterminer le déficit calorique à prendre lors de la vidéo précédente. Et si vous aviez trouver un range pour votre métabolisme, vous savez maintenant combien de calories vous sera nécessaire pour début votre transformation physique.

    Cela dit, notre corps est une machine de survie.

    Donc, oui, au début, vous allez perdre du poids. Mais par la suite, votre corps trouvera un moyen de dépenser de moins en moins de calories, pour finalement dissoudre votre déficit calorique.

    Vous voyez quand vous faites un régime et qu’à un moment, votre poids ne descend plus et vous ne perdez plus de poids ?

    Eh bien, c’est de ça que je parle !

    Votre corps s’est adapté. Et une fois qu’il s’est adapté, vous avez perdu, si on peut dire.

    Dans tous les cas, la situation vient de se dégrader. Vu que si votre déficit calorique s’est estompé, il va falloir en re-créer un.

    Et ça, c’est pas bon, pour la suite de la transformation physique et pour le maintien des résultats obtenus lors du déficit calorique.

    J’ai créé un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil !

    Comment Faire Pour Prévenir L’Adaptation Du Métabolisme Au Déficit Calorique ?

    La première chose pour prévenir son adaptation est de prêter attention à vos sensations.

    La faim est toujours un bon signe. Si celle-ci diminue, pourtant vous n’avez pas changé d’apport calorique, attention.

    Vos niveaux d’énergie. Si ceux-ci remontent ou se stabilisent, attention.

    Vous aurez d’autres avertissements, que nous verrons en détails dans la vidéo ci-dessous.

    Nous verrons aussi comment faire lorsque votre poids ne descend plus et que votre corps refuse de perdre de la graisse. Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour vous lancer !

    Vers la moitié de la vidéo, je vous parle du programme Sec&Musclé à Vie : Devenez Votre Propre Coach (je vous recommande d’aller jeter un oeil à la vidéo pour en savoir plus).

    J’ai créé un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil !

    A la prochaine !

    Kevin

    Okay !

    Je commence à écrire cet article, tranquille, sur ma table avec une tartine au nutella 8)

    Comme ça, c’est dit.

    Si vous aussi, vous voulez pouvoir manger des tartines au chocolat, ou ce que vous voulez manger, sans culpabiliser, alors cet article va vous intéresser.

    Bon, en fait, ce n’est pas la seule tartine au nutella que j’ai mangé aujourd’hui. C’est la 3e :s

    Oh mon dieu, vais-je devenir obèse ?

    Heureusement pour moi, j’ai un bon métabolisme. Dans le sens où je peux manger beaucoup de calories sans prendre de poids.

    Mais ce ne fut pas toujours le cas.

    Depuis que je suis petit, je pense être fait pour prendre du gras. Et, à travers ma carrière dans le fitness, je me rends compte que cette croyance est très commune, mais très infondée (si ça se dit).

    Dans le sens où, ce qui détermine votre prise de gras, ce n’est pas votre génétique, c’est le fait que vous mangez plus de calories que ce dont votre corps a besoin.

    Et c’est tout.

    Ce n’est pas une malédiction, ce n’est pas incontrollable, ce n’est pas définitif.

    Comment ça se fait que certaines personnes ont un moins bon métabolisme ?

    La génétique entre jeu, mais son impact est mineur.

    Le truc le plus important, ce n’est pas votre age, ou même votre passé sportif. Bien qu’être jeune et sportif aide.

    Le plus important est la quantité de diètes agressives précédemment réalisées.

    Si je commence un suivi avec quelqu’un, une de mes premières questions :

    “As-tu déjà fais des régimes par le passé”

    Si la personne me dit oui, je sais qu’à un moment ou l’autre, il nous faudra bosser sur la qualité du métabolisme de la personne.

    Vous avez fait beaucoup de régimes ?

    Mauvais signe.

    Vous avez fait beaucoup de régimes, et n’avez jamais réellement perdu le poids ?

    Paradoxalement, dans la majorité des cas, c’est bien, parce que ça veut dire que vous avez eu des périodes de gros surplus calorique, laissant votre métabolisme récupérer.

    D’un autre côté, il est possible que ceci vous ait forcé à faire beaucoup de régimes et donc à abimer plus votre métabolisme.

    De mes observations personnelles (je n’ai rien pour prouvé ça), quelqu’un qui n’a jamais réellement perdu le poids aura un métabolisme qui répond mieux que quelqu’un qui a fait des régimes agressifs et s’est stabilisé à un poids plus léger, avec un métabolisme abimé, sans prendre le temps de le guérir.

    Quelqu’un ayant fait ceci aura typiquement un métabolisme plus récalcitrant.

    Comment Savoir Si Je Suis Dans La Merde ?

    Si vous prenez votre poids, le multiplier par 25 pour une femme et 30 pour un homme et que votre dépense calorique journalière est en dessous de ça, la situation n’est pas idéale et il sera important de remonter vos calories.

    Pour votre santé surtout, mais aussi pour votre bien-être, parce qu’il est probable que vous mangiez très peu (et si vous n’avez pas l’impression de manger très peu, la situation est encore plus difficile).

    Si vous êtes au-dessus, mais d’une ou de 3 centaines de calories, vous n’êtes pas sorti d’affaire, mais c’est déjà mieux.

    A quoi est dû un métabolise pourrit ?

    BAM

    La question à 10.000 euros !

    Un métabolisme pourrit est généralement dû à un régime,trop agressif, qui n’est pas suivi d’une période de récupération. Trop agressif étant la clé.

    Mais qu’est ce qu’un déficit calorique correct alors ?

    Eh bien, je vous en parle en détails dans la vidéo (j’ai fini ma tartine de nutella :s Je vais en prendre une autre, je compenserai en mangeant moins ce soir :P) !

    Vers la moitié de la vidéo, je vous parle du programme Sec&Musclé à Vie : Devenez Votre Propre Coach (je vous recommande d’aller jeter un oeil à la vidéo pour en savoir plus).

    J’ai créé un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil !

    A la prochaine !

    Kevin

    Okay, deuxième étape ! Connaitre notre métabolisme.

    C’est-à-dire la quantité de calories que vous pouvez manger – sans prendre de gras… Ou en perdre !

    Connaitre notre métabolisme nous permettra de savoir précisément combien de calories il nous faudra manger pour commencer notre transformation physique !

    Vous voyez quand vous voulez partir en vacances ?

    La première chose que vous faites, c’est définir la destination, pas vrai ?

    C’est en fonction de cette destination que vous allez prendre tel ou tel avion, à telle ou telle heure, suivit par tel ou tel train, etc.

    Déterminer votre métabolisme, c’est un peu comme définir votre destination. Ca vous permet de décider des étapes qui seront nécessaires pour arriver à bon port.

    Votre Métabolisme Est Probablement Abimé – Voici Comment Savoir Si C’Est Votre Cas

    Nous avons tous un métabolisme différent. Et souvent, on pense que les calculateurs en ligne nous permettront de savoir à combien de calories nous tournons par jour.

    Seulement, ce n’est pas aussi simple que cela.

    J’ai déjà eu des hommes de 80 kilos qui consommaient moins de calories que des femmes de 65 kilos.

    J’ai déjà suivi des femmes de 22-26 ans qui tournaient à moins de calories que des femmes de 44-52 ans.

    J’ai déjà eu des gars qui étaient en activité toute la journée, qui pesaient plus de 100 kilos et qui pourtant avaient besoin de moins de calories que d’autres personnes avec 35 kilos en moins et un travail de bureau.

    Bref, ça peut aller dans tous les sens, et un calculateur en ligne, c’est un bon départ, mais ce n’est certainement pas suffisant que pour connaitre votre métabolisme.

    Connaitre Votre Métabolisme, C’Est Simple – Mais Pas Toujours Facile

    Si la destination de votre voyage correspond à votre métabolisme, qu’est ce qu’avoir une mauvaise destination fera à votre voyage ?

    Eh bien, vous vous retrouverez au mauvais endroit, et problablement au mauvais moment.

    Même chose pour votre transformation physique.

    Si vous estimez mal votre métabolisme, vous allez en payer les conséquences

    … Pas maintenant. Ni demain. Peut être même pas la semaine prochaine. Mais le mois prochain, dans deux mois, etc. Aïe^^.

    Heureusement, si vous estimez mal de 2 ou 3 centaines de calories, vous ne vous retrouverez pas à plusieurs centaines de kilomètres de votre réelle destination.

    Vous serez simplement dans une position plus difficile, mais cela ne rendra pas votre transformation physique impossible.

    Donc, rassurez-vous, pas besoin d’être un pro pour connaitre votre métabolisme.

    Ce n’est pas non plus nécessaire de le connaitre à l’unité calorique près.

    Ce ne serait même pas intéressant. Votre métabolisme varie chaque jour.

    Parfois, vous marcherez plus, parfois vous mangerez différents aliments, parfois vous bougerez moins, etc.

    Personnellement, je préfère toujours fonctionner avec un range.

    C’est plus encourageant pour mes clients, pour moi aussi, d’avoir un range et de ne pas avoir à atteindre un chiffre précis de calories et/ou maconutriments.

    Avoir des objectifs à l’unité près, en termes de macronutriments et calories, c’est la recette pour se faire des noeuds dans le cerveau et développer des troubles alimentaires.

    Pas cool. Pas ce que je veux pour mes clients, pour moi, ou pour vous qui lisez cet article 😉

    Sans plus tarder, je vous laisse déguster la vidéo où nous allons découvrir, de façon 100% pratique, avec un exemple (eh oui !), comment déterminer son métabolisme. Accrochez-vous à vos chaussettes !

    Vers la moitié de la vidéo, je vous parle du programme Sec&Musclé à Vie : Devenez Votre Propre Coach (je vous recommande d’aller jeter un oeil à la vidéo pour en savoir plus).

    J’ai créé un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil !

    A la prochaine !

    Kevin