Il y a un peu plus de 10 ans, je ne parvenais juste pas à maigrir. Parce que si je perdais 5-6kg en quelques semaines, je les reprenais rapidement sur les semaines qui suivaient (et parfois, je prenais ce poids même très rapidement).

    J’ai fait des dizaines et des dizaines de diètes. Les unes à la suite des autres. Et après chaque diète, je me retrouvais un peu plus gras, un peu plus gros qu’avant.

    Autant dire que c’était vraiment un traumatisme pour moi. Je donnais tout ce que j’avais, pour au final revenir au même point, voir même plus loin.

    Et le pire, c’est que je ne comprenais pas pourquoi. Pourquoi je n’arrivais pas à perdre plus de gras et pourquoi je le reprenais à chaque fois. Et franchement, je ne savais pas non plus comment ou pourquoi je maigrissais. C’était plutôt de la compréhension empirique. Je savais qu’en mangeant peu, je perdais du gras, mais je n’avais aucune idée de la raison derrière cette fonte de gras.

    Au final, il m’a fallu un peu plus de 8 ans avant de réellement comprendre comment la perte de graisse fonctionne. Franchement, c’est un peu nul. Parce que le fitness, pendant ces 8 ans, était la chose la plus importante dans ma vie. Et j’y étais nul.

    Mais, quand j’ai compris comment mon corps fonctionne, comment une bonne diète devrait l’influencer, ce qui au final est super simple, c’est devenu bien, bien plus facile. Comprenez moi bien, on a toujours faim, on manque toujours d’energie quand on fait une diète pour perdre du gras. Mais l’aspect mental, l’anxiété, la nervosité, tout ça n’est plus là. Parce que je sais comment ça fonctionne, je sais que ça va marcher si je suis les étapes.

    Malheureusement, la majorité des gens ne peuvent pas dire ça. Beaucoup de gens qui veulent maigrir n’ont aucune idée de la façon dont la perte de gras fonctionne. Donc, ils font un tas de diètes, comme moi avant. Le problème avec le fait de faire des diètes comme ça, sans préparation mentale, c’est qu’elles sont vouées à l’échec.

    Donc enchainer des diètes vouées à l’echec, sans savoir qu’elles sont vouées à l’échec, ça laisse des traces mentales.

    Ce que je veux faire maintenant, c’est vous montrer comment ces diètes ont impacté votre corps. Vous l’avez sans doute remarqué que chaque diète est plus dure que la précédente ? Eh bien, ce n’est pas parce que vous vieillissez… Malheureusement, c’est parce que votre métabolisme, votre corps, s’adapte. Vous l’avez entrainé avec vos diètes précédentes, donc il est devenu meilleur à conserver le gras.

    Voici pourquoi…

    Lorsque vous faites une diète, votre corps se met en mode survie. Lui, il pense que vous êtes dans la savane et que vous venez de vous faire jeter de la tribu. Donc, son objectif est de faire en sorte de consommer le moins de carburant possible pour vous permettre de survivre suffisamment longtemps pour que vous puissiez trouver une nouvelle tribu ou une source d’alimentation.

    Le carburant que le corps consomme, on appelle ça des calories. Et vous pouvez les retrouver dans ce que vous mangez. Donc, si vous mangez moins, vous apportez moins de carburant au corps. Et s’il a moins de carburant, il a un choix à faire… Soit il bouge moins et s’il est obligé de continuer à bouger (comme c’est le cas si vous étiez dans la nature), il doit s’adapter.

    On pourrait voir ça comme une voiture qui consomme normalement du 5l au 100km, mais vous décidez de lui donner moins que 5l pour faire 100km. Une voiture va juste tomber en panne. Le corps ne peut pas, donc il doit s’adapter. Il doit éteindre l’air conditionné, il doit fermer les fenêtres, il doit aller plus lentement, etc.

    En gros, il doit trouver des tactiques pour dépenser moins de carburant.

    Et vu que le corps est une machine d’apprentissage, il va retenir comment il a fait pour s’adapter à la baisse de carburant. Ce qui fait que la prochaine fois que vous voulez diminuer les quantités d’aliments que vous mangez pour maigrir, il commencera plus rapidement et plus efficacement à fermer les fenêtres, à ralentir, etc.

    Et c’est pour ça que chaque diète est plus dure que la précédente. Votre corps apprend et il parvient à se défendre de façon plus efficace que la fois passée.

    Donc, comment faire une fois que vous êtes là ?

    La première chose, c’est de reconnaitre que vous êtes dans cette situation. C’est la réalité. Maigrir sera plus dur pour vous. Cela dit, maigrir est assez simple en soi. Ne pas regrossir, ça c’est dur. Et le fait d’avoir enchainé les diètes ne va pas vous empêcher de stabiliser par la suite, donc tout n’est pas perdu si vous avez fait beaucoup de diètes.

    Vous pouvez encore réussir. Seulement, il vous faut le faire de façon plus intelligente. Juste foncer dans le tas ne marchera pas, parce que votre corps s’adaptera mieux et plus vite.

    Quelqu’un de normal qui fonce dans le tas, qui ne mange quasi plus rien et fait des tonnes de sport va maigrir très rapidement pendant plusieurs semaines. Par contre, quelqu’un qui a déjà fait pas mal de diètes, même en faisant la même chose, cette personne pourrait perdre pendant 1 à 2 semaines avant que le corps ne parvienne à stopper la fonte de gras.

    C’est un truc de fou, mais c’est la réalité.

    Bref, la majorité des gens que je coache sont dans cette situation. Voici comment je fais pour les faire sortir de ce cul-de-sac :

    1. Déterminer leur métabolisme.

    2. Créer un déficit calorique de 20 à max 25%.

    3. Dès que le corps s’adapte (on peut le voir en suivant le poids, les mensurations et le rendu dans le miroir), on accentue le déficit en enlevant 150 calories.

    4. On répète ce processus jusqu’à ce qu’on arrive à leur limite physiologique. Quand ils commencent à ne plus bien dormir, à avoir faim fréquemment et à manquer d’énergie, on arrête la diète.

    Et là, c’est le moment le plus important. Parce que la majorité des gens font réussir les 4 points ci-dessus. Ce qu’ils ne vont pas parvenir à faire est ce qui suit :

    5. On remonte les calories à un stade où on ne prend pas de gras et ne perd plus de gras (si on a commencer la diète il y a quelques semaines, reprendre les calories de départ fonctionne bien).

    6. On ajoute des calories dès que le corps nous le permet (remontée métabolique).

    7. Après 10 à 20 jours, on peut reprendre la 2e phase de perte de gras.

    8. Répète 1 à 4 avant de reprendre un break avec 5.

    Et il vous faut répéter ce cycle de 8 étaptes encore et encore jusqu’à avoir perdu le poids que vous vouliez.

    Même avec un métabolisme super lent, très adapté, vous pouvez parvenir à maigrir avec ce système. C’est d’ailleurs une des seules façons avec laquelle quelqu’un qui a fait des dizaines et des dizaines de régimes pourrait maigrir.

    Le tout est de comprendre qu’ici, il vous faut respecter votre corps. Je sais, c’est nul, mais c’est la vérité. Votre corps vous dira quand vous pouvez reprendre la diète.

    Souvent, après avoir fait 2 cycles avec mes clients, on se retrouve parfois à devoir rester 20 à 30 jours avec plus de calories. Parce que leur corps en a besoin.

    Mais au final, ce que vous voulez, c’est maigrir pour de bon, ou maigrir pour l’été ?

    Si vous avez fait des tonnes de régime et que vous répondez “maigrir pour l’été”, désolé de vous dire ça, mais non seulement vous ne serez pas prêt(e) pour l’été mais il est probable que vous ne le soyiez jamais.

    Pour réussir quand on a fait beaucoup de régimes, il faut sacrifier certaines choses, et les résultats instantanés en font partie.

    Vous pouvez maigrir, il vous faut juste le faire de la bonne façon 😉

    Donc, vous voulez maigrir, sculpter votre corps pour atteindre un physique qui vous plait un peu plus. Génial ! Maintenant, il nous faut connaitre votre objectif.

    Si vous voulez perdre 10kg, il vous faudra plus longtemps que si vous ne vouliez perdre que 3-4 kilos. Donc, combien de kilos pensez-vous devoir perdre pour atteindre l’idée de physique que vous avez dans votre tête ?

    Vous pourriez ne pas réellement savoir combien de kilos vous avez à perdre, cela dit. Donc, vous pouvez utiliser cette simple astuce.

    Y a t’il un moment dans votre vie où vous étiez content(e) de votre physique ? Quel était votre poids à ce moment ?

    Et voilà, vous avez maintenant un repère pour mettre votre nouvel objectif. Si vous pensez avoir pris du muscle depuis ce moment-là, il vous suffit d’estimer la quantité de muscle et rajouter cette quantité au poids que vous aviez.

    Si vous n’avez jamais atteint un physique qui vous plaisait, il va falloir faire une estimation. J’en fais souvent pour mes clients, malheureusement, j’ai une expérience que vous n’avez probablement pas. Donc, quand vous estimez la quantité de gras que vous avez à perdre, rajoutez 30%.

    Si vous pensez devoir perdre 10 kilos pour atteindre votre objectif, visez plutôt à perdre 13kg. Votre corps perdra bien plus que juste du gras pendant votre transformation, il vous faut donc prévoir cette perte d’eau, de glycogène, de muscle, de volume alimentaire, etc.

    Maintenant que vous avez un objectif, il faut en PARLER ! On doit vous mettre un peu de pression sociale (ça aide). Je sais que ça peut ne pas être facile. Vous avez sans doute déjà fait des diètes par le passé, et si vous voulez encore en faire une, c’est sans doute qu’elles ne vous ont pas tellement réussi.

    MAIS, ça va vous aider. La résistance que vous avez à en parler, si vous en parlez, vous allez sentir d’autant plus de pression à réussir, donc au final, ça vous aide, même si ça peut être déplaisant.

    Aussi, en parler à l’avance va simplifier votre vie. Quand vous serez de sortie, vous n’aurez pas à expliquer, à justifier, ou à entendre les “mais non, t’as pas besoin de faire un régime ce soir”.

    A ce point, vous aurez des gens qui vont vous encourager, d’autres qui ne diront rien, et d’autres encore qui essaieront activement de vous en dissuader. Gardez les gens qui ne disent rien ou qui vous encouragent. Et évitez le contact avec ceux qui veulent vous voir arrêter, parce que vous ne retirerez rien de leur contact, sauf une baisse d’énergie.

    La raison pour laquelle ces gens veulent vous voir arrêter et fréquemment simple… Ils ont peur que vous leur mettiez leur nez dans leurs échecs. Parce que si vous réussissez, ça veut dire qu’ils auraient eux aussi pu réussir, c’est donc leur faute s’ils n’ont pas réussi. Et il est plus simple de juste vous faire arrêter votre diète que de se remettre en question.

    Bref, vous ne les convaincrez jamais de vous soutenir. Donc, s’ils ne le font pas instinctivement, bye bye, ça vaut mieux pour votre réussite !

    Maintenant, comment décider la durée de la diète ?

    Le processus est en fait assez simple, mais théorique.

    Il vous faut connaitre votre % de masse grasse actuel et ensuite décider du % de masse grasse que vous aimeriez atteindre (voir vidéo). Pour un homme, les 12 à 15% vous donne une masse grasse tout à fait appréciable. Pour une femme, 18-22% de masse grasse vous donnera un très bon physique.

    Calculez maintenant le nombre de point de % que vous avez à perdre.

    Par exemple, vous déterminez que vous avez un % de masse grasse de 22% et vous visez les 14%. Ca vous fait 8% de masse grasse à perdre (pratiquement 1 tiers de votre gras à perdre).

    Si vous réalisez une diète agressive, bien gérée, que vous faites du renforcement musculaire et que vous êtes réellement déterminé(e), vous pourriez viser les 0.5% de masse grasse en moins par semaine. Attention, c’est un rythme élevé.

    Donc, pour notre exemple, il doit perdre 8%, ce qui représente 16 semaines à un rythme de 0.5% perdu par semaine.

    Ca peut paraitre long 16 semaines, 4 mois, mais pour perdre 1 tiers du gras sur votre corps, c’est une perte très rapide !

    Aussi, n’oubliez pas, on se base sur une diète agressive. Tout le monde ne sera pas capable de faire cette diète, surtout les personnes ayant déjà fait un régime précédemment.

    Si vous voulez que je vous donne une estimation plus fiable du temps qu’il vous faudra pour atteindre votre objectif, envoyez-moi un mail m’expliquant votre parcours fitness et je pourrai très probablement vous donner une réponse !

    Kevin

    Et oui, c’est possible. La majorité des gens faisant un régime vont prendre du gras une fois la diète finie. Mais il m’arrive fréquemment de recevoir des mails de personnes disant qu’elles ont pris du gras pendant leur diète.

    Donc, pourquoi et comment faire pour que ça ne vous arrive pas ?

    La 1ère chose est de connaitre votre réel métabolisme. Ne faites pas confiance aux calculateurs en ligne. Ils peuvent vous donner une idée d’où votre métabolisme pourrait se situer, mais il est rare qu’ils aient raison. Et si vous avez déjà beaucoup de régimes, ne leur faites VRAIMENT pas confiance. Parce que chacun des régimes que vous avez fait à diminuer la puissance de votre métabolisme.

    Chaque diète que vous faites, sans passer par une période de récupération comme une remontée métabolique (vous avez un guide gratuit dans le descriptif de la vidéo qui vous explique comment en faire une), a et va abimer votre métabolisme. Et c’est pour cela que les régimes sont hautement corrélés avec l’obésité et le surpoids. Au plus vous faites des diètes, au plus vous augmentez la probabilité de finir en obésité.

    C’est pour cela que si vous avez du poids à perdre, faites le bien et faites le une fois ! Et une fois que vous avez fini, soignez votre métabolisme.

    Donc, comment clairement déterminer votre métabolisme ?

    La meilleure façon de procéder est de suivre toutes les calories que vous mangez, de vous pesez tous les jours, et de prendre vos mensurations tous les 2 jours. Ensuite, après 10 à 15 jours, analysez vos résultats. Si vous voyez que vous avez mangé 1.800 calories en moyenne et que votre poids est resté stable et que vos mensurations sont restés stables et que le miroir est toujours plus ou moins le même, félicitations, vous avez probablement trouvé votre métabolisme de départ.

    Et ce n’est qu’à ce point là que vous pourriez vous lancer dans une diète efficace.

    Si vous ne connaissez pas votre métabolisme, vous allez faire des erreurs. Votre diète sera soit trop agressive, soit pas assez.

    Quand vous le connaissez, ou que vous avez une idée assez précise de sa situation, à ce moment, vous pouvez choisir la quantité de calories à enlever. L’idéal est d’enlever 20 à 25%. Donc, si vous aviez un métabolisme de 1.800 calories, votre objectif durant votre perte de poids serait d’atteindre les 1350-1400 calories par jour.

    L’autre chose à bien comprendre est que la balance ne vont rien dire sur le court terme (3-5 jours), mais sur le long terme (5 semaines+), le poids sera un indicateur fiable. Donc, si vous vous obsédez sur la balance, arrêtez, ça va juste vous empêcher d’atteindre vos objectifs. Vous n’imaginez pas le nombre de clients et clientes qui ont arrêté leur coaching parce qu’ils ne pouvaient pas supporter les variations de leur poids.

    Le poids, oui, ça représente votre graisse, mais ça représente aussi tous les autres fluides, organes, tissus maigres, etc. Il suffit d’augmenter votre apport en sel pour faire plus de rétention d’eau et donc prendre du poids, ou ne pas en perdre pendant un régime.

    C’est un phénomène très fréquent pour mes clients (surtout les femmes) qui ont fait beaucoup de régimes. On se retrouve à perdre du gras pendant des semaines, mais le poids reste le même. Ca peut vous arriver aussi. Le tout est de comprendre que ce qui compte, ce sont les mensurations et le miroir ! Le poids importe peu, surtout si vous avez la preuve que vous maigrissez mais que le poids ne bouge pas.

    Maintenant que vous avez correctement pu déterminer votre métabolisme, placer le bon déficit calorique, et que vous avez la bonne mentalité par rapport au poids, il reste une dernière chose. A savoir que votre corps est une machine d’adaptation. Il est très prédictible. En faisant votre déficit calorique, votre régime, vous allez perdre du gras… Au début. Puis, votre corps parviendra à s’y adapter. Et vous ne perdrez plus de gras. C’est ce que j’appelle des adaptations métaboliques. Ca vous arrivera d’office. C’est donc tout à fait normal qu’à un moment ou l’autre, votre poids ne descende plus, tout comme vos mensurations.

    Que faire à ce moment ?

    Vous avez 2 possibilités.

    Soit vous accélérez, soit vous ralentissez.

    Soit vous diminuer les calories et/ou augmenter le sport. Soit vous ré-augmentez les calories (doucement) pour laisser votre corps respirer.

    La bonne solution sera souvent celle que vous ne voudrez pas prendre… Je sais, assez bizarre, mais c’est juste ce que j’ai pu constater dans mes coachings à travers les années.

    Donc, si vous voulez absolument maigrir, vous feriez mieux de prendre un break, d’augmenter les calories et de laisser votre corps souffler.

    Si vous avez besoin de prendre un break, cela dit, je vous conseille de prendre un break. Il est rare que ça arrive, parce que quand on fait une diète, on veut la finir d’un coup (ce qui n’est pas une bonne chose).

    Quand arrivera ce moment de blocage ? Dur à dire. Ca va dépendre de chaque personne. Cela dit, toutes les personnes qui ont déjà fait des diètes verront ce moment arriver plus rapidement que les personnes n’ayant jamais ou peu fait de diètes !

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25608460/

    Pour perdre du gras, tout ce qu’il vous faut faire, c’est pousser votre corps à aller vider les cellules graisseuses. Et la meilleure façon de faire ça, ce n’est PAS de faire une diète cétogène, ou une diète Dukan ou une diète hyperprotéinée.

    La meilleure façon de pousser votre corps à vider les cellules graisseuses, c’est de lui donner moins d’énergie que ce dont il a besoin. Vu que les cellules graisseuses, appellées adipocytes, sont en fait des réserves d’énergie, pour les vider, il vous faut créer un besoin d’énergie supérieur à l’énergie que vous apportez via votre alimentation.

    Ce qui veut dire que vous avez 2 armes pour perdre du gras.

    Vous pouvez faire plus de sport, ce qui augmente le besoin en énergie. Cela dit, si vous augmentez le besoin en énergie mais que vous mangez plus, donc apportez plus d’énergie, vous ne perdrez pas tellement de gras. Donc, le sport est intéressant à partir du moment où vous maitrisez votre alimentation. Le sport ne fait pas perdre du gras par magie, juste parce que vous faites du sport. Il fait maigrir parce qu’il force une dépense d’énergie supplémentaire, ce qui à son tour force votre corps à aller chercher dans ses réserves d’énergie.

    Ca veut aussi dire qu’il sera difficile de maigrir si vous avez une mauvaise alimentation. Et quand je dis mauvaise alimentation, je ne veux pas dire que vous mangez les mauvaises choses… Pas du tout. Je veux dire que vous ne mangez pas en accordance avec les besoins énergétiques de votre corps. A savoir, vous mangez trop de calories par rapport à ce dont il a besoin.

    Et vous pourriez manger de la salade et du broccoli toute la journée, mais si vous mangez plus que ce dont il a besoin, vous stockerez du gras.

    En termes de fitness, de perte de graisse, ce qui compte, ce n’est pas ce que vous mangez, mais combien vous mangez.

    Donc, votre 2e arme, c’est votre alimentation. Vous pouvez soit augmenter le besoin en énergie en faisant du sport, soit vous pouvez diminuer la quantité d’énergie que vous donnez à votre corps en diminuant votre apport calorique. Ou vous pouvez faire les deux. C’est en général la meilleure option.

    Quels sont les meilleurs exercices pour bruler la graisse ?

    Il y a deux options. Vous pouvez prendre l’option qui brule le plus de calories par unité de temps. Donc, le type d’exercices et d’entrainement qui vous fera perdre de grandes quantités d’énergie sur une courte période de temps.

    A savoir, les entrainements HIIT, high intensité interval training. En gros, vous faites beaucoup d’efforts pendant 20 à 45 secondes, puis vous vous reposez pendant 20 à 45”. Et ensuite vous recommencez. Ce type d’entrainement fera monter votre rythme cardiaque, et la quantité de mouvements réalisés vous fera dépenser de belles quantités de calories.

    Et surtout, ces entrainements vont vite. Vous pouvez donc bruler beaucoup de calories en une courte période de temps, ce qui est idéal si vous avez beaucoup d’autres obligations que la perte de gras.

    Les exercices à réaliser dépendent de vos préférences, vous pourriez réaliser des exercices comme “insanity”, ou “tabata”, ou simplement faire de la course intense pendant 30”, puis vous reposer pendant 30” et recommencer cet interval 5 à 10 fois.

    L’exercice dépensant le plus de calories est généralement cité comme étant le burpee. Donc, le fait de faire une pompe, sauter sur vos pieds puis sauter en l’air et se remettre en position de pompes. Cela dit, il est difficile d’en faire suffisamment pour qu’un entrainement uniquement avec des burpees soit intéressant. Mais vous pouvez l’intégrer dans vos séances HIIT !

    Ou bien, vous pouvez choisir l’autre type d’exercices, ceux qui vont principalement cibler la fonte graisseuse. Ceux-ci étant en général, plus lents et dépensant au total moins d’énergie.

    Il suffit de prendre (220 – votre age)*0,7 = le meilleur range pour bruler des graisses. En parvenant à maintenir un rythme cardiaque à ce niveau, vous vous assurez que la source d’énergie principale utilisée par votre corps proviendra des lipides, des graisses. Le seul soucis est que si vous n’êtes pas entrainé, vous allez devoir aller très lentement au début pour maintenir ce rythme. Si vous êtes entrainé, vous aurez sans doute une cadence plutôt okay. Dans tous les cas, ce type d’entrainement ne dépense pas énormément d’énergie, donc il vous faudra réaliser des entrainements plus longs pour parvenir à voir des résultats.

    Les sports à réaliser sont la marche, la course à pied (attention si vous êtes en surpoids), le vélo, l’elliptique, le stepper, etc. Bref, du cardio pur et dur.

    Tout cela dit, il existe un autre type d’entrainement, super important pour bruler le plus de gras possible. Le type d’entrainement qui va ajouter du muscle sur votre corps. En plus d’avoir plus en forme grâce à ce muscle supplémentaire, vous allez aussi bruler plus de calories. Sans forcément devoir faire quoi que ce soit de plus que ce que vous ne faites actuellement. Lorsque les chercheurs scientifiques font leurs études sur la perte de graisse, les diètes et les sports les plus efficaces, ils remarquent à chaque fois que les personnes ayant combiné des exercices pour bruler du gras et des exercices pour construire du muscle, ont les meilleurs résultats.

    Vous avez donc plutôt intérêt à ajouter des exercices pour construire du muscle. On appelle ça le renforcement musculaire. L’idéal est d’aller dans une salle de fitness, mais vous pouvez aussi le faire chez vous. Si vous avez quelques bouteilles d’eau, vous pouvez déjà vous débrouiller.

    En haut à droite de la vidéo, vous trouverez une séance type, réalisable chez vous, qui combine un entrainement HIIT avec des exercices musculaires !

    Oui, vous avez bien lu, pour maigrir vite, et maigrir bien, marcher sera plus efficace que courir.

    Pourtant, courir brûle bien plus de calories que marcher, pas vrai ?

    Donc, 1 heure de course vous fera perdre plus de gras qu’1h de marche. Tout à fait.

    Le truc c’est que votre transformation physique, votre perte de gras, elle va vous prendre un certain temps. Elle va vous prendre plusieurs semaines, voir mois si vous voulez perdre plus que quelques kilos.

    Il vous faut alors trouver la meilleure alternative pour maigrir sur cette durée de temps. Vous avez donc plusieurs choix à faire :

    1. Allez-vous choisir le sport qui brûle le plus de calories (au passage, ce n’est pas la course).
    2. Allez-vous choisir le sport que vous préférez.
    3. Ou allez-vous choisir le sport que vous pourrez tenir sur la plus longue période de temps.

    Vous pourriez décider d’utiliser une combinaison des 3, et c’est généralement ce que je recommande à mes clients et clientes.

    Mais si vous ne deviez choisir qu’une option, votre choix devrait se porter sur le sport que vous pourrez tenir le plus longtemps. La raison pour cela est que votre corps, étant en diète, est bien plus fragile. Faites un peu trop de votre sport préféré, et vous vous blesserez. Et si vous êtes blessé(e), adieu la dépense calorique supplémentaire, adieu la fonte graisseuse !

    Dans toute diète, l’objectif principal est de ne pas se blesser. Si vous vous blessez, vous vous retrouvez dans une situation très difficile à gérer. Surtout que votre corps étant en diète aura du mal à guérir. Au final, si vous vous blessez, vous aurez tout intérêt à arrêter le régime, et attendre que la blessure soit guérie.

    Bref, vous voyez que ce n’est pas l’idéal.

    Si nous prenons la course comme exemple. Disons que c’est un sport que vous aimez, ou même que vous acceptez de réaliser. Il est maintenant scientifiquement prouvé que les gens courant plus de 30km par semaine vont très probablement se blesser. 30km, ça peut paraitre beaucoup, mais c’est vite fait. Si vous courez à du 10km/h, 3h de sport sur votre semaine et vous y êtes.

    Par contre, la marche vous permet de réaliser des distances bien plus élevées, chaque semaine, sans blessure. Ce qui vous permet de bruler plus de calories, semaine après semaine, mois après mois, sans risque de devoir tout arrêter.

    L’autre problème en réalisant du sport plus intense comme la course, c’est que notre corps n’est pas très bon à rester en balance, énergétiquement parlant. Ca veut dire que si vous dépensez 500 calories en courant une heure, vous pourriez manger 1.000 à 1.500 calories en plus que d’habitude suite à cette course.

    Bref, courir sans faire attention à votre alimentation ne vous fera très probablement pas maigrir. Et si vous faites attention, si vous êtes sérieusement en diète, vous risquez la blessure.

    Lors de chaque appui, des vibrations se propagent le long de votre corps. Si vous avez déjà été sur un tapis de course, vous avez déjà vu ce dont je vous parle. Quand vous courez sur le tapis de course, celui-ci va souvent vibrer sous chacun de vos pas. Au plus vous êtes léger(e), au moins il bougera. Au plus vous êtes lourd(e), au plus il vibrera.

    Ce qui veut dire que, pour quelqu’un en surpoids, la course va mettre de grosses pressions sur ses chevilles, genoux, hanches et dos. Bref, des zones qui, si surentrainées (et de nouveau, 30km, c’est vite fait en une semaine), peuvent faire très mal, pendant très longtemps.

    C’est pour cela que je déconseille fortement à tous mes clients et clientes de faire de la course à pied.

    Donc, si vous deviez choisir entre courir et marcher, prenez la marche. Le seul soucis est que la marche dépense moins de calories que la course. Il vous faudra donc marcher plus longtemps que vous ne couriez.

    Mais, si ça vous permet d’épargner vos genoux et votre dos, ça vaut la peine, non ?

    Tout cela dit, si vous aimez courir, continuez. Ne laissez personne vous décourager de faire ce que vous aimez faire. Sachez juste que ce n’est pas la meilleure option pour maigrir de façon fiable et durable.

    La course a énormément de bénéfices et est très intéressante, surtout de nos jours où les maladies cardio-vasculaires sont les maladies les plus meurtrières.

    Donc, je ne suis pas en train de vous dire de ne jamais courir. Vous devriez courir, ou avoir une activité faisant monter votre rythme cardiaque, évitez juste de réaliser cette activité trop fréquemment.

    La marche est mon arme secrète. Parce que souvent, elle ne demande pas autant d’efforts que d’autres activités.

    En suivi, lorsque je coache quelqu’un à travers un plateau de poids, il m’arrive fréquemment d’augmenter le nombre de pas. Juste ça, rien d’autre. Et ça fait souvent l’affaire.

    Parlons de la diète basée sur des oeufs durs, qui pourrait vous faire perdre plus de 10 kilos en moins de 2 semaines.

    Des résultats complètement fous et exceptionnels.

    Tout d’abord, définissons ce qu’est une diète :

    Une diète, c’est le processus que vous allez mettre en place afin de perdre du gras.

    La dernière partie est la plus importante, l’objectif final de la diète est de perdre du gras. Je suppose que c’est le vôtre aussi. Au final, voir certains chiffres sur la balance, c’est pas si important que ça. Ce qui compte, c’est le miroir, pas vrai ?

    Donc, il est important de comprendre que lorsqu’on parle d’une perte de poids, on ne parle pas forcément d’une perte de gras.

    Si je vous dis que j’ai perdu 10kg, il est possible qu’en fait, je n’ai perdu que 5 kilos de gras. Et ce sera probablement le cas dans une diète si agressive que celle des oeufs durs.

    Parce que dans notre alimentation actuelle, nous mangeons de grandes quantités de sodium, sel et glucides. Cette combinaison créé des rétentions d’eau majeures dans notre corps. Vous pourriez voir 2 à 4 kilos qui ne sont que de la flotte et du glycogène (sucre se trouvant dans les muscles).

    C’est aussi pour cela que lors de n’importe quelle diète agressive, comme la diète des oeufs bouillis, vous allez perdre plusieurs kilos en quelques jours.

    Ce n’est pas du gras, juste de l’eau et du sucre :/

    Cela dit, vous allez aussi perdre du gras. Et vous allez en perdre plus qu’avec une diète normale. Pourquoi ?

    Tout simplement parce que la diète des oeufs durs (vous pouvez trouver plusieurs plans alimentaires en ligne, mais je ne vous conseille pas de les utiliser, on va voir pourquoi dans un instant) est très agressive.

    En comptant les calories que contient leur plan alimentaire, on se retrouve avec 800 à 900 calories par jour. Pour une personne plutôt fine et légère, ça pourrait convenir. Mais pour quelqu’un de taille ou stature plus standard, ou pour moi, ce serait une diète quasiment impossible à tenir. Il m’arrive fréquemment de manger cette quantité de calories en un seul repas.

    Si vous ne voyez pas à quoi correspondent ces 800 calories, imaginez 200gr de poulet avec une petite portion de riz, un verre de jus d’orange et un peu de sauce. Et voilà, c’est tout pour la journée.

    A partir du moment où vous mangez moins de calories que ce dont votre corps a besoin, vous allez perdre du gras. Parce que votre corps sera forcé d’aller chercher l’énergie quelque part, à savoir dans la graisse et les muscles.

    Le seul soucis est qu’au plus une diète est agressive, comme la diète des oeufs durs, au plus votre corps cherchera à s’adapter. Ca veut dire, à faire en sorte que votre poids stagne, à faire en sorte que vous bougiez moins, que vous dépensiez moins de calories. C’est un mécanisme de survie, et notre corps y est passé maitre à travers les millénaires.

    Ce qui fait que la diète des oeufs durs vous fera perdre beaucoup de poids (et un peu de gras) rapidement. Mais que vous vous retrouverez rapidement sur un plateau. Et quand votre poids ne descendera plus, qu’est-ce que vous ferez pour qu’il reprenne sa chute ? Il faudra virer le riz et se contenter uniquement du poulet ? Ou doubler le sport ?

    Bref, cette diète n’est pas réellement une option viable sur le long terme. Mais de nouveau, ce n’est pas un problème de perte de poids que nous avons, c’est un problème de reprise de poids.

    Chaque jour, des milliers de personnes perdent 10 kilos, 15 kilos, 30 kilos et plus.

    Le soucis, c’est que ces personnes vont très probablement les reprendre par la suite.

    D’après vous, une diète durant laquelle vous perdez 20 kilos puis les reprenez quelques mois/années plus tard, c’était une diète réussie pour vous ?

    En mon opinion, non.

    Donc, perdre le poids, vous y arriverez. C’est le reprendre dont il vous faut vous méfier.

    Et vous lancez dans une diète agressive comme les oeufs durs va sérieusement compromettre vos résultats. Vu que lorsque votre corps se sera adapté, et ça arrivera, le moindre écart de cette diète vous fera prendre du gras. Et quand tout ce que vous pouvez manger c’est 800 calories, soit un peu de poulet et une poignée de riz, ça va être dur.

    Donc, pensez-y à deux fois avant de vous lancer dans une diète agressive. Oui, le poids va descendre, mais il remontera tout aussi vite.

    Et surtout, en faisant une diète agressive, vous forcez votre corps à apprendre à survivre et à s’adapter aux diètes agressives. Donc, quand vous reprendrez le gras et que vous relancerez une autre diète agressive plusieurs mois ou années plus tard, votre corps fera en sorte de perdre moins de gras que lors de la diète précédente. Et c’est comme ça que le cercle vicieux des régimes commence.

    Ne vous laissez pas entrainer dedans. Et si vous avez déjà fait cette diète agressive et que vous vous demandez comment sortir de cette situation, soignez votre métabolisme, remontez vos calories. J’appelle ça la remontée métabolique. Dans le descriptif de la vidéo, vous trouverez un guide gratuit qui vous aidera à en sortir.

    Kevin

    Vous vous êtes déjà retrouvé(e), tard le soir, avec une gigantesque fringale ?

    Et l’idée du gras que cette fringale ferait stocker, ne faisait qu’augmenter l’envie d’assouplir vos emotions avec quelques friandises ?

    Il est vrai que manger le soir, ce n’est pas l’idéal. Pas parce que ça va vous faire stocker du gras, ça, c’est plus ou moins faux, on en parle dans un instant.

    La raison pour laquelle manger le soir n’est pas génial, c’est parce que votre corps va devoir digérer tout ça pendant la nuit. Ce qui fait que votre rythme cardiaque sera plus élevé, ce qui a son tour diminuera la qualité de votre sommeil.

    Aussi, vu que vous avez mangé plus tard que d’habitude, votre poids le lendemain sera plus élevé que d’habitude. Maintenant, ce ne sera pas parce que vous avez pris du gras, ce sera juste parce que votre corps a eu moins de temps que d’habitude pour se débarrasser du poids des aliments que vous avez mangé !

    Bref, manger tard le soir ne pose pas de problème, à partir du moment où vous ne dépassez pas le besoin en calories de votre corps sur la journée.

    Par exemple, disons que votre corps a besoin de 2.000 calories par jour. Vous ne mangez pas de la journée, et vous gardez ces 2.000 calories pour le soir, à 21h, quelques heures avant de dormir. Tout d’abord, je vous garantis que vous allez mal dormir. Ensuite, vu que vous n’avez pas manger plus de calories que ce dont votre corps a besoin, vous ne prendrez pas de gras.

    Pour la simple raison que lors de cette journée où vous ne mangez pas, votre corps a quand même besoin de calories. Vu que vous ne lui en donnez pas, il ira les chercher dans vos résèrves, dans le gras principalement. Ce qui fait que la journée, vous allez maigrir. Et au soir, quand vous allez manger ces calories, vous allez prendre du gras, vu que vous serez en train de manger plus de calories que ce dont votre corps a besoin sur ces quelques heures. Mais, au final, quand ajoute la graisse perdue pendant la journée et la graisse prise au soir, on n’aura ni pris, ni perdu du gras.

    Parce qu’on aura mangé la bonne quantité de calories.

    C’est un équilibre la prise ou la perte de graissse. On appelle ça l’homéostasie. Votre corps est en permanence en train de perdre ou de prendre du gras. Même en régime. En général, après un repas, votre corps va stocker du gras, et entre les repas, il va aller en perdre.

    Le tout est de voir la somme finale. Est-ce qu’on a perdu ou pris du gras à la fin de la journée. Est-ce qu’on a été plus longtemps en perte de gras ou plus longtemps en prise de gras ?

    Sans outil scientifique, vous ne savez pas vraiment le savoir au jour le jour (sauf si vous appliquez une astuce que je vais vous donner un instant). Par contre, vous pouvez savoir si vous perdez du gras ou en prenez, sur quelques jours, principalement grâce au miroir et aux mensurations.

    La seule façon de savoir au jour le jour si vous faites la bonne chose, c’est de connaitre votre métabolisme. Et pour le connaitre, la SEULE solution est de suivre votre apport calorique et le comparer à l’évolution de votre poids et mensurations. C’est un processus qui me prend 5 à 10 jours, mais si vous ne l’avez jamais fait, ou vous n’avez pas l’habitude de le faire, ça pourrait vous prendre 2 à 4 semaines (afin d’être sur d’avoir le bon résultat).

    Le fait de connaitre votre métabolisme vous permettra de savoir à la fin de la journée si vous avez perdu ou pris du gras. Si vous avez dépassé cette quantité de calories, votre métabolisme, vous avez probablement pris du gras aujourd’hui. Si vous ne l’avez pas dépassé, vous n’en avez très probablement pas pris !

    Donc, vous pourriez manger tard le soir, même pendant la nuit, sans que ça ne pose de problème de prise de gras. Parce que ce qui compte, c’est le total sur votre journée. Le total est bon, vous pouvez faire ce que vous voulez et manger quand vous voulez.

    Et si vous aimez manger tard le soir, le seul problème sera que votre sommeil ne sera pas aussi bon que si vous aviez mangé quelque chose de plus léger 😉

    Donc, la prochaine fois que vous avez une fringale au soir, demandez-vous si vous avez dépassé vos calories, ou pas. Et si pas, faites-vous plaisir. Si vous avez déjà mangé trop sur la journée, mieux vaudrait éviter de laisser libre cours à la fringale. Cela dit, il faut parfois être flexible. Mais ce sera le sujet d’un prochain article !

    En ce moment, le monde est ravagé par le coronavirus. Plus d’un milliard de personnes sont encore confinées chez elle, dont vous et moi.

    Et on pourrait se dire que les gens ayant vécu il y a 2.000 ans n’ont pas grand chose à nous enseigner sur un sujet si moderne… Mais évidemment, ils auraient beaucoup à dire.

    Parce que le monde a été ravagé par des pandémies depuis des millénaires. Notamment il y a 1.855 années, lorsque l’empire romain a été frappée par la pandémie nommée “la peste antonine”.

    L’empereur romain à ce moment-là n’est autre que Marcus Aurélius (vous l’auriez vu dans le film Gladiator, film qui ne respecte la véritable histoire au passage), un homme considéré comme étant un des meilleurs empereurs de tous les temps, ce qui est beaucoup dire.

    Cette pandémie s’est étendue au nord, au sud, à l’est et à l’ouest, passant les frontières et même les océans. Et elle a surpris tout le monde. Les médecins ne savaient pas quoi faire, les politiciens ne savaient pas quoi faire. Tous les regroupements ont été interdits, les commerces fermés et les voyages arrêtés.

    L’économie de l’Empire fut brisée et les corps se sont accumulés.

    La peste au temps de Marcus Aurélius ne présentait aucun symptome pendant 10 jours et ensuite, une fièvre se déclarait, accompagnée de migraine, de maux de tête. Rien de trop grave, mais deux jours plus tard, des plaies apparaissaient sur la peau, qui se remplissaient en quelques jours de pus. Les victimes de la peste antonine vomissaient régulièrement, toussaient du sang et étaient pris de violentes diarrhées.

    Dans la plupart des cas, 5 jours plus tard, c’était fini. La pandémie avait un taux de mortalité de 25% et a tué entre 10 et 18 millions de personnes. La population de l’Empire Romain aurait chuté de 30% suite à cette peste.

    Et en ce moment de crise sévère, les gens se sont retournés vers un homme, Marcus Aurélius.

    La première chose que l’Empereur leur a dit était de RESTER CALME. De considérer que tout ceci est déjà arrivé et que tout ceci arrivera encore.

    Et c’est pour ça que nous, dans le monde morderne, nous allons nous en tirer. Rien de tout ça n’est nouveau. Nous avons été visité par des pandémies depuis la nuit des temps. Et nous sommes encore là. Nous avons toujours été à la merci d’évènements majeurs. Nous avons toujours subi les changements de la Terre. Et nous avons survécu.

    Il y a beaucoup de choses dans le monde qui sont hors de notre contrôle. On peut soit lutter avec, soit l’accepter. On peut soit se creuser la tête et la remplir d’anxiété, soit accepter ce qui est et continuer avec nos vies.

    Comme Marcus. Il est resté à Rome pendant cette pandémie. Alors que tous les nobles partaient dans la campagne. Personne ne s’attendait à ce qu’il reste, pourtant il est resté.

    Il a mis en place les meilleurs docteurs, il a pris en charge la crise économique. Il a annulé les dettes long-terme envers le gouvernement, il a même vendu les trésors impériaux (dont les bijoux de sa femme). Il a augmenté les taxes pour les riches qui pouvaient se le permettre et auditait constamment les dépenses de l’Empire.

    Il a inspiré l’Empire a resté calme et à vaquer à leurs occupations.

    Marcus a dirigé l’Empire à travers cette crise, qui a duré plus de 15 ans. Durant cette période, il a du défendre l’Empire face à des invasions brutales de Sarmates (indo-européens) et Marcomane (allemands).

    Et finalement, il a fini par être contaminé par la peste. Sachant qu’il ne lui restait que quelques jours, il a réuni ses 5 meilleurs conseillers et a fait en sorte d’assurer la succession de son fils de la façon la plus calme possible.

    Marcus Aurélius était un Stoïque, un courant philosophique qui a pour finalité le bonheur de l’existance humaine, obtenu par une acceptation rationnelle de l’ordre du monde et de son évolution.

    Un des mantras les plus communs dans ce courant philosophique est :

    “Memento Mori”.

    Rappelez vous que vous allez mourir.

    Demain ou dans 100 ans. Ca arrivera. Les stoïque pronent l’acceptation de ce fait qui selon eux soulage l’expérience humaine. Expérience humaine qui est à la merci d’évènements pertubateurs massifs qui sont hors de notre contrôle.

    C’était ce que pensait Marcus Aurélius. Il a aussi été cité comme ayant dit :

    Une maladie comme celle-ci ne peut menacer que nos vies. Mais le mal, l’égoisme, la fièrté, l’hypocrisie, la peur, ceux-ci attaquent notre humanité.

    Ce qui est pourquoi nous devons vivre cette crise comme une opportunité. Même si nous ne sommes pas un leader comme Marcus, même si nous ne sommes pas dans une position d’influence, nous devrions et devons être bons les uns envers les autres. Se soutenir les uns et les autres.

    Si vous avez déjà fait un régime, vous avez surement déjà lutté avec le manque de motivation. Même moi, qui suis coach fitness, je lutte avec la motivation de temps en temps. Le problème avec ça, c’est que si cette baisse de motivation dure trop longtemps, elle peut vous faire rater votre diète. Et de nouveau, le problème avec le fait de rater votre diète, c’est que vous venez de passer plusieurs semaines à essayer de maigrir, et donc d’apprendre à votre corps à résister au régime.

    Et c’est comme ça qu’on créé un métabolisme pourri. Si vous avez déjà fait plusieurs régimes, vous savez de quoi je parle.

    Donc, vous avez plutôt intérêt à viser juste et à faire le moins de diète possible. Car chaque nouvelle diète sera plus dure que la précédente si vous ne réussissez pas.

    Et pour ça, garder et développer votre motivation sera capital. Voici 3 astuces qui vous permettront de décupler votre motivation, votre hargne et votre soif de réussite !

    1. N’oubliez jamais pourquoi vous faites ce que vous faites. La 1ère cause de baisse de motivation, c’est juste que petit à petit, la raison pour laquelle vous avez lancé la diète s’estompe. Vous n’êtes plus certain(e) de vraiment vouloir ça, ou bien cette motivation de base se transforme en autre chose, ou vous oubliez juste pourquoi vous faites la diète. Nous sommes des machines à objectifs. Si nous n’avons pas d’objectif, nous allons juste tourner en rond. Donc, si vous n’avez plus d’objectifs concrets et réels pour votre fitness, vous allez avoir tendance à arrêter de faire ce que vous faites. Notre corps ne va pas dépenser de l’énergie et de la volonté s’il n’y a pas de raison.

    La solution ?

    Ecrivez vos objectifs fitness tous les matins et tous les soirs. Imaginez-vous les ayant déjà atteints. Gardez les frais dans votre tête, et votre tête gardera la motivation chaude !

    2. Gardez votre mental “propre”. Primordial pour votre succès sur le long terme. Le nombre de mes clients et clientes qui ont ce problème est juste phénoménale. Vous l’avez très probablement aussi. Moi-même, je l’ai encore. Pour un corps sain, il faut faire quoi ? Manger sain, pas vrai ? Donc, pour un mental sain, il faut faire quoi ? Il faut penser sainement 😉

    Qu’est-ce que ça veut dire en pratique ?

    Ca veut dire que, dans votre tête, le dialogue que vous avez avec vous-même, il faut qu’il reste respectueux et productif. La meilleure façon de savoir ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, c’est juste de voir comment chaque pensée affecte votre humeur. Si vous avez une pensée, et vous vous sentez mal, il est probable que cette pensée n’est pas respectueuse ou productive.

    Par exemple, vous vous asseyez à table, et vous êtes pris(e) par la faim. Ensuite, vous vous dites “Je ne réussirai jamais, j’ai trop faim, je vais craquer”. Ensuite, vous vous sentez immédiatement mal. Parce que vous voulez réussir, vous ne voulez pas craquer.

    Une autre façon de détecter la qualité de vos pensées est juste de prétendre que la voix dans votre tête est quelqu’un d’autre. Que cette personne est à côté de vous et qu’elle vous dit ça.

    Vous imaginez ?

    Vous êtes assis(e) à table, vous dites que vous avez très faim et la personne à côté de vous vous dit “Tu ne réussiras pas, tu as trop faim, tu vas craquer”. Vous imaginez que quelqu’un vous dise ça ?

    Mais il mériterait une baffe !!!

    Donc, pourquoi vous vous le dites à vous-même ?

    Avoir un mental propre est primordial pour conserver la motivation. Parce qu’à chaque fois que vous allez avoir une pensée non-productive, c’est comme si vous mettiez un frein à votre motivation.
    Comment voulez-vous avoir une voiture qui avance bien quand toutes les 5 secondes, vous appuyez sur les freins ?

    La solution ici n’est pas simple. Il s’agit de réaliser une transformation physique ET une transformation mentale. Et elle sont aussi dures l’une que l’autre.

    Pour réussir cette transformation mentale, qui vous permettra de réussir votre transformation physique, il vous faut observer votre dialogue interne, la petite voix dans votre tête. Et dès qu’elle dit quelque chose qui ne vous plait pas, ou qui est irrespectueux, il vous FAUT l’ignorer sur le champ, rompre la discussion et faire autre chose OU engager une discussion avec elle (mais en gardant un détachement).

    N’oubliez jamais, votre dialogue interne est la représentation de ce qu’une partie de vous pense. Ce n’est pas pour ça que c’est la vérité absolue. La pire chose est d’être convaincu que la voix a raison. Si vous pensez qu’elle a raison quand elle vous manque de respect, vous avez déjà perdu.

    3. Gérez vos attentes. Ce qui est difficile quand on ne connait pas le domaine. En fitness, si vous perdez 1cm de tour de taille par semaine, c’est que vous faites les bonnes choses. Si vous perdez plus que ça, il est possible que vous alliez trop vite. Ou bien, vous avez de la chance et votre corps répond juste très positivement à vos efforts de perte de poids !

    Le truc, c’est qu’à partir du moment où de semaine en semaine, vous avancez vers vos objectifs, ce sont de bonnes semaines. Si vous n’avancez et faites du surplace, c’est juste une semaine de passée. Pas génial mais on peut faire avec. Et si vous reculez, il faut se reprendre en main.

    Au plus vos attentes sont hautes, au plus vous êtes impatient(e), au moins vous aurez des chances de réussir.

    Les gens qui réussissent, ce sont les gens qui avancent vers leurs objectifs de façon stable et déterminée. S’ils font un écart, s’ils ratent une journée ou même une semaine, ils reprennent le bon chemin et ils continuent d’avancer.

    Kevin

    Comment perdre du gras et prendre du muscle en ces moments de confinement ?

    Parce que si vous êtes comme moi et la plupart du monde, quand vous avez du temps à tuer, vos envies alimentaires sont majorées !

    Donc, comment faire en sorte de 1, ne pas grossir, de 2, maigrir et de 3, conserver votre masse musculaire voir même ajouter du muscle ?

    Gardez en tête que la chose la plus importante quand on est enfermé chez soi c’est de ne pas se trouver dans une situation de faim. La faim va diminuer vos réserves de motivation et de discipline à une vitesse grand V. Peut être que vous ne ferez pas de bêtise le jour où vous avez plus faim que d’habitude, mais le lendemain… Les choses se compliqueront. Et si les choses se compliquent tous les jours, ce n’est qu’une question de temps avant que vous ne lachiez l’affaire.

    Donc, la faim est votre ennemie. Comment l’enliser le plus rapidement possible ?

    1. Préparez Vos Repas – N’attendez pas la faim

    Ca peut aider certaines personnes, et d’autres pas. Personnellement, si j’avais mes repas prêts, ça me donnerait juste envie de manger. Mais je sais que tout le monde n’est pas comme moi ! Et cette astuce a aidé beaucoup de mes clients et clientes. Donc, préparez vos repas, quand vous n’avez pas faim. De cette façon, quand vous aurez faim, vous aurez un repas déjà prêt, qui sera moins calorique que le repas que vous vous seriez préparé si vous l’aviez fait en ayant faim !

    2. Créez Un Calendrier A Tenir

    Vous avez sans doute perdu votre rythme de vie suite au confinement. Il est primordial de reprendre une routine. Sans routine, il y a beaucoup de chances que vous “sombriez”. Ca m’est déjà arrivé. Ca n’a rien de plaisant. Et ça peut être éviter en reprenant un rythme de vie. Le tout est de s’y tenir. Et il faut absolument s’y tenir qu’il soit efficace.

    3. Allez Pour Les Aliments Complets (fruits, légumes)

    Pour caler la faim, la meilleure idée est de favoriser les aliments complets, c’est-à-dire les légumes et les fruits. Donc, si vous avez le choix entre un en-cas composé de biscuits ou autres alternatives de ce style, mieux vaut prendre des légumes ou des fruits. C’est peut être moins “bon”, mais ça vous aidera significativement à lutter contre la faim.

    Maintenant, comment pourriez-vous perdre du gras durant ce confinement ?

    Pour maigrir, perdre du gras, il vous faut manger moins d’énergie que ce que vous dépensez. Vous pouvez voir ça comme de l’argent. Comment avoir moins d’argent ? Simple, dépensez plus que ce que vous ne gagnez. C’est la même chose pour la graisse. Si vous donnez trop d’énergie à votre corps, trop de calories, elles seront stockées dans le gras.

    La question est donc comment manger moins de calories et dépenser plus de calories ?

    Pour manger moins, c’est délicat. Si vous mangez trop peu, vous allez avoir faim, et vu le confinement, ça risque de compliquer la perte de poids par la suite. Mieux vaut donc limiter les calories sans pour autant vous restreindre d’un point de vue alimentaire.

    Ce qui veut dire que la différence viendra de votre activité physique. Ce qui est plutôt embetant vu que nous sommes en confinement, pas vrai ?

    Si vous pouvez aller dehors, dans votre jardin par exemple, ce sera simple pour vous. Si vous ne pouvez pas, il y a d’autres façons de faire qui ne requiert que quelques m² d’espace.

    Parce que pour dépenser des calories, il vous faut réaliser des mouvements, de nombreuses fois. Il vous faut réaliser un effort. Si vous vous mettez en position de pompe, vous êtes en train de faire un effort et réaliser un mouvement. Ca va vous faire perdre des calories.

    Il vous faut juste alterner ce style d’exercice pour parvenir à les tenir longtemps.

    Avec juste des chaises, livres, bouteilles d’eau et sacs, vous pouvez réaliser un entrainement à vous faire vomir.

    Pas que je vous conseille de vous faire vomir, mais vous avez la possibilité de réaliser des entrainements extrêmement agressif, juste depuis votre maison !

    ASTUCE : Prenez deux sacs et mettez des bouteilles d’eau dedans, vous venez de vous faire des haltères.

    ASTUCE : Couchez-vous sous votre table et attrapez le haut de la table. Mettez vos mains à une largeur d’épaule l’une de l’autre. Tirez et amenez votre poitrine contre la table. Vous venez de vous faire une barre à traction.

    ASTUCE : Mettez vos pieds sur un support surélevé, mettez vos mains sur des chaises dures ou sur des livres. Il ne vous reste plus qu’à faire une pompe. Vous venez de vous faire un banc incliné 😉

    Le confinement ne vous empêche pas de faire de grosses séances, pour dépenser beaucoup de calories et entretenir votre masse musculaire.

    Vous pourriez vous demander en quoi votre subconscient a quoi que ce soit à voir avec la perte de graisse…

    Pendant des années, j’ai cru que la seule raison pour laquelle je ne réussissais pas, c’était parce que je n’avais pas suffisamment de volonté pour réussir. Alors qu’en fait, je faisais preuve d’une volonté exceptionnelle.

    C’est une situation que je rencontre fréquemment avec mes clients et clientes, et surtout ceux et celles qui luttent avec leur poids depuis des années.

    Parce que vous voyez, la raison pour laquelle vous luttez avec le poids depuis si longtemps, ce n’est pas que vous manquez de discipline. La raison pour laquelle vous luttez avec le poids depuis si longtemps, c’est parce que votre subconscient a été programmé pour vous gardez comme vous êtes actuellement.

    Et votre subconscient est la force la plus puissante. Bien plus puissante que votre volonté ou discipline.

    Vous pouvez voir votre subconscient comme le thermostat qui règle la température de la pièce. Disons que vous voulez faire monter la température de la pièce. Vous avez deux possibilités, soit vous augmentez la température sur le thermostat, soit vous lancez un feu. Vous pouvez voir le feu comme votre volonté, votre discipline, votre motivation. Le seul soucis est que si vous ne réglez pas le thermostat et que vous lancez juste un feu… Le thermostat va s’activer, parce que la pièce va chauffer, et donc ce thermostat va lancer l’air conditionné pour faire refroidir la pièce.

    A votre avis, qui va gagner, le feu ou le thermostat ?

    En sachant que le thermostat est infatiguable, le thermostat va gagner. Votre subconscient gagnera toujours. Donc, si vous êtes dans une condition physique qui vous déplait, ça veut dire que votre thermostat est mal réglé. Et malgré tous les feux que vous avez lancés à travers les années, tous vos efforts, vous vous retrouvez dans cette situation.

    En fait, vous avez sans doute aggravé la situation. Attention, c’est le moment positivité hein…

    La situation s’est dégradée parce que les années sont passées donc votre métabolisme a naturellement ralenti, mais surtout, à force d’avoir lancé un tas de feux, votre thermostat est devenu exceptionnellement doué à tuer ces feux et à les contrôler.

    Quelqu’un qui n’a jamais fait de régime de sa vie peut obtenir des résultats de qualité sans trop de soucis. Même une femme.

    Par contre, une femme ou un homme qui ont enchainé les diètes pendant des années, ceux-là vont avoir toutes les peines du monde pour maigrir. Et ils devront faire preuve de plus d’intelligence et faire de meilleurs choix.

    D’ailleurs, c’est pour ça que je fais une méga promo jusqu’à ce mardi soir, à minuit. Vu qu’on est tous confiné, et que la majorité d’entre nous ont plus de temps que d’habitude, je veux vous aider à tirer quelque chose de positif de ce moment plutôt unique.

    Vous trouverez dans le descriptif de la vidéo l’explication de cette promo spéciale. Autant dire qu’elle est elle aussi unique et exceptionnelle !

    Et pour revenir au sujet de notre vidéo. Votre subconscient étant ce thermostat super puissant. Il vous faut d’abord le régler. Et ensuite, il vous faut prendre les bonnes actions.

    Prendre les bonnes actions est la partie facile (vous pouvez profiter de ma promo du moment pour les obtenir). Ce qui est plus délicat, c’est de modifier le thermostat. Parce que souvent, nous ne sommes même pas conscients de son existence !

    Donc, comment le régler ?

    La première chose, c’est de comprendre pourquoi il est là où il est.

    Et ce sera différent pour tout le monde. Pour certaines personnes, elles sont en surpoids parce que leur mère leur a répété toute leur enfance qu’ils étaient gros et qu’ils mangeaient trop. Pour d’autres, ils sont en surpoids parce que c’est une forme de punition pour avoir fait ou faire ou ne pas avoir fait ou ne pas faire certaines choses. Pour d’autres il s’agit plutôt de compulsions du type ‘il faut que je finisse mon assiète’. Etc.

    Il va vous falloir trouver la vôtre.

    Il y a une raison pour laquelle vous êtes dans votre condition physique. Il y a une raison. A vous de la découvrir.

    Et là, vous pourriez me dire que vous n’avez pas envie de fouiller, que vous n’avez pas envie de vous poser des questions.

    Et vous avez tout à fait le droit. Juste, n’espérez pas sortir de votre condition physique… Vous y retournerez tôt ou tard… Parce que vous n’avez pas modifié le thermostat.

    Une fois que vous comprenez pourquoi vous êtes dans cette situation. Et ça peut être flou, ça peut être incomplet.

    Une fois que vous pensez comprendre, il vous faut décider de ce que vous voulez. Quelle condition physique voulez-vous ?

    Quand vous aurez décidé de cette condition physique, il vous faudra créer des affirmations et des objectifs liés à cette condition physique. Et il vous faudra vous les répéter tous les jours.

    Parce que vous pouvez voir le fonctionnement du thermostat comme une route. S’il y a beaucoup de voitures sur une route, le thermostat aura tendance à renforcer ce que cette route indique. Si la route indique qu’il faut faire attention, vous ferez plus attention.

    Vous voyez ce que je veux dire ?

    Donc, comment mettre le plus de voitures sur la route qui indique/pointe vers votre condition physique voulue ?

    Voyez les voitures comme des pensées. Au plus vous avez des pensées sur une certaine route, au plus cette route sera renforcée.

    Si vous avez tendance à penser que les gens sont des enfoirés, vous aurez tendance à rencontrer des enfoirés (ou plus simplement, des personnes normales qui se comportent comme des enfoirés avec vous – parce que vous les aurez approchés avec la mentalité que ce sont des enfoirés – donc dites moi, si je vous approchais en vous regardant comme si je pensais que vous étiez un(e) enfoiré(e), vous auriez tendance à être sympa ou plutôt pas sympa ?).

    Bref, il nous faut mettre des bonnes voitures, des bonnes pensées sur les routes qui nous mènent à nos objectifs.

    La meilleure façon de faire ça est en faisant des affirmations (juste avant de dormir ou au réveil), et d’écrire vos objectifs TOUS LES JOURS.

    Si ça vaut la peine d’écrire vos objectifs au début chaque année, ça vaut la peine de les écrire tous les jours, pas vrai ?

    Comment faire vos affirmations ?

    La meilleure façon est simplement d’exprimer ce que vous voulez de façon positive. Disons que vous voudriez être plus concentré(e). Vous pourriez vous dire “Chaque jour, mes capacités de concentration augmentent, je peux me concentrer sur une chose pendant des heures sans voir le temps passé”. Il suffit de la répéter, et ensuite de vous imaginer en train de réaliser cette affirmation. Et ensuite, de ressentir l’émotion que vous auriez si vous parveniez à vous concentrer sur une chose pendant des heures.

    Essayez de vous écrire 5 à 15 affirmations et lisez, et ressentissez les tous les jours. Vous m’en direz des nouvelles 😉

    Le cheat day ou cheat meal est un repas ou une journée durant laquelle vous allez manger ce que vous voulez. Tout ce que vous voulez.

    En général, quand vous êtes dans un processus de transformation physique, et que vous vous permettez un cheat meal ou day, vous allez finir la journée avec de belles douleurs intestinales, d’énormes ballonnements et juste une sensation profondément désagréable.

    Vous savez, cette sensation de “Hum, je viens de ruiner des jours d’effort”. Ce qui est partiellement vrai. Parce que le cheat meal ou cheat day a des bénéfices. De gros bénéfices. Qui pourraient accélérer vos résultats au lieu de les ralentir, si vous utilisez ce cheat day ou meal de la BONNE façon.

    Donc, la première chose à bien comprendre est que pour transformer votre physique, on parle donc de perdre plus de 6-7kg, vous allez devoir investir du temps et des efforts. Ca pourrait vous prendre plusieurs semaines à plusieurs mois pour certain(e)s.

    Ce n’est pas en un jour que vous allez ruiner vos efforts, tout comme ce n’est pas en un jour que vous allez atteindre vos objectifs.

    Patience.

    Il vous faudra en avoir, même si vous êtes pressé(e).

    Ca veut dire que vous allez devoir tenir le cap pendant un certain temps. Et c’est la chose la plus importante.

    Si vous assurez pendant quelques semaines puis que vous abandonnez ou que vous commencez à déconner… Vous ne réussirez pas.

    La chose la plus importante est donc de parvenir à tenir la diète, tenir la transformation physique, le temps d’atteindre vos objectifs.

    Ca nous mène à la conclusion que pour réussir, il vous faut faire tout ce que vous pouvez pour rester sur le bon chemin à travers les semaines. Donc, quand vous vous demandez “est-ce que je devrais faire ça plutôt que ça ?”, tout revient à cette question :

    “Quelle option va me permettre de tenir la diète jusqu’à atteindre mon objectif fitness ?”

    Ca sonne moins bien que les “perdez 100 kilos en 10 jours !”, pas vrai ?

    Pourtant, c’est ce qui marche. Pas de pilule magique (pour le moment), juste du travail.

    Mais la belle chose là-dedans, c’est que vous pouvez réussir. Il vous faut juste investir le travail. Et si vous ne pensez pas capable de mettre le travail, alors oui, peu probable de réussir. Et si vous ne savez pas si vous êtes capable de réussir, vous vous savez capable de faire le travail, mais vous ne savez pas si vous pouvez réussir, dans ce cas, pour aussi longtemps que vous aurez cette mentalité, tout sera dur.

    Et si vous pensez comme ça, la meilleure chose à faire maintenant, c’est d’aller prendre un coach. Quelqu’un qui sait comment parvenir à votre objectif.

    Ou bien, vous pouvez travailler sur votre mental, mais c’est beaucoup plus dur.

    Mon objectif en tant que coach est de rendre mon coaching le meilleur investissement que mes clients et clientes puissent faire dans leur vie. C’est un objectif énorme.

    Le fitness est important, votre santé est importante. Mais votre mental l’est tout autant. Ne pas réussir à atteindre ses objectifs et se sentir impuissant(e), ça tue à petit feu. Je sais ce que c’est car j’ai moi même été dans cette position.

    BREF. Pour revenir à notre sujet.

    Comment faire un cheat day ou cheat meal pour atteindre vos objectifs fitness.

    Ca pourrait paraitre contradictoire. Pourquoi manger plus quand on veut maigrir ?

    La réponse est simple.

    Manger plus vous permettra de tenir plus longtemps…

    Aussi simple que ça.

    Dans mes coachings, j’ai des clients et clientes qui ne veulent pas prendre de cheat meal ou cheat day. Ca finit toujours mal. D’un autre côté, je coache des personnes qui prennent leur cheat day ou meal chaque semaine. Et ça leur permet de tenir la semaine. Et eux/elles, ils réussissent.

    Être drastique, ça marche bien pendant quelques semaines. Ca ne marche jamais pendant quelques mois. Or, si vous voulez transformer votre physique, il va falloir tenir un nouveau rythme pendant des mois (on parle ici de perdre plus de 6-7kg). Vous pourriez aller plus vite que ça, mais si vous ne vous savez pas capable de réussir et de tenir les résultats, mieux vaut ne pas le faire sauf si vous avez un coach de qualité avec vous.

    Un coach avec vous vous permet de faire des choses que vous ne devriez jamais faire seul(e). Mais ça coute de l’argent. Et les bons coaches sont chers.

    Donc, le cheat day/meal n’a rien de magique. Rien.

    La seule chose qu’il vous aide à faire, c’est tenir plus longtemps la diète.

    Vous pourriez ne pas faire de cheat day, et donc manger plus tout au long de la semaine. Mais souvent cette façon de faire devient épuisante après quelques semaines. Il semblerait que le corps et mental humain bénéficie grandement de changements en apport calorique.

    A vous de voir ce que vous préférez. D’expérience, et à ce stade, j’ai coaché en 1-1 plusieurs centaines de personnes, mieux vaut prendre des cheat day/meal.

    Donc, à quoi ressemble un bon cheat day ?

    Un bon cheat day n’est pas un jour où vous mangez à vous rendre malade.

    ATTENTION.

    Vous rendre malade parce que vous avez tellement mangé, est une très mauvaise idée. Vous pourriez le faire une fois toutes les 5-6 semaines sans causer trop de dégâts, mais si vous vous retrouvez à le faire plus souvent que ça, votre diète est trop intense et vous risquez de craquer à un moment ou l’autre.

    Donc, quand vous prenez votre cheat day, faites vous plaisir. Mais ne vous rendez pas malade. L’idéal est de manger à satiété et un peu au-delà. Vous pouvez compter vos calories si vous voulez, comme vous pourriez ne pas le faire (si vous avez une bonne maitrise de votre alimentation et des besoins caloriques de votre corps).

    Tous les aliments sont permis.

    Une fois votre cheat day/meal réalisé, votre balance vous maudira. C’est normal. Il vous faudra en général 1 à 4 jours pour éliminer le surplus d’aliments/eau consommés durant cette journée/repas. Rien de grave. Votre corps recommencera à bruler du gras dès le lendemain 😉