Vous avez déjà vu un acteur/actrice qui avait un physique impeccable pendant un film, puis dans son film suivant avait complètement changé ?

Ou après son film, cette personne avait repris pas mal de poids ?

Ou elle avait perdu pas mal de poids avant ?

Dans la vidéo ci-dessus, nous allons parler de 5 transformations physiques de super-star (que vous connaissez certainement). Je vous apporterai aussi ma propre opinion quant à leur transformation, à savoir si ces transformations sont possibles sans drogues, ou maintenables, ou réalistes, etc.

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour découvrir ces 5 transformations physiques (indice : on parle de chauve-souris ;)).

Ces acteurs ont tous une motivation différente de celle que vous et moi pourrions avoir.

Si je vous disais :

« Il faut que tu perdes 20kg, donc que tu transformes ton corps, pour obtenir un rôle dans un film qui sera visionné par, littéralement des dizaines de millions de personnes à travers la planète et pour avoir une paie qui te permettra de ne plus avoir à travailler un seul de jour de ta vie. »

Je sais pas vous, mais je serais très motivé.

Et si l’entraineur me glissait un peu de choses illégales dans mes shakers pour booster mes résultats, je pense que je laisserais passer (dans le sens où si je dois utiliser des trucs légers pendant 6 mois, pour être libre le restant de mes jours… Yep, je pense que je laisserai passer pendant ces 6 mois).

Bref, leurs transformations physiques ne sont quasi jamais « raisonnables ». Mais pas toujours, parfois, ils arrivent à tenir cette nouvelle forme (comme Hugh Jackman ou Chris Pratt). Et je doute qu’ils continuent/utilisent des drogues sur ces périodes de temps.

Tout cela pour dire qu’ils sont aussi humains et n’utilisent pas des drogues en permanence pour maintenir leur transformation physique.

Donc, il doit y avoir un fond de vérité.

Et si eux peuvent le faire, vous pouvez aussi. La seule différence pourrait être l’ampleur de la motivation.

Pour certains d’entre nous, transformer notre physique est plus une question d’échapper à de mauvaises sensations (regard social ou mauvaise santé) plutôt que de vouloir obtenir quelque chose de nouveau, d’inédit et d’unique.

On pourrait penser que les mauvaises sensations seraient les plus efficaces en termes de résultats. Mais pas du tout.

Vous savez probablement que je coache et suis l’évolution de pas mal de personnes (je promets d’en parler plus à l’avenir, je n’aime pas demandr aux personnes si je peux partager leur parcours – je n’aimerais pas qu’on me le demande, d’où ma gêne, mais je me rends compte que c’est nécessaire pour apporter des preuves, à part moi, par rapport à tout ce que je raconte).

Quand quelqu’un me contacte pour un suivi (et vous pouvez le faire aussi à kevin@sculptetoncorps.com), et que le suivi est une nécessité pour cette personne, dans le sens où, d’un point de vue santé, il faut que cette personne prenne en main son métabolisme et poids, dans la grande majorité des cas cette personne ne se lancera pas dans un suivi.

Parce que la motivation derrière cela est celle-ci :

« Il faut que je perde du poids, sinon, ma santé va en souffrir donc je vais prendre la situation en charge ».

Mais, inconsciemment, la pensée est celle-ci :

« Il faut que je perde du poids… Mais comment je vais faire ? J’ai jamais réussi jusqu’à présent… Je suppose que ce n’est pas possible pour moi… Je suppose que je n’y arriverai jamais, je resterai comme je suis à vie… J’ai vraiment envie de manger quelque chose maintenant »

Je ne me moque pas du tout, si vous avez cette impression. C’est en fait quelque chose qui me fait personnellement mal. Parce que j’ai envie d’aider (probablement trop^^). Ca me fait mal parce que je sais pouvoir aider et j’ai juste besoin que la personne me fasse confiance et me laisse la guider vers la victoire. Même si ça prend du temps.

D’un autre côté, je comprend très bien aussi. J’avais exactement la même chose. Par rapport au fitness, par rapport à mon job, par rapport à ma vie en général. Par rapport aux choses que je voulais vraiment.

Au fond, je me pensais incapable de les obtenir. Et le fait que je voulais absolument y arriver me mettant dans une position de détresse extrême que je gérais avec la bouffe. Seul problème, il faut que je gère la bouffe pour obtenir ce que je veux vraiment. Et c’est le cas pour beaucoup de monde.

Ils veulent transformer leur physique et perdre du poids, mais ils s’en sentent incapables, mais ils le veulent vraiment, ça les met en détresse, et ils compensent cette émotion de détress avec la bouffe. Ce qui leur fait prendre du poids et renforce leurs croyances…

Bref, c’est le cercle vicieux de l’enfer. Ce cercle de m*rde m’a empêché d’atteindre mes objectifs physiques, personnels et professionnels pendant des années.

Et il est encore là. Le truc est qu’il ne partira jamais vraiment. Il va s’estomper, mais son empreinte sera toujours là. Ce n’est pas important qu’il soit toujours présent. Ce qui compte est que je sois conscient qu’il est là.

C’est là qu’est toute la différence pour une transformation physique. La conscience de ses propres croyances et insécurités. Et c’est pas toujours beau^^.

Si vous avez besoin d’aide ou d’un guide pour votre propre transformation physique, n’hésitez pas à m’envoyer un mail à kevin@sculptetoncorps.com.

Attention : je ne peux travailler qu’avec les personnes qui sont prêtes à suivre leur apport calorique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *