Apparemment, une étude a démontré que lorsqu’on sent les aliments, on grossit.

Je trouve ça super fun de lire les articles interprétant les recherches scientifiques.

Bientôt, on grossira en regardant les aliments donc, avant de manger, il faudra mettre un ruban devant les yeux et une pince à linge sur le nez – la méthode « perte de poids de l’avenir » – qui veut acheter ?

Ce qui voudrait dire que juste l’apport calorique n’est pas le seul facteur dans la prise de poids.

J’ai ris^^.

C’est ce genre d’études et de conclusions à deux balles qui font que nous créons des croyances non-adaptées et que des produits ne fonctionnant pas sont créés et vendus en masse.

Parce que je vous parie que cette « découverte » va être utilisée pour vendre de nouveaux produits.

L’étude portait sur des rats, auxquels on a retiré l’odorat (après une opération, vous auriez envie de manger ? Moi pas). Ils ont perdu plus de poids que ceux qui avaient encore leur odorat.

La première conclusion est donc : Sentir les aliments fait grossir !

Malheureusement, ce ne serait pas une conclusion mais une corrélation.

Pour prouver que sentir les aliments fait prendre du poids, il aurait fallu équilibrer la quantité de calories mangées par les rats des deux catégories.

Sans cet équilibre, il est tout à fait envisageable que les rats aient mangé moins de calories simplement parce qu’ils ne goutaient pas leurs aliments… D’où leur perte de poids.

Il aurait aussi fallu laisser un long moment entre l’opération et l’expérience. Il est fort possible que l’opération aie perturbé les rats au point de limiter leur appétit.

Donc, quand vous lisez une étude, ou une interprétation d’étude, pensez pour vous même. La grande majorité des études et interprétations sont biaisées et tirer des conclusions sur les résultats d’une seule étude… Pas une bonne idée.

Perdre du poids n’a rien de mystique

Au final, ce genre d’études et d’interprétations ne fait que perturber les personnes voulant perdre du poids.

Je dois vous avouer que ça me donne un peu la rage, ce genre de chose. Parce qu’il y a 6-7 ans, j’y aurais cru et j’aurais testé une approche où je ne sentais pas les aliments (j’étais débile sur les bords parfois).

Donc, voir de la mauvaise information comme ça… Ca me donne envie de crier. Je me bats pour que de la bonne information soit publiée et ces mongoles rajoutent des conneries ?

C’est un peu comme si vous essayez de nettoyer un endroit pour accueillir les gens pour qu’ils soient à l’aise mais qu’en même temps, vous avez des idiots qui viennent remettre un tas de crasses.

Perdre du poids repose sur le un simple principe, si vous avez besoin de 2.000 calories pour rester le même, si vous apportez 1.800 calories, vous perdrez du poids (forcément, 200 calories doivent venir de vos réserves)et si vous apportez 2.200 calories, vous prendrez du poids (b’en oui, vous avez trop d’énergie, le corps va la stocker…).

Après, vous pouvez cibler la réserve dans laquelle le corps va aller puiser (par exemple, plus gras que muscle). Pour cela, il vous faut une bonne répartition de macronutriments et faire du renforcement musculaire.

Pour ce qui est macros, je vous recommande mon ebook afin d’avoir un plan clair et précis. Cela dit, il vous faut peser vos aliments pour en connaitre les calories, donc si vous n’êtes pas prêt à le faire, ce ne sera pas l’ebook pour vous :

http://sculptetoncorps.teachable.com/p/sculpte-ton-corps/

Si vous voulez que je vous aide personnellement à perdre le poids ou à remonter votre métabolisme, vous pouvez m’envoyer un mail à kevin@sculptetoncorps.com et on verra comment mettre en place le programme qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Encore une fois, je précise qu’il vous faut peser vos aliments. Si nous ne savons pas combien de calories vous consommer, on ne saura jamais comment votre métabolisme évolue (or c’est la base pour perdre du gras le plus facilement possible).

Perdre Du Poids Demande Un Effort

Donc, en effet, perdre du poids n’a rien de mystique, c’est même plutôt simple. Par contre, ce n’est pas facile. Il va vous falloir bosser.

Et je sais que vous ne voulez pas entendre/lire ça. Mais c’est la vérité, et je préfère vous le dire pour que vous soyez prêt à faire face à ce qui va arriver.

Vous aurez probablement faim, et vous manquerez d’énergie.

Cela dit, ce ne sera pas en vain.

J’ai l’impression que beaucoup de personnes veulent que ce soit rapide et facile parce qu’au fond elles ne se pensent pas capables de vraiment perdre le poids.

Et je comprend ça très bien, parce que c’était mon cas. Donc, je m’auto-sabottais en permanence.

Comment faire si vous avez cette pensée aussi ?

Prenez-en conscience, et prenez-vous un coach ! Vous apprendrez plus en quelques mois de coachings qu’en plusieurs années d’entrainement de votre coté. Aussi, vous éviterez plein d’attrapes (comme par exemple, manger trop peu, ou mal s’entrainer, etc.).

Donc, oui, vous aurez faim et manquerez d’énergie (si vous voulez des résultats significatifs)… MAIS vous atteindrez vos objectifs.

Ce sera de la peine bien investie. Et si vous avez du mal avec ça, peut-être ne voulez-vous pas suffisamment intensément perdre du poids ou peut-être pensez-vous que ça ne servirait à rien d’avoir faim parce que, de toute façon, ça ne marchera pas. Si c’est le cas, vous êtes dans la merde, parce qu’en effet, si vous pensez que vous n’y arriverez pas, vous n’y arrivera probablement pas.

En prendre conscience sera essentiel pour ne pas vous auto-sabottez trop rapidement.

Encore une fois, si vous avez besoin d’aide, que ce soit juste pour me demander un conseil ou un suivi perso, envoyez-moi un mail à kevin@sculptetoncorps.com.

2 Responses to Sentir Les Aliments Fait Grossir… Ou PAS
  1. Hello 🙂 Kevin, Article intéressant,
    Je trouve que tu mélanges bien le psychologique à l’objectif qui est de perdre du poids.

    C’est claire, c’est dur, c’est facile comme tu dis il n’y a rien de mythique là dedans, cependant que penses-tu du rapport que l’on a avec la nourriture… Est-il préférable de commencer à connaître son comportement lié à la nourriture, quels profils avons-nous ? dans quel état émotionnel sommes-nous lorsqu’on fais des écarts ?

    Ces questions sont dans ma tête. Je te souhaite excellente journée Kevin, continues comme ça 🙂


[top]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *