On parle souvent d’apport calorique idéal… De la quantité de calories qui permet d’atteindre ses objectifs.

On vise, on calibre, puis PAM, on y arrive.

Et j’aime la confiance que cette approche prône. Par contre, j’aime moins le fait qu’elle repose sur la sélection d’un chiffre magique qui permette d’atteindre n’importe quel objectif.

Beaucoup de coaches proposent des chiffres magiques. Pas forcément parce que c’est la meilleure option, mais parce qu’en général, ça marche bien et vite pour obtenir des résultats.

Attention, on parle d’obtenir des résultats. Pas de transformer son corps à vie ou ce genre de choses 😉

Donc, j’entends souvent de mes clients, ou même par mails, que des coaches leur ont dit de manger 1.500 calories, 1.000 calories, parfois même 600 calories (yep).

Et je comprends ces coaches. Nous, on est payé pour offrir des résultats, le plus rapidement possible. Donc, notre objectif à nous, c’est de faire la transformation physique la plus rapide. Après, que la personne reprenne par la suite, ce n’est pas notre faute.

Bref, c’est un modèle que je déteste. Mais je comprends les coaches qui le font. Parce qu’au final, c’est la demande. Les gens veulent perdre le plus rapidement possible.

Mais la réalité est que perdre le plus vite possible n’est que rarement une bonne idée.

Donc, ici, les coaches devraient se positionner. Mais bon, ce n’est pas évident de dire à quelqu’un “hey, pour toi, il faut d’abord soigner ton métabolisme et puis perdre du poids”.

Je le fais, personnellement, parce que je suis perfectionniste et parce que je me pense professionnel.

Mais aussi, la plupart des gens qui viennent vers moi sont dans une situation où ils ont déjà fait toutes ces diètes rapides et agressives et ils savent qu’elles ne fonctionnent pas. Donc ça me simplifie la vie.

Bref.

Quand on parle d’apport calorique idéal il faut absolument comprendre quelque chose, c’est-à-dire, que celui-ci n’est pas un chiffre standard. Il n’y a pas de chiffre magique qui existe. Il y en a qui sont efficaces pour vous, et d’autres qui sont juste mauvais.

On en parle dans la vidéo ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *