Perdre De La Graisse

    Salut tout le monde !

    Ah, la génétique. Donnez-moi un cent à chaque fois que j’ai entendu « c’est ma génétique », « ce sont mes os », etc. Je serais riche !

    Mais, je comprend.

    Très bien, même. C’étaient des excuses que j’utilisais chaque jour il y a quelques années.

    Au final, ces excuses ne m’ont vraiment pas aidé. Elles m’ont permis de me sentir soulagé sur le moment, oui, par contre, petit à petit, à force de les répéter, elles ont fait entrer dans mon crâne l’idée que je n’étais juste pas quelqu’un qui pourrait un jour perdre du poids sans le reprendre et avoir le physique que je voulais.

    Et ça… Ca, c’est pas bon. Du tout.

    Et je vois beaucoup de monde avec le même style de pensées.

    Le fait de dire « c’est ma génétique », ça fait du bien. Parce que si c’est notre génétique, hey, on y peut rien ! Et si on y peut rien, ce n’est pas notre faute. Et si ce n’est pas notre faute, on peut se sentir soulagé. Pas vrai ?

    L’ennui ici est que si ce n’est pas notre faute, ça veut dire qu’on ne sait rien y faire. Et si on pense qu’on ne sait rien y faire… Eh bien, on n’y fera jamais rien !!!

    Donc, même avant de voir si c’est vrai que votre génétique vous empêche d’atteindre vos objectifs, il faut comprendre que ce style de pensées empoisonne petit à petit votre mental, discipline et volonté.

    Parce que hey, vous allez vous restreindre, vous forcer, vous frustrer, pendant des semaines, mois, années, si vous pensez, au fond de vous-même, ne pas y arriver ?

    Je l’ai fait… Personnellement. Et ce fut un petit enfer, disons.

    Le fait de faire des efforts parce qu’on veut quelque chose, mais qu’on sait au fond qu’on y arrivera pas, ça créer une réelle détresse.

    Maintenant, est-ce que votre génétique vous empêche vraiment de perdre du poids ?

    J’espère que la vidéo vous a plu !

    Si avez plus de 10 kilos à perdre et si vous voulez mon aide pour votre transformation, envoyez-moi un mail à kevin@sculptetoncorps.com et nous verrons si je peux vous aider.

    A la prochaine !

    Kevin

    A force de coacher les gens dans leur diète, et surtout, d’être curieux… J’ai remarqué que 3 erreurs sont toujours commises.

    T.O.U.J.O.U.R.S

    Et celles-ci mènent, toujours, à un echec de la perte de poids. Que ce soit dans le nombre de kilos perdus lors de la diète ou des kilos repris après la diète.

    Et elles sont tellement simples ! Mais pas facile.

    Et je garantis que si vous faites une diète actuellement, et que vous avez du mal à réussir, vous êtes en train de commettre une de ces erreurs.

    Encore une fois, rien de compliqué, mais il est nécessaire d’en être conscient afin de pouvoir lutter contre, et de pouvoir réajuster votre stratégie.

    Nous discutons de ces 3 erreurs mortelles dans notre vidéo d’aujourd’hui, vous pouvez cliquer ci-dessous pour la lancer :

    Simple, pas vrai ?

    Mais tellement difficile à réussir. Et c’est pour cela que 95% des gens reprennnent le poids perdu et ne parviennent jamais à vraiment atteindre leurs objectifs. Ca n’a rien à voir avec leur personnalité, ou tactiques, etc. Il s’agit simplement d’attentes et de ces 3 choses.

    Il est facile de se faire avoir, mais il est aussi facile de ne PAS se faire avoir. Ca ne dépend que de vous 😉

    Si vous avez besoin d’aide dans votre diète, n’hésitez pas à m’envoyer un mail à kevin@sculptetoncorps.com !

    A la prochaine,

    Kevin

    Suite aux quelques vidéos précédentes, j’ai reçu plusieurs emails me demandant plus d’informations concernant tout cet aspect de différence entre homme et femme.

    Donc, j’ai fait une courte vidéo, adressée pour mesdames 😉 Vous pouvez cliquer ici pour aller la consulter.

    Le tout est de comprendre que le corps fonctionne de la même façon, et répond de façon similaire à un stimulu commun.

    Donc, un homme, tout comme une femme perdra du gras en déficit calorique.

    Cela dit, là où ça se corse est qu’il existe des différences entre le fonctionnement de la physiologie de la femme et la physiologie de l’homme.

    Par exemple, l’hormone de la faim, la leptine, est plus élevée chez la femme, en général. MAIS en régime, la leptine va chuter bien plus rapidement chez la femme que chez l’homme.

    Provoquant l’apparition de la faim plus rapidement chez mesdames :/

    Juste pour cet aspect, on pourrait dire que la diète est bien plus difficile pour les femmes. Mais ça ne s’arrête pas là. Au contraire…

    Il y a le fait que les femmes stockent du gras de préférence dans les cellules graisseuses résistantes, qu’elles ont en moyenne un métabolisme plus bas et ensuite… Qu’elles font deux à cinq fois plus de régimes que les hommes…

    Bref, le cocktail pour se retrouver coincée dans son propre corps. J’en parle un peu plus en détails ici.

    Tout ça pour dire que les hommes l’ont facile.

    Donc, quand une femme voudrait faire une diète/perdre du gras, faire la même diète qu’un homme, ce serait comme passer de conduire une voiture à une moto, sans savoir comment conduire la moto.

    Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi la plupart des diètes finissent en « crash n burn ».

    Or, la plupart des diètes qu’on trouve en ligne, ou hors ligne, sont des diètes pour hommes.

    Parce qu’il n’existe pas tellement d’études/recherches sur les femmes. Celles-ci ayant une physiologie biiiiiien plus complexe que celle de l’homme.

    Donc, il est plus facile de créer une diète pour homme, mettre le protocole, Bam, et Hop, lancer l’approche. Et vu que c’est un truc pour homme, ça va aller vite, ça va être très dur, puis après 2-3 semaines, la plupart des femmes vont se retrouver dans le mur… Et les filles se retrouvent à douter de leur capacité à réussir la diète…

    Un peu comme si elles s’étaient entrainées à conduire une voiture, puis lors de l’examen pratique du permis, elles devaient conduire une moto. Et ensuite, elles se disent que c’est de leur faute si elles n’ont pas réussi à conduire la moto…

    C’est plutôt rageant pour moi, de voir ça de l’extérieur sans pouvoir y faire quoi que ce soit^^.

    J’espère que maintenant, vous voyez comme une diète n’est pas la même pour tout le monde, et qu’il faudrait l’adapter à votre physiologie et métabolisme.

    Ca demande plus de réflexion, ça demande de mieux comprendre son corps et son alimentation, mais les résultats seront là. Pas avec une diète classique.

    L’idée est de prendre le contrôle. Si vous perdez juste 5-10-15-20 kilos, mais qu’après, vous êtes esclave de votre alimentation et il faut surveiller chaque gramme… Horreur. Bien comprendre son point de départ, et bien réaliser son parcours fitness vous permettra de ne pas devoir subir les conséquences d’un mauvais voyage^^.

    A la prochaine !

    Kevin

    PS : Pour les filles qui veulent en savoir plus, voici où aller !

    Perdre du gras à certains endroits, c’est probablement la question numéro 1 qu’on se pose en régime, ou juste dans la vie de tous les jours (concernant notre apparence physique en tout cas).

    Car, nous avons tous des zones corporelles plus… Occupées par la graisse, que d’autres.

    Ce sont simplement des zones auxquelles notre corps a facilement accès OU des zones qui résistent à la perte de gras de façon supérieure.

    Donc, au fil des années, ou des régimes, ces zones se développent, pour finir par créer de grandes différences.

    Mais, il existe une solution !!!

    Nous en parlons dans la vidéo d’aujourd’hui :

    Le tout est de comprendre qu’il faut en faire une habitude.

    Si cela ne devient pas une habitude, comment votre corps pourrait-il changer ce qu’il a appris à travers les années ?

    Pour faire passer un message au corps, il faut le lui envoyer plusieurs fois, de façon répétitive.

    Et si vous le « dressez » bien, il pourrait même commencer à poser le gras de façon équitable, dans le futur. Mais pour cela, il faut amener vos réserves de graisses à un niveau similaire entre les différentes zones.

    Dans tous les cas, n’oubliez pas que cette astuce est à utiliser avec un déficit calorique. Sans celui-ci, rien ne marchera. Encore une fois, il faut forcer le corps à aller puiser dans ses réserves, et ensuite seulement, on peut viser certains endroits avec les stratégies discutées dans la vidéo 😉

    A la prochaine !

    Kevin

    Vous voyez quand le poids ne descend plus ?

    BAM

    Le corps s’est adapté.

    On a tous et toutes rencontré cette situation. Oh frustrante.

    Et il nous arrive fréquemment de nous dire « peut-être que je fais les choses mal », « peut-être que c’est juste pas pour moi de maigrir », etc.

    En fait, ça n’a rien à voir avec nous… Cet arrêt de la perte de poids est juste une conséquence normale et SAINE à un régime. Si vous n’arrêtiez pas de perdre du poids en régime, il y aurait un sérieux problème avec votre métabolisme.

    Donc, pas de tracas à se faire, c’est standard de tomber sur des plateaux de poids. Mais il est important de comprendre pourquoi la perte de poids s’arrête !

    Car cela nous permettra de comprendre ce qu’il nous faut faire maintenant pour relancer la perte de gras.

    Dans la vidéo ci-dessous, nous verrons les 3 plus grosses adaptations que votre corps réalisera lors de votre diète.

    Donc, ces adaptations vous arriveront quoi qu’il arrive. Vous passerez par là. Et celles-ci seront plus sévères si vous avez déjà plusieurs régimes auparavant.

    Une fois que vous voyez ces adaptations arriver, le tout est de rester calme. Au plus on panique en diète, au plus nous sommes poussés vers nos anciennes habitudes. Donc, paniquer, pas une bonne idée.

    Le tout est vraiment de comprendre que l’arrêt de la perte de poids et l’apparition de ces adaptations est juste un phénomène normal. Il ne reste plus qu’à en prendre note et adapter votre diète.

    Si vous avez besoin d’un coup de main, envoyez-moi un mail à kevin@sculptetoncorps.com 😉

    A la prochaine !

    Kevin

    Salut tout le monde !

    Vous le savez sans doute déjà, mais une diète ne va pas fonctionner de la même façon pour un homme que pour une femme.

    Cela dit, le plus important est de faire un déficit calorique, en français, de donner moins de calories à son corps que ce dont il a besoin.

    Bam, aussi simple que ça.

    Pour perdre du gras, qu’on soit un homme ou une femme, il suffit de manger moins de calories. MAIS, ça se complique un peu par la suite…

    La raison pour laquelle ceci n’est pas si direct est que, premièrement, les femmes sont en moyenne plus légères que les hommes. Ce qui aura un impact massif sur le métabolisme moyen (donc la quantité de calories dont le corps a besoin pour fonctionner normalement) de la femme.

    Ce faisant, en moyenne, une femme ne pourra pas manger autant qu’un homme. Ce qui veut dire que pour perdre du gras, il faudra qu’une femme se prive plus qu’un homme :/

    Mais aussi, et c’est là que la grosse différence réside… C’est au niveau du profil hormonal de la femme par rapport à celui de l’homme.

    Nous en parlons dans la vidéo ci-dessous :

    Tout cela dit, un homme ou une femme, si cette personne a fait plusieurs régimes dans sa vie, son corps aura créé une adaptation aux périodes de diète. Ce qui rendra la perte de gras (bien) plus difficile.

    Et dans ce cas, une période avec plus de calories, que j’appelle « remontée métabolique » sera nécessaire et pourrait avoir un énorme impact positif sur les résultats obtenus sur le moyen et long terme. Cela dit, ce n’est pas un processus évident à mettre place.

    J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires ci-dessous 😉

    Kevin

    Donc… Ca va faire des années que je vous parle de la perte de gras, sans privation, en mangeant tout ce que vous voulez.

    En 2016, j’avais fait ma propre transformation, mais c’était 2016 pas vrai^^. Donc, j’ai voulu refaire la même chose en 2018. Sauf que cette fois-ci, ça allait être plus impressionnant.

    J’allais partir au seuil de l’obésité, et j’allais aller jusqu’à un niveau sèche limite impossible à atteindre.

    Ou plutôt, c’était l’idée au départ.

    Et voici les résultats :

    Donc, oui, la limite de sèche, la limite d’un point de vue taux de masse grasse est encore trèèèèès loin. Sans aucun doute.

    Cela dit, il est important de prendre son temps pour perdre du gras. Car il y a perdre du gras, et perdre du gras et le reprendre. Et au plus une diète est rapide, au plus il est probable que le gras sera repris par la suite !

    J’ai réalisé cette diète de la meilleure façon possible (en mon opinion). Suffisamment rapide pour voir des améliorations tous les jours et suffisamment lente pour que je ne me sente pas priver ou que je souffre de la diète.

    Cela n’a rien de sorcier, et si vous voulez voir mon parcours du début à la fin, il vous suffit de regarder la série « Gras Hunter : The Return » sur youtube. Vous pourrez voir mon évolution du début à la fin.

    Si vous avez besoin d’un coup de main pour votre transformation, envoyez-moi un email à Kevin@sculptetoncorps.com.

    Tchuss !

    Kevin

    Salut tout le monde !

    Parlons de transformation physique et de perte de gras. Mais sans brocoli-poulet ou privation personnelle.

    On aime dire que pour maigrir, il faut limiter certains aliments, nous allons voir dans la vidéo ci-dessous pourquoi il faudrait au contraire, ne surtout pas limiter ce genre d’aliments.

    Autrement dit, si vous appréciez quelque chose, que ce soit du chocolat, de la pizza, frites, etc. faites en sorte d’en avoir dans votre diète… Et je ne parle pas comme « cheat day » ou uniquement un jour de la semaine.

    Si vous aimez vous prendre du chocolat tous les jours, vous pouvez.

    Si vous adorez la glace, surtout quand il fait chaud, servez-vous.

    Et si vous voulez votre verre de vin au soir, allez-y.

    Voyons comment vous pouvez faire, et pourquoi ça marche si bien !

    C’est une question que je reçois très fréquemment.

    Quelle est la meilleure répartition en macronutriments ? Que ce soit pour perdre du gras ou pour booster son métabolisme.

    Et c’est une bonne question à se poser, mais c’est aussi une question dangereuse…

    Nous avons tendance à vouloir tout optimiser. Dès que nous nous lançons dans quelque chose, nous essayons d’optimiser tout ce que nous faisons. Ce qui est une bonne chose, ça nous permet d’avoir des résultats rapidement.

    Le problème est que beaucoup d’entre nous optimisent nos efforts, avec l’idée d’arrêter le plus rapidement.

    Et, en fitness, arrêter n’est pas quelque chose de facile.

    Faire une diète, puis tout abandonner ?

    Vous allez juste reprendre tout le gras perdu, plus un petit plus.

    Quand vous mettez certaines actions en place pour transformer votre physique ou métabolisme, il va falloir maintenir une certaine mesure de ces efforts.

    Ce qui veut dire que tout ce que vous faites doit d’abord passer le test du « est-ce que je peux faire ça pendant au moins 3 mois sans péter un cable ? ».

    La dernière partie, celle sur « péter un cable » est primordiale.

    Si vous ne pensez pas pouvoir tenir cette action sur les semaines et mois à venir… Comment vous serait-il possible de maintenir les résultats que cette action vous a permis d’atteindre ?

    Vous pourriez garder une certaine mesure de ces résultats, mais certainement pas 100%.

    Par exemple, prenons un gars motivé qui va s’entrainer 5x/semaine pendant 2 ans. Après 2 ans, il en a marre et il arrête. En 3 mois, il aura perdu 30% de tous ces efforts.

    Après 1 an, il aura perdu 50-60%. Et 5 ans plus tard, il aura perdu 85-95% de ces gains musculaires.

    Mais, à tout moment, en reprenant le sport, ses résultats pourraient revenir bien plus rapidement que s’il n’avait jamais rien fait auparavant.

    Donc, oui, ça part rapidement, mais ça revient rapidement.

    Juste une petite side-note 😉

    Tout ça pour dire que planifier une certaine répartition avec vos macros est à la limite du suicide. Vous allez pouvoir tenir ça pendant quelques mois, probablement. Mais vous n’arriverez certainement pas à tenir une répartition en macros pendant des mois.

    Et ça va faire mal. Quand on veut faire quelque chose et qu’on pense que cette chose est essentielle, mais qu’on n’arrive pas à le faire… Ca fait mal à l’estime de soi.

    Alors, qu’au fond, la répartition en macronutriments est tellement inutiles et futiles ! Vous allez manger plus de sucre et moins de gras ou plus de gras et moins de sucre, et miraculeusement, vous allez accélérer la perte de gras ?

    Non, mais sérieusement^^.

    Encore une fois, on cherche des alternatives pour avoir les résultats le plus rapidement possible.

    Et c’est bien de vouloir le plus de résultats, mais quand on se focalise sur des astuces pour avoir de légèrement meilleurs résultats (légèrement), on rate en fait la majorité des résultats qu’on aurait pu obtenir si on s’était concentré sur ce qui est réellement important.