La moitié arrive !

    Je suis parti de 101-103kg, mais on va dire 99kg (parce que je n’étais pas sur ma balance à moi, et je pense que l’autre balance donnait quelques kilos en plus).

    Actuellement, je dois me situer dans les 94kg (je ne saurai pas dire précisémment vu que ma balance est plate 😉 par contre, mes mensurations semblent indiquer les 94kg aussi (j’ai remarqué que mon tour de taille indique, dans un range de 1 à 2kg, mon poids – plutôt pratique).

    Donc, 5kg plus léger et il me reste 6 à perdre, ce qui est tout à fait faisable.

    Les 20ers jours ont été assez mauvais, parce que Noël, nouvelle année, etc. Et au début, j’avais d’autres choses en tête.

    Donc, ces 5 kilos en moins ont été obtenus assez facilement (je ne fais que 3 à 4 séances de renforcement musculaire – pas de cardio ou autre sport ou autre activité physique), et en peu de temps.

    Les 6 derniers kilos à perdre requièront probablement que j’augmente le volume de sport, ce qui sera très facile à faire.

    Bref, je suis confiant 😉 Et au pire, les 10 derniers jours, on fera un sprint.

    Pour perdre ce poids, j’utilise la mentalité et l’approche globale dont je vous parle dans mon guide gratuit, pour lequel vous pouvez vous inscrire ici.

    Sauf, que j’utilise une approche plus agressive, avec un plus grand déficit calorique, ce qui me permet de perdre plus de gras, plus de ventre, plus rapidement.

    Donc, c’est plutôt cool… Sauf qu’il y a un désavantage significatif à cette approche.

    En effet, cette approche n’est pas quelque chose que je vous conseille de faire.

    La première raison est que ce gros déficit calorique (bon, je mange quand même mes barres chocolatées et ma glace hein, mais c’est agressif) va limiter drastiquement vos niveaux d’énergie. Se lever n’est pas tous les jours faciles et je sens que mon corps me demande constamment de m’asseoir, ou de me coucher et de ne plus bouger.

    Ceci est une adaptation tout à fait normale, dont nous avons parlé dans l’article précédent, que vous pouvez trouver ici.

    Mais, si vous n’en avez pas l’habitude, si vous ne savez pas que cette adaptation est normale, vous allez vous faire avoir.

    Parce que vous allez naturellement accepter les demandes de votre corps. Vous allez vous asseoir, vous n’allez plus bouger, etc etc.

    C’est comme ça que les régimes classiques se passent.

    On a une diète super agressive, le corps s’adapte en nous forçant à être couchés ou assis en permanence.

    L’astuce réside dans votre capacité à voir cette tendance de votre corps à vouloir se reposer, et à lutter légèrement contre celle-ci (parce qu’il sera impossible de l’empêcher complètement). Et lorsque cette adaptation devient trop importante, il vous faut faire un pas en arrière et remonter vos calories.

    Maintenant, dites-moi, qui fait ça dans sa diète ?

    PERSONNE.

    Pourquoi ?

    Parce que ça demande de l’attention de votre part, sa demande des efforts quotidiens, et ça demande une stratégie.

    Ce que peu de personnes mettent en place lors de leur diète. Et c’est pour ça que j’ai voulu créer sculptetoncorps.com.

    Maintenant, ce genre de discussions sur les sites internet et chaines youtube va devenir de plus en plus fréquent. Parce que les gens se rendent compte que c’est important.

    Et c’est une bonne chose. Je ne serai plus le seul débile à parler de ce style de choses 😉

    Parce que faire une diète, ce n’est pas une énigme. Ce n’est pas de la magie.

    Le corps ne perd pas du gras juste parce que vous mangez sainement, ou parce que vous manquez d’énergie.

    Le corps perd du gras parce qu’il n’a pas suffisamment de calories par jour, pas assez de carburant donc il doit aller puiser dans ses réserves. Ce qui créé un tas d’adaptations, qui peuvent ralentir et stopper la perte de poids.

    Et ce n’est pas parce que votre corps se bloque ou quoi que ce soit. C’est juste parce que votre corps a ajusté ses besoins aux calories que vous lui donnez.

    Cela dit, il est possible d’éviter ce style d’adaptations (qui, au plus vous avez fait des régimes, seront rapides et significatives).

    Et pour les éviter, il faut savoir créer un déficit calorique, donc manger moins de calories que ce dont votre corps a besoin, et revenir à maintenance, c’est-à-dire, remanger suffisamment de calories pour que votre corps ne perde pas de poids ou n’en prenne pas.

    Ca a l’air complexe, et ça l’est un peu parce que ce n’est pas facile à faire. Mais, j’ai pour objectif de vous montrer comment faire avec mon challenge de 100 jours ! Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour en savoir plus 😉

    Pour perdre du gras, il y a plusieurs options…

    Soit vous ne mangez presque plus de calories et vous faites plus de sport, soit vous faites en sorte que votre métabolisme ne s’adapte PAS à votre diète.

    Vous pouvez sans doute vous en doutez, le succès réside là !

    Mais ça peut paraitre assez obscure, pas vrai ?

    Que sont les adaptations métaboliques ? Comment arrivent-elles ? Lesquelles sont les plus dévastatrices ?

    Une adaptation métabolique est simplement la réaction du corps pour brûler moins de calories.

    Il a été fait pour survivre. Donc, il doit s’adapter à l’environnement extérieur ! Et si on fait une diète, un régime ou quoi que ce soit qui ait pour objectif de nous faire maigrir, le corps devra s’y adapter.

    En fonction de votre masse grasse, il s’adaptera plus ou moins vite.

    Par exemple, si vous avez 5 kilos de gras sur votre corps, il s’adaptera trèèèèèèès rapidement. Parce que sa survie est fortement menacée.

    Si vous avez 25 kilos de gras, il s’adaptera beaucoup plus lentement parce que sa survie n’est pas encore menacée.

    Cela dit, si cette tendance continue, et que vous perdez 2 kilos. Puis 3 kilos. Puis 5 kilos. A un moment, votre corps se dira:

    « Bon, ça commence à m’énerver et à devenir dangereux. Il est temps de commencer à s’adapter. »

    Et le moment où il commence à se dire ça… Ca devient difficile.

    Si vous voulez savoir comment faire en sorte de ne pas devoir passer par ces adaptations, j’ai créé pour vous un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez (enfin, c’est presque aussi cool que ça). Cliquez ici pour aller y jeter un oeil

    Quand il se dira qu’il ne veut plus perdre du gras comme ça, il va commencer à limiter cette perte de graisse, mais il ne sait pas le faire par magie. Il ne sait pas dire « okay, je veux plus perdre du gras » et soudainement le gras devient plus difficile à perdre parce qu’il résiste.

    Il ne s’agit pas de quelque chose comme ça^^. C’est bien plus simple…

    En fait, il va juste commencer à dépenser moins de calories. Par exemple, avant il allait dépenser 100 calories par jour pour vous garder au chaud. Maintenant qu’il a décidé qu’il ne voulait plus perdre de gras, il va préférer économiser ces 100 calories. Donc, il ne vous chauffe plus.

    Evidemment, il continue à assurer les fonctions vitales, mais les fonctions « de confort » seront négligées.

    Et c’est pour ça que, quand vous perdez du poids, que votre diète vous met dans un déficit calorique, vous allez être à fleur de peau. Vous allez avoir faim, vous allez avoir froid, vous allez manquer d’énergie, de motivation, vos performances vont diminuer, etc.

    Votre corps s’auto-régule pour pouvoir survivre avec moins de calories.

    Quand on y pense, c’est une bonne chose.

    Nous avons été faits pour survivre, pour nous adapter. Avoir un métabolisme qui s’adapte rapidement, c’est une bonne chose pour notre survie. Si la fin du monde sonne, un faible métabolisme assurera une survie !

    Cela dit, il est probable que cela arrive…

    Et c’est assez difficile de vivre dans notre société avec un métabolisme à 1.000 calories. Littéralement. Une pizza et vous avez déjà pris 200-300 calories en trop !

    Donc, il est primordial de prévénir ces adaptations… Mais ce n’est pas ce que les gens font.

    Au contraire, les gens diminuent leur apport calorique et augmentent le sport qu’il faut.

    Mais, vous savez quel impact ça a ?

    Et vous l’avez probablement déjà vécu…

    En fait, augmenter l’agressivité de la diète va juste accroitre les adaptations du corps ! Et devinez quoi…

    Notre corps n’est pas débile. S’il fait quelque chose une fois, il s’en rappelle vaguement. Mais s’il le fait plusieurs fois et le fait intensément, comme avec les régimes yoyo, il va en fait apprendre à s’adapter plus rapidement !

    Faire une diète agressive ne va que vous enfoncer, n’en faites pas.

    Si votre corps s’adapte, que vous voyez que la perte de poids n’est plus la même, résistez à l’envie de manger moins ou de faire plus de sport.

    Au contraire, essayez de limiter ces adaptations.

    Et seulement après avoir essayé de faire cela pourrez-vous accroitre l’intensité de votre perte de poids. Pas avant. Sinon, vous risquez de griller les étapes, et votre métabolisme 😉

    Donc, quelles sont ces adaptations ? Et comment les prévénir et les limiter ?

    Les réponses sont dans la vidéo ci-dessous :

    Jour 42 !

    « Plus » que 58^^. Pour le moment, je ne compte pas trop, mais il est probable que dans quelques dizaines de jours, je m’y mette 😉

    Le début fut assez hasardeux, avec les fêtes, les changements de rythme, les lancements de projets pour la nouvelle année, etc. Mais maintenant, j’ai pris le rythme et ça devrait rouler sans trop de problèmes à partir de maintenant !

    Je suis parti de 99-101kg et l’objectif à la fin des 100 jours sont les 88kg. Ce qui est complètement faisable.

    L’objectif final de chez final seront les 82-83kg.

    A ce poids-là, je sais que je suis déjà ultra-sec, abdos visibles, etc. Donc, c’est l’objectif final.

    Cela dit, y arriver en un seul coup… Ce serait du suicide. Non pas que ce n’est pas faisable, c’est juste qu’il serait difficile d’en sortir intact.

    Même perdre 10 kilos est déjà un énorme changement pour le corps. Mais perdre 17kg… Ca, c’est un jeu différent, surtout s’il s’agit de devenir très sec.

    S’il s’agit de passer de « en grand surpoids » à « poids correct », perdre 17 kilos en 100 jours est un challenge faisable mais extrêmement difficile.

    Par contre, s’il faut aller de « en surpoids » à « sec – abdos visibles », perdre 17 kilos en 100 jours… Là, c’est un jeu complètement différent.

    Parce que le corps peut perdre 17 kilos de poids. Il en sera grandement perturbé, mais ce serait gérable.

    Ce qu’il n’aime pas, c’est de perdre 17 kilos et de voir sa réserve en graisse (qui est sa bouée – chouette jeu de mot hein – de sauvetage) diminuer pour devenir faible !

    Ca, il n’aime pas du tout.

    Donc, faire tout ça en un coup, non merci !

    On va le faire en deux coups… Diviser pour reigner.

    Je vais d’abord arriver aux 87-89kg. Je vais m’y stabiliser là pendant 1 voir 2 mois. Le temps que mon corps se calme, que je mange plus de calories, que je reprenne des forces physiques et mentales.

    Une fois que je me sentirai mieux (parce qu’après avoir perdu 10 kilos, on ne se sent jamais génial, sauf si on avait beaucoup de poids à perdre), je pourrai me lancer à la poursuite des 5-6 derniers kilos.

    Parce que ce sont ces 6 derniers kilos qui poseront le plus de problème. Pas les 11ers !

    Donc, oui, il est tout à fait normal que perdre les 5-10ers kilos soit plus facile.

    Comment Faire Pour Perdre Plus Facilement Les Derniers Kilos

    Il n’y a pas vraiment de tactiques ou de stratégies pour faciliter la chose. En effet, il ne s’agit que d’une réponse physiologique :s Un peu comme quand on pointe une lampe torche sur les yeux de quelqu’un, ses pupilles vont se rétracter.

    Si vous faites perdre beaucoup de poids à un corps, il va naturellement se défendre.

    En diminuant sa dépense calorique journalière !

    Le corps ne chauffera plus comme avant. Vous aurez froid en permanence. Vous aurez tendance à bouger moins qu’avant. Vous aurez plus de mal à vous concentrer.

    Malheureusement, ces adaptations, qui diminueront votre dépense calorique, arriveront. Et au plus vous allez perdre du poids, ou au plus vous serez maigre au plus vous allez avoir des adaptations.

    Au plus elles seront rapides et difficiles à combattre.

    Parce qu’on peut combattre ces complications !

    Comment ?

    En prenant conscience de ces adaptations et en luttant contre celle-ci. Et c’est là que ça devient intéressant !

    Parce que, quand vous commencez à lutter contre les adaptations, vous commencez à lutter, en fait, contre les choses qui seront les plus limitantes dans votre transformation physique !

    C’est donc une excellente décision et elle sera la plus productive, en termes de résultats !

    Par contre… Elle sera la plus difficile.

    C’est souvent les choses les plus efficaces qui sont les plus difficiles, pas vrai ? Enfin, pas toujours. Il faut évidemment avoir une approche intelligente.

    Imaginons pour un moment. Et si la perte de poids que vous aviez connu au début de la diète était maintenable sur plusieurs mois ?

    Parce que, ce qui va couper votre perte de poids, ce n’est pas le manque de sport, ou un sortilège… C’est l’adaptation de votre métabolisme !

    Et si on arrivait à empêcher ça ?

    Malheureusement, ce n’est pas aussi simple que ça… Empêcher l’adaptation du corps est une tâche difficile.

    Parce que, quand votre corps voudra se reposer, épargner des calories, il vous faudra bouger. Tout le temps.

    Dur.

    Donc, il est pratiquement impossible de limiter ces adaptations à 100%. Cela dit, vous pouvez les contrecarrer !

    Nous en parlons plus en détails, notamment de la façon dont je vais limiter mes propres adaptations 😉

    ap

    Le 5 décembre, j’ai annoncé le départ de mon challenge de 100 jours !

    2017 a été une année assez difficile, avec notamment le lancement à mon propre compte, donc beaucoup de travail, peu d’entrainements, et beaucoup de stress !

    Je le dis et redis, probablement lors de chaque vidéo… Mais je ne suis pas parfait.

    Si je stresse, je vais me rabattre sur la bouffe. Surtout lors de l’année précédente. Mon physique n’était pas ma 1ère, ni ma 2e priorité.

    Honnêtement, mon seul objectif était de survivre ! Et pour ça, il faut bosser et c’est un challenge de réussir.

    Je ne bois pas, ne fume pas, ne me drogue pas… Ma drogue, c’est la nourriture, c’est comme ça que je gère mon stress, comme beaucoup de monde.

    D’où le poids que j’ai pris en 2017.

    Je suis monté à 101-102 kilos. Ce fut un choix, malheureusement. J’ai choisi de manger comme je voulais, et même plus, mais en contrepartie, je devais travailler suffisamment pour faire en sorte que mon entreprise survive.

    Et ce choix m’a mené à ces 101-102kg. Cela dit, je ne regrette pas ce choix. Si j’avais essayé de réguler mon alimentation et de ne pas dépasser mon métabolisme en apport calorique, j’aurais probablement fait un burnout.

    Mais maintenant, vu que j’ai plus de temps et moins de stress, je peux reprendre en main la situation d’un point de vue physique !

    Notamment parce qu’étant coach fitness, en plus sur internet où les gens semblent penser qu’un coach fitness devrait avoir des abdos tout au long de l’année, même quand c’est la merde, je dois faire attention à mon physique.

    Je ne serai certainement jamais un bodybuilder, j’arrive à la limite de ce que mon corps peut construire comme masse musculaire (j’ai encore de la marge, mais je dois être à 75-80% de mon maximum). Et je ne serai jamais avec les abdos tracés tout au long de l’année, parce que je ne supporterais pas de devoir constamment manger peu de calories et de devoir me concentrer sur ma nourriture à ce point.

    Comme je l’ai dit, je ne suis pas parfait. Si je stresse, je mange. Plus que nécessaire, plus que mon métabolisme (et il est déjà assez haut). Donc, je prends du poids.

    Mais maintenant, il est temps de perdre ce gras en trop et de retrouver un physique élancé.

    Pour ça, j’ai créé mon challenge de 100 jours. Durant celui-ci, je vais vous montrer ce que je mange, comment je m’entraine, etc.

    Il est assez probable qu’à la fin de ce challenge, je ne suis pas encore ultra-sec. Je deviens bien sec vers les 83-85kg, or je suis parti de 101-102kg, ce qui veut dire que j’ai 17kg à perdre au minimum. Et il ne s’agit pas de passer de très gras à moins gras. Il s’agit de passer de très gras à sec; ce qui est un réel challenge pour le corps.

    Donc, je sais que ça ne va pas être facile de perdre ce gras. Ces 17kg, mais je sais aussi que je n’ai pas à les perdre en 100 jours (ce serait même une très très grosse erreur de les perdre si rapidement).

    Mon objectif actuel est d’arriver dans les 87-89kg après les 100 jours, faire une phase de stabilisation durant 1 à 2 mois, pour laisser le temps à mon corps de récupérer. Et ensuite de partir pour 2 mois en déficit calorique et de perdre les 5 kilos restant.

    Parce que ces 5 kilos là, ce sont les kilos les plus difficiles à perdre. Le corps s’y accroche, d’un point de vue métabolique et physiologique.

    Perdre ces 5 kilos, sans prendre un break ou passer par une phase de récupération serait la meilleure façon d’abimer mon métabolisme et surtout, de rater.

    Donc, voilà le plan. Descendre aux 87-89kg, prendre une pause (sans prendre de gras), laisser le temps à mon métabolisme de récupérer. Et seulement ensuite aller chercher les derniers kilos de gras.

    Et c’est à ce moment que j’ajouterai du sport, que j’augmenterai mon activité physique. Avant d’y arriver, il ne sera pas nécessaire de faire du cardio ou un sport en général, en plus de mon entrainement en renforcement musculaire !

    Tout cela dit, la vidéo d’aujourd’hui se penche sur le jour 38 (le tiers du challenge est déjà passé :O):

    A la prochaine !

    Kevin

    Le métabolisme, c’est la clé du succès. Vous m’avez sans doute lu et entendu le dire des dizaines de fois… Mais je continue de recevoir des mails de personnes qui sont coincées dans leur diète, dans leur perte de poids. Donc je suppose que je peux encore insister sur le métabolisme 😉

    En soi, c’est vraiment très simple. Dans la vidéo j’utilise une analogie… Avec une entreprise.

    On est tous d’accord pour dire qu’une entreprise est basée sur l’argent, pas vrai ? Si l’entreprise ne gagne pas d’argent, elle ne sait pas payer ses employés, elle ne sait pas créer ses produits ou services, etc. Donc, l’entreprise fonctionne grâce à l’argent, pas grâce à la santé ou bien-être du personnel ou des clients.

    Le top est évidememnt que tout le monde soit content, mais le plus important pour qu’une entreprise survive est que celle-ci gagne plus d’argent qu’elle n’en perd.

    Eh bien, le corps fonctionne exactement de la même façon.

    Il fonctionne sur les calories. Si vous lui donnez moins de calories que ce dont il a besoin… Yep, il va juste devoir virer du personnel ! Notamment des muscles et du gras. D’où la perte de poids.

    Si vous donnez à votre corps plus de calories que ce dont il a besoin, donc si l’entreprise gagne plus d’argent qu’elle n’en dépense, alors il va stocker ces calories ! On va les mettre à la banque !

    Et devinez quoi… La banque, c’est le gras 😉

    Donc, vous pouvez manger sainement et faire plein de sport… Ce n’est pas pour ça que vous perdrez du gras.

    Vous ne pourrez perdre du gras QUE si vous êtes dans une balance énergétique négative. Point.

    Ceci a été prouvé, encore et encore, par les recherches se penchant sur la perte de poids. Peu importe la diète que vous faites, que vous mangiez beaucoup de gras ou peu de sucre, ou beaucoup de protéines. Vous perdrez du poids uniquement si vous êtes en déficit calorique.

    Cela dit, manger sainement est important pour que les employés et les clients soient heureux et que le business se passe tranquillement (vous voyez l’analogie ?). Mais, ce n’est pas le fait que les employés et clients soient heureux qui va faire gagner de l’argent à l’entreprise.

    Ce n’est pas parce que vous apportez les vitamines et sels minéraux nécessaires au bon fonctionnement de votre corps que vous allez perdre du poids.

    Ca va aider, c’est certain, mais ce n’est pas pour ça que vous perdrez du poids.

    Donc, si vous ne pouvez pas manger « sainement » (encore faut-il savoir ce que ça veut dire?), ne vous inquiétez, vous pouvez tout de même atteindre d’excellents résultats !

    Vous pouvez manger comme bon vous semble, du moment que vous êtes dans une balance énergétique négative.

    Comment Faire Pour Être Dans Une Balance Energétique Négative ?

    Pour être en déficit calorique, il faut manger moins de calories que ce dont votre corps a besoin. Ce qui veut dire que nous devons savoir combien de calories sont nécessaires pour votre corps pour qu’il reste le même (les calories de maintien) et ensuite, il nous faut savoir combien lui en donner pour le mettre dans une balance énergétique négative suffisante.

    En soi, déterminer votre métabolisme est assez simple et peut prendre 5 à 15 jours. Parfois plus si vous avez un rythme de vie chaotique.

    Il vous suffit de vous peser tous les jours et de suivre votre apport calorique tous les jours.

    Ensuite, après 5-10 jours, il vous suffit de voir pour combien de calories votre poids a été stable. Donc, disons que vous pesiez 82.5kg au début, après 5 jours, vous êtes à 82.7kg et votre poids a été relativement stable. Dans ce cas, il vous suffit de faire la moyenne par jour de votre apport calorique et TADAM, vous avez trouvé votre métabolisme!

    Une fois que vous avez trouvé ce métabolisme, il vous suffit d’y enlever 20% ou 400 calories. Et voilà ! Vous aurez une balance énergétique négative 😉

    Faites attention à ces facteurs-ci lors de votre diète.

    Si vous voulez perdre du gras, et que vous voulez en perdre plus, j’ai créé pour vous un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil

    Et la raison pour laquelle votre métabolisme est tellement important est celle-ci :

    Si vous avez un mauvais métabolisme, cela veut dire que votre corps peut fonctionner normalement sur peu de calories. Et s’il a besoin de peu de calories, il va rapidement pouvoir stocker. Dans le gras, notamment.

    Plusieurs choses… Un mauvais métabolisme facilite la prise de gras, mais il limite aussi la rapidité avec laquelle vous allez perdre du gras :s

    Par exemple, si une personne 1 a un métabolisme de 2.000 calories et qu’on la clone. On bosse sur le métabolisme du clone et celui-ci monte à 3.000 calories.

    S’ils commencent à faire une diète à 1.500 calories, la personne 1 va perdre 500 calories par jour, tandis que son clone va en perdre 1.500 !

    Un kilo de gras étant équivalent à 8.000 calories, il nous faudra 16 jours pour perdre ce kilo de gras pour la personne 1. Par contre, avec son clone, il nous suffira de tenir la diète pendant 6 jours pour y parvenir…

    Voilà pourquoi le métabolisme est la clé de la réussite 😉

    Dans la vidéo-ci dessous, nous allons plus dans le détails 😉

    Enjoy !

    Kevin

    Hey, hey, hey !

    La version courte ?

    Je viens de mettre la touche finale à mon 1er livre digital « petit format », d’uniquement 60 pages, remplis de stratégies et tactiques pour avoir une perte de poids efficace et durable !

    Dans celui-ci, je vous montre, entre autre, mon approche intuitif-perceptif. Qui est, en mon humble opinion, la clé pour ne plus jamais souffrir du Yoyo et ne plus devoir souffrir ou se sacrifier durant une diète.

    Cliquez ici pour aller y jeter un oeil.

    La version plus longue ?

    Nice !

    Dans la vidéo d’aujourd’hui, nous allons voir les 3 astuces pour vraiment réussir votre perte de poids, ou transformation physique en 2018.

    Mais, le facteur le plus important sera votre volonté de ne pas abandonner.

    Et pour cela, il vous faut des objectifs solides ! Cliquez ici si vous voulez mettre en place des objectifs solides.

    Vous aurez des moments difficiles. Vous aurez faim, vous aurez peu d’énergie, etc. Si vous n’avez pas des objectifs suffisamment puissant, vous risquez de ne pas « survivre » à ces moments plus difficile lors de votre perte de poids 🙁

    Et vous savez ce qui est encore mieux que des objectifs ?

    Une vision !

    Des objectifs, ce sont des mots, pensés, écris, dis, entendus… Mais l’outil le plus puissant est notre vue !

    Ce que nous voyons a plus d’impact que ce que nous entendons, sentons physiquement et olfactivement, goutons, etc.

    Donc, pourquoi ne pas utiliser ça, pas vrai ?

    Par exemple, pensez à quelque chose de dégoutant. A de la moisissure sur un fruit, ces trucs blanchâtres. Vous voyez l’impact que ceci a sur vous, vos sensations ?

    Si vous arrivez à créer une vision de ce que vous voulez, vous bénéficierez grandement de celle-ci. Elle vous motivera, même quand vous ne le serez pas. Elle vous aidera à vous relever quand vous avez du mal à sortir du lit.

    Une vision est simplement ce que vous voulez, comme un rêve. Par exemple, si vous voulez pouvoir jouer avec votre fille ou garçon, sans être essouflé, vous pouvez penser à ce que ce sera si vous pouviez jouer sans être essouflé, au top de la forme.

    Ou ça pourrait être quand vous allez à la plage, et que les filles ou mecs se retournent.

    Peu importe. L’idée est simplement de visualiser votre objectif réalisé. Et faites-le autant de fois que vous voulez ! Au plus vous le faites, au mieux c’est 😉

    Une habitude que j’ai prise, à mes 5-7 ans, après avoir regardé blanche-neige, était de visualiser, pour m’endormir, ce que je voulais. Si c’était être le meilleur au foot, ou le plus musclé, etc.

    A ce jour, je continue à le faire ! Ca m’a rendu plus coriace, plus tenace et surtout… Ca m’a permis d’atteindre mes objectifs et même plus 😉

    Avoir une vision est une chose très, très importante.

    Mais, même avec une vision, vous allez devoir tenir.

    Transformer Son Physique = Difficile

    Bon, je sais, c’est pas super cool de lire ça.

    Et vous n’allez pas le lire à beaucoup d’endroits parce que… C’est pas un bon geste commercial. Ce qui vend, est de dire que c’est facile, rapide, sans problème, on fait clac des doigts et c’est fait. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

    Si vous commandez mon livre digital de 60 pages, et que vous faites exactement tout ce que je vous dis de faire dans le livre, vous avez le plan pour réussir, mais il faut mettre en pratique ce plan !

    Le plan ne marchera que si vous passez à l’action dessus. Sans ça, vous n’aurez pas de résultat.

    Malheureusement, pour obtenir des résultats hors-norme, il faut faire des choses hors-normes. Et c’est plus simple de les faire parce que les normes ne sont pas très élevées. Mais… Il vous faut quand même une discipline.

    En appliquant ce que je vous dis de faire dans ce nouveau livre digital, que vous pouvez trouver en cliquant ici, vous serez en train de faire une diète hors norme. Mais il faudra la tenir !

    Faire une diète hors norme pendant 3 semaines ne va pas transformer votre physique… Il vous faudra faire cette diète hors norme et tenir vos résultats par la suite.

    Je sais ça peut paraitre difficile, surtout si vous avez déjà fait des diètes classiques par le passé.

    Mais ça ne l’est pas. C’est en fait très simple… Parlons-en en vidéo :

    Si vous voulez perdre du gras, et que vous voulez en perdre plus, j’ai créé pour vous un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil

    Aujourd’hui, j’aimerais parler des 5 principales raisons, celles que je rencontre dans mes suivis et coachings ainsi que dans mes propres objectifs, pour lesquelles les régimes et diètes ne fonctionnent pas !

    En soi, on le sait déjà, pas vrai ?

    Ca fait des années qu’il a été prouvé que les régimes et diètes ne marchent pas sur le moyen et long terme.

    Maintenant, c’est vrai que si vous faites une diète hardcore, vous allez perdre du gras. Et rapidement.

    Malheureusement, ceci ne peut pas durer. Perdre du poids rapidement est faisable, mais uniquement sur un court laps de temps ! Et ça demande beaucoup d’efforts.

    Si vous voulez perdre du gras, et que vous voulez en perdre plus, j’ai créé pour vous un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil

    En général, nous faisons un régime de façon hardcore. BAM, on décide de se lancer et BAM, on ne mange plus rien. Plus que les protéines, un peu de légumes et de fruits, puis c’est tout.

    Et la perte de poids se lance vite et bien. Jour après jour, vous voyez les résultats dans le miroir.

    Une semaine passe, et vous avez perdu plusieurs kilos. Victoire !

    Vous entamez la deuxième semaine du régime, ça devient dur, vous avez peu d’énergie, vous perdez rapidement votre calme, vous commencez à avoir faim, à avoir froid, et à avoir envie de manger plus.

    Vous tenez cette 2e semaine et, plutôt cool, vous venez de perdre 1 à 2 kilos ! Mais, ce fut plus dur cette semaine-ci.

    Vous vous dites que la semaine suivante sera plus simple. Donc, vous prenez votre courage à deux mains et vous vous lancez dans cette 3e semaine !

    Et celle-ci s’avère plus difficile que prévu. Vous ne perdez pratiquement plus de poids, vous avez absolument 0 énergie, vous êtes d’humeur détestable.

    Mais vous tenez la diète, vous tenez votre plan et continuez à perdre du poids.

    Et, à la fin de la semaine, vous montez sur la balance et, malheur, vous avez perdu un peu moins qu’un kilo…

    Vous êtes profondément perturbé. Vous questionnez tout ce que vous avez fait, tout ce que vous voulez faire, etc.

    Vous vous accusez de ne pas avoir fait assez, tout en sachant que vous n’auriez pas pu faire plus. Vous vous accusez de ne pas y parvenir, tout en vous disant que c’est pas compliqué d’y arriver, il faut juste tenir, tout en sachant aussi que c’est impossible de tenir ceci.

    Vous arrivez donc à la seule et unique conclusion envisageable… A savoir, que le régime, ce n’est pas fait pour vous, ou que vous ne savez pas le faire, ou autre.

    Et donc, vous arrêtez la diète, et recommencez à manger comme avant.

    Résultat : Reprise du poids quasi immédiatement, avec un métabolisme abimé.

    La ligne du temps peut être différente, peut-être avez vous tenu 2 mois ? Peut-être 10 jours…

    Peu importe, nous revenons toujours au fait que la diète a foirée. Et vous ne seriez pas le seul. J’en fait partie aussi, et beaucoup, beaucoup de monde en font partie.

    Réussir une transformation physique n’est pas quelque chose d’évident, ça demande de la patience, des efforts et de la stratégie.

    Mais c’est faisable ! C’est à 100% atteignable.

    Il vous faut uniquement planifier. Et tenir le cap.

    Vous n’allez pas transformer votre physique en 1 mois ou en 2 mois. Ca va prendre un moment. Désolé. Mais, le point positif est que vous pouvez y arriver. Même si vous n’avez jamais réussi auparavant, même si vous vous en sentez incapable.

    La patience sera votre arme la plus puissante.

    Je sais que vous voulez des résultats rapides. Et c’est possible de les obtenir. Mais, si vous ne voulez pas subir ce dont nous venons de parler, mieux vaut avoir un plan précis, qui n’inclus pas le fait de vous tuer au régime.

    Si vous voulez un plan précis, j’en ai déjà créé un, le plan d’attaque, qui vous permettra de savoir exactement quoi faire, chaque jour pendant ces 8 semaines. Attention, ceci ne vous intéressera que si vous êtes prêt à suivre votre apport calorique. Si vous ne voulez pas le faire, ce livre n’est pas pour vous ;-). Vous pourrez trouver votre plan d’attaque en cliquant ici.

    En attendant, j’aimerais maintenant parler des 5 raisons pour lesquelles ces diètes ne fonctionnent pas. Outre le fait que les régimes pour perdre du poids rapidement… Ne marchent pas^^.

    Nous allons voir ces 5 raisons, elles ne sont évidemment pas exclusives, mais elles sont celles que je rencontre le plus souvent, et qui explique, à mes yeux, au mieux la raison pour laquelle les diètes sont inefficaces.

    Donc, ça ne va pas être sexy, ou magique. Pour transformer son physique, il faut produire du travail. Malheureusement. Si vous ne voulez pas produire de travail, transformer votre physique, de la façon naturelle sera à 100% impossible.

    La chirurgie, ou bien le dopage, seront les plus efficaces si vous ne voulez pas travailler pour y arriver. Les pillules amaigrissantes et autres ne fonctionnent pas réellement. Elles vous permettront de perdre un tout petit peu de poids, mais pas de transformer votre physique ou de perdre plus de 2-3 kilos.

    Cet article n’intéressera que ceux et celles qui veulent réellement obtenir des résultats.

    Rien de sexy, rien de mystérieux.

    Nous allons voir comment mettre en place des objectifs qui vous feront tenir à travers votre transformation physique ou remontée métabolique.

    Perdre du poids et prendre du muscle est bien, mais si vous voulez vraiment apporter un changement significatif à votre physique… Vous allez devoir pousser votre physique un peu plus loin que ce à quoi il est habitué.

    Et il vous le fera sentir !

    Vous aurez faim, vous aurez peu d’énergie et votre humeur sera… Moins bonne que d’habitude on va dire 😉

    A ce moment, la majorité des personnes abandonnent, qu’elles aient un plan/programme précis ou pas. Et ces personnes abandonnent parce que l’objectif qu’elles avaient s’est fait effacer par la difficulté présente.

    Et c’est ce qui vous arrivera si ne prenez pas le temps de clairement définir vos objectifs.

    Avoir une vision pour votre transformation physique, savoir où vous voulez aller, et comment y arriver, est primordial si vous voulez tenir la route.

    Parce que, souvent, nous perdons du gras, et c’est cool, l’objectif est clair et précis, et il est suffisant pour nous faire tenir la diète pendant 1 à 2 mois. Ensuite, l’objectif s’efface parce que soit c’est trop difficile ou bien ce n’est pas suffisamment important de maintenir ses résultats sur le long terme.

    Et je suis le premier touché par ceci ! Il m’est fréquemment arrivé de perdre du gras, d’atteindre mes objectifs ou pas (en fonction de la qualité de la diète) et ensuite de les abandonner.

    Et, quand on abandonne ses objectifs, nous allons d’office retourner à notre « normal » (forcément, 2-3 mois ne sont pas suffisant que pour changer cette normale). Le truc est que, vu que ça fait 2-3 mois que nous sommes « anormaux », nous avons plusieurs compensations à réaliser… Donc, ce sera craquages sur craquages pour compenser cette anormalité. Et donc de reprendre tout le poids.

    Bref, abandonner ses objectifs, ou en tout cas, les laissez s’effacer ou ne pas les rendre clair peut être très embêtant si vous voulez réellement obtenir des résultats et que vous voulez les conserver !

    Comment Créer Des Objectifs Pour Perdre Du Poids – Et Ne Pas Le Reprendre ?

    C’est une excellente question !

    Parce que nous avons tous des motivations différentes ! Pour certains, il s’agit d’atteindre un nouveau niveau, jamais atteint précédemment. Il s’agit de se surpasser et de progresser. Pour d’autres, il s’agit d’être prêt pour la plage ou de montrer à son entourage ou à soi qu’on peut atteindre ses objectifs, etc.

    Et vous, pourquoi voulez-vous tranformer votre physique, ou booster votre métabolisme ?

    Quelle est votre motivation ?

    Une fois que vous savez pourquoi vous voulez faire ce que vous allez faire, demandez-vous si ça vous prend aux tripes ? Si ça vous motive, si ça vous prend l’esprit, si quand vous vous couchez au soir, vous ne pouvez pas vous empêcher d’y penser.

    Si ce n’est pas le cas… Ca va être dur de réellement atteindre des objectifs significatifs. Mais vous pourriez ne pas forcément en vouloir de ces objectifs significatifs ! Et si c’est le cas, créer vos objectifs restera tout de même une des choses les plus importantes !

    Avoir de réels objectifs simplifiera grandement votre vie. Ce sera bien plus facile de perdre le poids que vous voulez perdre ou de prendre la masse musculaire que vous voulez prendre !

    Et j’appelle ça, avoir un objectif « personnellement motivant ». Et j’en ai quelques uns quand on parle de fitness. Et ils me tiennent éveillés la nuit. Parfois désagréable, mais bon !

    En effet, ce n’est pas quelque chose de tenable… Donc des objectifs puissants ne sont nécessaires que pendant les périodes plus difficiles. Par exemple vers la fin d’une diète, ou durant une remontée métabolique.

    En dehors de ces périodes difficiles, nous pouvons nous contenter d’objectifs importants, mais pas forcément qui tordent nos trippes. Mais attention à ne pas se faire avoir et à complètement relacher la pression. Ce qui peut très facilement arriver.

    Donc, comment faire ?

    Mettre en place des bilans d’objectifs réguliers !

    Chaque semaine ou chaque mois ou à chaque tournure particulière, prendre une dizaine de minutes pour faire le point peut vous sauver. Mais, il vous faudra la volonté de vous asseoir pendant ces 10 minutes et décider de la marche à suivre. Ce qui est rarement agréable si vous n’êtes pas motivé.

    C’est pour cela qu’il est important de toujours faire des bilans sur vos objectifs, pour garder le « flot »!

    Dans la vidéo, je vous parle aussi de la méthode SMART pour créer vos objectifs. Mais il manque l’ingrédient magique, à savoir le « personnellement motivant » à cette méthode.

    Mettez-y votre propre touche ! Trouvez quelque chose qui vous motivera à atteindre vos objectifs. Ca pourrait vous prendre quelque temps pour trouver quelque chose qui vous motivera réellement.

    Et ça peut être inconventionel, ça peut être une motivation que vous jugez inappropriée, ça peut être quelque chose de léger ou grave. Peu importe. Du moment que ça marche ! Du moment que ça vous booste les entrailles, que ce soit correct ou incorrect, ça marche pour moi 😉

    Donc, comment vais-je perdre 11 kilos en 90 jours, tout en me permettant (et c’est le plus important) de manger ce que je veux, quand je veux ?

    En soi, le principe est assez simple…

    Je vais faire de l’intervalle training. Pas en termes de cardio ou d’activité physique, mais en termes de déficit calorique.

    Ca veut dire que je vais faire des périodes très agressives qui me permettront de perdre beaucoup de gras et rapidement avec des périodes de repos où je ne perdrai pas un gramme de gras ou de poids.

    Donc, rien de sorcier.

    En gros, je vais mettre en place une approche agressive pour perdre du poids rapidement.

    Ce n’est pas une approche que je vous recommande. Loin de là. Perdre du poids rapidement n’est PAS une bonne idée. Si vous voulez découvrir comment perdre du poids de la façon correcte, je vous recommande de télécharger mon ebook gratuit que vous pouvez retrouver à cette adresse : Cliquez ici pour aller y jeter un oeil.

    Pourquoi Perdre Du Poids Rapidement, Alors ?

    Il y a plusieurs raisons…

    Tout d’abord, on me demande souvent un programme de perte de poids rapide. Et vu que je n’ai jamais voulu en faire, je n’ai rien à proposer. Mais, je me retrouve souvent avec des mails de retour, quelques mois plus tard de ces personnes qui ont juste fait comme tout le monde et ont tué leur métabolisme… Ce qui est très désagréable à lire pour moi, vu que je me sens partiellement responsable.

    Pas que je n’ai pas voulu leur donner mes conseils… Mais si quelqu’un veut perdre du poids rapidement, d’expérience, lui dire « Non, il faut que tu perdes du poids à un rythme correct », ne marche pas super bien. Donc ils faisaient un peu comme ils voulaient et ça résultait en un échec.

    Bref, je n’ai plus envie de me retrouver dans cette situation.

    Aussi, si beaucoup de monde veut un programme de perte de poids rapide, ça veut dire que je pourrais créer quelque chose qui pourrait potentiellement aider plein, plein de gens ! Ce qui est une idée plutôt agréable 😉

    Et enfin…

    J’ai moi-même envie d’obtenir des résultats rapidement !

    Lors de ces quelques derniers mois, j’ai travaillé du matin au soir (au grand désarroi de ma copine^^). J’ai eu besoin d’énormément de volonté pour m’astreindre à ce rythme de vie. Et j’ai compensé en mangeant plus. J’étais complètement conscient de la situation, et j’en ai profité à 100%. J’ai mangé tout ce que j’ai pu rêver de manger dans la vie.

    On va dire que j’ai assouvi tous mes fantasmes alimentaires durant cette période !

    Et malgré mon bon métabolisme, j’ai pris du poids – forcément, avec un apport de parfois plus de 6.000 calories :/

    Maintenant, j’ai envie de perdre ce poids en trop et de rapidement revenir à un taux de masse grasse bas. D’où l’apparition de mon protocole de perte de poids rapide.

    En gros, j’utilise comme excuse le fait qu’il faut que je créé un programme de perte de poids rapide pour me permettre de perdre du poids rapidement^^.

    Parce que la façon dont je créé mes programmes est en suivant moi-même le protocole. Si les résultats sont bons, je le propose aux personnes que je coache et s’ils obtiennent de bons résultats aussi, j’en créé un programme !

    Aussi simple que ça, mais ça peut demander 3 à 6 mois de travail avant qu’un programme ne voit le jour ! Mais quand il est fait, je suis confiant de ses capacités à apporter de bons résultats (si appliqué comme il faut), ce qui me permet d’en parler sans être timide.

    Donc, voilà toutes mes motivations pour perdre du poids !

    Quels Sont Mes Objectifs ?

    Lors des 90 prochains jours, je vais perdre 11 kilos pour descendre à 88kg.

    Pour mon tour de taille, je veux le voir dans la zone des 82 à 84cm.

    Evidemment, perdre du poids si rapidement (en général, il est plutôt conseillé de perdre 10 kilos en 6 mois) va entrainer beaucoup de dérèglements physiologiques et hormonaux.

    La faim sera importante vers la fin de la diète et mes niveaux d’énergie seront douteux.

    En soi, je sais que j’y arriverai, je l’ai déjà fait, et en allant moins rapidement. Donc, ce sera facile de perdre ces 11 kilos sans privation. Par contre, pour ne pas les reprendre, CA, ce sera le réel challenge.

    Trop souvent, nous nous laissons avoir par une transformation physique. Mais perdre du gras, c’est facile… Ne pas le reprendre est beaucoup plus difficile, surtout si vous faites une perte de gras agressive.

    Donc, il me faudra perdre ces 11 kilos, stabiliser mon poids pendant 1 à 3 mois et ensuite aller chercher les 3-4 derniers kilos.

    J’ai souvent tendance à recommander 70-80% de perte de poids rapide et 20-30% de perte de poids plus lente. Forcément, les derniers kilos seront beaucoup plus difficile à perdre. Surtout si vous avez toujours été plus gras (ce qui est mon cas).

    Et sur ce, je vous laisse avec la vidéo :

    Si vous souhaitez, vous aussi, vous lancer dans un challenge de 100 jours, indiquez-moi dans les commentaires vos objectifs !

    A la prochaine,

    Kevin

    Besoin de booster votre métabolisme pour perdre un peu plus de gras ou pour pouvoir se permettre de manger plus sans prendre de gras ?

    J’ai 3 astuces pour la vidéo d’aujourd’hui ! Si vous n’en utilisez aucune, vous allez littéralement commencer à brûler bien plus de calories, dès aujourd’hui.

    Attention, elles n’ont rien de magiques ! Il vous demandra de produire quelques efforts. On ne parle pas de concessions, ne vous inquiétez pas. On parle d’améliorer son alimentation sur un point important, et d’améliorer son entrainement sur deux points importants.

    Yep, c’est tout.

    En soi, booster son métabolisme n’est pas super compliqué… Il y a deux façons de s’y prendre.

    Soit, nous faisons en sorte de booster votre métabolisme avec certaines activités, donc ce sont des astuces qui marchent immédiatement.

    Soit, nous faisons en sorte de booster votre métabolisme en lui apprenant à « laisser passer » les calories… Parce que, quand votre métabolisme se dégrade et que vous devez manger moins de calories pour perdre du gras, en fait, il a juste appris à mieux utiliser les calories que vous lui donniez. Donc, votre métabolisme est devenu meilleur… Dans le cadre de votre « survie ». Par contre, dans le cadre de votre qualité de vie et de vos résultats… C’est plutôt l’inverse ! Donc, nous allons dire que votre métabolisme se dégrade.

    La différence entre ces deux options est que nous aurons un impact immédiat avec l’option court terme, mais pas long terme.

    Donc, les astuces que je vais vous donner vous permettront de booster votre métabolisme immédiatement, en optimisant ce que vous faites déjà.

    Si vous arrêtez de suivre ces astuces, votre métabolisme se dégradera à nouveau (moins rapidement si vous suivez la 1ère astuce).

    Si vous voulez perdre du gras, et que vous voulez en perdre plus, j’ai créé pour vous un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil

    Donc, let’s go !

    1ère Astuce : Renforcement Musculaire

    Si vous devez faire du sport, faites le bien.

    Si vous devez faire du sport, faites en sorte de ne faire QUE ce qui est nécessaire.

    Et surtout, s’il vous plait, ne faites pas de cardio (ou en tout cas pas le cardio habituel – nous verrons avec notre 3e astuce comment faire du BON cardio).

    La meilleure option est de faire du renforcement musculaire. De stimuler votre masse musculaire. Ceci vous permettra de 1. conserver votre masse musculaire voir de l’améliorer – et ainsi de conserver ou d’améliorer votre ligne et de 2. booster la quantité de calories que vous allez brûler, même au repos.

    Yep, le renforcement musculaire est une activité qui vous permettra de brûler plus de calories, d’améliorer votre masse musculaire, et de continuer à dépenser des calories, même au repos, sur votre divan ou dans votre lit.

    Cela dit, ce n’est pas magique.

    Il vous faut un bon entrainement (ce qui n’est pas si difficile que ça) et il vous faut être régulier (3x/semaine est déjà très bien). Pour être réellement efficace, il vous faudra combiner 2 ingrédients avec une recette particulière. Vos 2 ingrédients sont l’intensité de l’exercice ainsi que son volume. La recette a utilisée est la surcharge progressive.

    J’ai déjà écrit un livre digital entier sur le sujet et j’ai créé plusieurs programmes d’entrainements pour vous permettre de vous lancer directement, sans forcément devoir lire ou faire quoi que ce soit de plus que de les suivre à la lettre ! Cliquez ici pour avoir plus d’informations sur ce livre digital !

    2e Astuce : Manger des protéines

    Que sont les protéines ? Simplement un des trois macronutriments, qui compose nos muscles. Il se retrouve dans tout ce qui a marché ou nagé (donc, poulet, steak, thon, etc.) ainsi que dans tout ce qui est fromage blanc et légumineuses.

    Les protéines permettront à votre corps de ne pas manger vos muscles (donc plutôt important).

    Chaque jour, votre corps a besoin de protéines. S’il n’en reçoit pas assez, il ira en chercher dans vos muscles.

    Et devinez quoi ? Quand vous perdez du poids ou faites du renforcement musculaire, votre corps aura besoin de plus de protéines !

    L’autre avantage de celles-ci est qu’elles vous permettent de gérer la faim (elles remplissent très facilement !).

    Et enfin, manger des protéines demande de l’énergie à votre corps ! Donc, mieux vaut manger 30 grammes de protéines que 30 grammes de glucides, même s’ils représentent la même quantité de calories !

    3e Astuce : Faites Du HIIT

    Enfin quelque chose de sexy, pas vrai ?

    Pas vraiment en fait ! Je ne vous parlerai de rien de sexy sur ce blog ou dans mes vidéos… C’est assez triste à réaliser et à dire pour être franc. Ahaha. Moi qui ai toujours été à la recherche de la potion magique, j’ai bien appris ma leçon.

    Les choses magiques n’existent que sur le court terme. Sur le long terme, il n’y a vraiment aucune magie. Si vous voulez perdre du poids et obtenir des abdos visibles, c’est possible. Même si vous avez plus de 30 kilos à perdre.

    Il vous faut juste un plan logique. Faites confiance à votre raison. Et à la science. Elles ont très souvent raison (mais pas toujours).

    Pour revenir à notre HIIT, ou encore « high intensity interval training ». Ce protocole d’entrainement vous permettra de brûler bien plus de calories que de simplement faire du cardio, ou de la course normale !

    Je vous donne plus de détails dans la vidéo 😉

    Enjoy !

    Kevin

    C’est parti pour 100 jours de GRINNNNNNND !

    Non, c’est une blague^^. Le grind ne m’intéresse pas.

    Par contre, ce qui m’intéresse, est d’avoir un plan motivant, et stratégique !

    Par le passé, je me lançais fréquemment dans des challenges de 30-60-90-120 jours. Et vous savez comment ils ont fini ?

    MAL.

    Avant, j’étais assez isolé, je ne parlais pas à d’autres personnes qui se trouvaient dans la même situation que moi, donc je ne savais pas vraiment comment ça se passait pour les autres.

    Tout ce que je pouvais voir était ces gars sur youtube et internet qui étaient secs toute l’année, qui faisaient des diètes sans problème, qui s’entrainaient sans problème, etc.

    J’en suis venu à la conclusion que j’avais un problème… Moi. Pas eux, pas leurs diètes, etc.

    Non, non, j’avais, moi, un problème qui faisait que j’étais incapable d’atteindre mes résultats.

    Ce que je ne comprenais pas était que j’essayais d’obtenir des résultats en utilisant les méthodes d’autres personnes… Et ce n’étaient pas des méthodes adaptables… C’était sans sucre, sans lipide, que protéines, etc.

    J’essayais d’obtenir des résultats avec des approches qui ne me convenaient pas, sans savoir ce qui était faisaible ou pas.

    Et j’utilisais des approches de personnes qui n’avaient jamais eu mes problèmes.

    Ces gars sur internet… Ils n’ont aucun problème alimentaire… Ils n’ont pas le même besoin de manger que moi… Ils n’ont pas les mêmes gouts que moi…

    Pourtant, je faisais ce qu’ils me disaient de faire.

    Et, au lieu de remettre en question leurs conseils, je me suis remis moi en question. J’ai essayé de me forcer à faire des choses que je déteste, à manger des choses que je n’aime pas.

    En soi, je n’avais pas vraiment le choix, vu que je ne m’y connaissais pas vraiment, et tout ce que j’avais appris, je l’avais appris en écoutant les conseils de ces personnes…

    Donc, mon chemin fut long^^. Et remplis d’erreurs.

    Heureusement pour moi, je ne sais jamais m’avouer vaincu. Sinon, j’aurais jeté l’éponge il y a bien longtemps.

    En m’obsédant sur le sujet, j’en ai fais mon métier. Et, vu que je bossais là-dessus tous les jours, j’ai commencé à suivre plusieurs personnes, à voir leurs progrès, leurs difficultés et leurs facilités.

    Et certaines personnes ont plus facile que d’autres. Mais en suivant toutes ces personnes, j’en ai trouvé qui avaient le même challenge que moi.

    Et j’ai commencé à me rendre compte, qu’en fait, je ne suis pas le seul. Que d’autres lutent aussi avec leur alimentation et leur besoin de nourriture.

    Ca m’a permis de commencer à accpeter le fait que, peut-être je n’étais pas tellement un échec… Peut-être que la diète comme on la connait est simplement un examen qui est trop difficile à réussir !

    J’ai donc commencé à chercher des alternatives qui me permettraient de manger ce que je veux. Et j’ai cherché pendant pas mal de temps. Ce n’est qu’en 2015 que j’en ai entendu parlé et 2016 que je l’ai appliquée. Depuis ce moment, j’ai eu la chance de l’améliorer. Mais surtout, j’ai compris comment l’adapter à mon propre vécu.

    D’où ce challenge de 100 jours qui n’est pas un grind. Le grind ne marche pas pour moi. Jamais marché. J’ai besoin d’être libre, par rapport à n’importe quoi. Si je suis forcé de faire une chose difficile pendant 100 jours… Ca va pas le faire !

    Et, je pense, c’est le cas de beaucoup de monde. Mais, on nous dit l’inverse. On nous parle de changer notre mode de vie. On nous dit de faire ci ou de faire ça. Et c’est cool, c’est vrai qu’il faudra changer une ou deux choses.

    Mais changer son style de vie…?

    Non, non.

    Changer son style de vie, déjà, je sais pas vous, mais moi, j’en ai pas envie… C’est la pire approche à avoir. Votre style de vie… C’est le votre, ce n’est pas vous qui devez vous y habituer. C’est votre diète qui doit s’y habituer. Pas l’inverse.

    Si vous faites l’inverse… Vous allez échouer.

    Vous avez probablement déjà essayé d’adapter votre style de vie. Moi aussi. Même résultat. A savoir, pas de résultat !

    Ne changez pas votre style de vie.

    Pas contre, commencez à apprendre ce qu’est la nourriture et comment votre corps fonctionne.

    Faites les bonnes choses. Si vous voulez apprendre à rouler, apprenez d’abord comment la voiture fonctionne, comment y mettre de l’essence, combien en mettre, etc. Avant de vous lancer sur la route.

    Et choisissez votre instructeur avec attention. Prenez quelqu’un qui vous ressemble et qui a déjà fait lui-même ou avec d’autres personnes ce que vous voulez faire !

    Le titre fait assez peur… MAIS, rien n’est irrémédiable.

    Si vous avez un mauvais métabolisme, vous pouvez le réparer. Donc, demandons-nous :

    Qu’est ce qu’un mauvais métabolisme ?

    Tout d’abord, qu’est ce qu’un métabolisme ?

    Très simplement, le métabolisme représente la quantité de calories que votre corps brule chaque jour pour perdre du gras.

    Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner, et cette énergie, ce sont les calories. Ces calories sont transformées en ATP (adénosine triphosphate)par notre corps et il utilise cette molécule à chaque instant de chaque jour.

    Pas d’ATP, pas d’énergie. Pas d’énergie, pas de vie.

    Certains corps ont naturellement besoin de moins d’ATP pour fonctionner, donc moins de calories.

    Un mauvais métabolisme représente un métabolisme qui peut fonctionner avec peu d’ATP, donc calories par jour.

    Comment savoir si vous avez un mauvais métabolisme ?

    Super simple… J’utilise un petit calcul pour savoir directement si nous sommes dans une bonne position… ou pas !

    Prenez votre poids et multipliez-le par 25 si vous êtes une femme et 30 pour un homme.

    La différence est juste liée au fait qu’un homme a, proportionnellement, plus de masse musculaire qu’une femme. Donc, il consomme plus de calories par jour, suite à ces quelques kilos de muscle en plus.

    Quelles Sont Les Conséquences D’Un Mauvais Métabolisme ?

    Okay, si vous avez un mauvais métabolisme, ou si vous êtes à la limite, voici quelques challenges que vous pourriez rencontrer.

    Il est important d’être au courant de ceux-ci, afin de comprendre où votre corps se situe.

    1. Diminution de la quantité de calories mangeables SANS prise de gras

  • Si votre métabolisme est moins bon, vous allez prendre du poids beaucoup plus rapidement… Vous avez un repas de famille ? Avec un mauvais métabolisme, il est probable que vous preniez du gras lors de celui-ci. Pas parce que vous mangez de tout, ou que vous mangez des choses qui vous plaisent… Juste parce que les aliments plaisant sont souvent les aliments les plus caloriques.

    C’est un peu comme un budget financier. Si vous avez un gros budget, vous pouvez vous acheter plein de choses ! Si vous avez un budget moins important… Il faudra économiser et si vous achetez trop, vous serez endetté (et prendrez donc du gras).

  • 2. Augmentation de la difficulté à perdre du gras

  • Si vous mangez moins de calories, vous aurez moins de calories à enlever lors de votre déficit calorique. Par exemple, vous avez un métabolisme de 2.000 calories… Et, vous décidez de créer un déficit calorique de 25% (si vous voulez savoir comment programmer votre diète, allez jeter un oeil à mon livre digital « Votre Plan D’Attaque Pour Manger Tout Ce Que Vous Voulez En Perdant Du Gras« )… Ca fait que vous vous retrouvez avec 1.500 calories par jour, et 500 calories en moins.

    Nous avons 8.000 calories pour un kilo de gras… Donc, avec un métabolisme à 2.000 calories et un déficit calorique de 500 calories, vous aurez besoin de 16 jours pour perdre UN SEUL KILO DE GRAS.

    Dur…

    Au fait, que vous pesiez 100 kilos ou 50 kilos. Que vous ayez 35, 75 ou 25 ans. Que vous soyez un homme ou une femme… Si vous avez un métabolisme de 2.000 calories, et que vous faites un déficit calorique de 500 calories, c’est EXACTEMENT la même chose. Le métabolisme est le seul et unique composant à prendre en compte.

    Simple comparaison : Que votre voiture pèse 2 tonnes ou 500 kilos, qu’elle ait 2 ans ou 15 ans… Si elle a besoin de 10l pour 100km, peu importe son poids, age, etc. ! Tout ce qui compte est la quantité d’essence que vous mettez dans la voiture !

    Maintenant, disons qu’au lieu d’avoir un métabolisme de 2.000 calories, nous en avons un de 3.000 calories… Et que nous décidons de faire les 25% de déficit calorique… Ca nous donne 750 calories de déficit calorique ! Pour perdre notre kilo de gras, il nous faudra donc 11 jours, au lieu de 16 jours.

    Le meilleur, par contre, est que vous ne mangez pas 1.500 calories… Vous mangez 2.250 calories par jour. Et vous perdez du gras plus rapidement.

    Et tout ça, juste parce que vous avez un meilleur métabolisme.

    3. Votre système hormonal est déréglé

    Avec un mauvais régime, et c’est très bizarre, votre faim ne fonctionne plus normalement.

    Lorsque je commence des remontées métaboliques avec des personnes ayant des métabolismes réprimés, dans pratiquement 100% des cas, ils n’ont pas faim. Même en mangeant moins de 2.000 calories. Si la faim est déréglée, les hormones controlant la faim sont déréglées. Si ces hormones sont déréglées, d’autres le seront aussi.

    Et, s’ils n’ont pas faim, ils ont faim en permanence !


  • 4. Diminution des niveaux d’énergie

  • Disons que, chez vous, dans votre appartement ou maison, vous n’avez qu’une certaine quantité d’électricité. Et elle est limitée. Pour quoi allez-vous l’utiliser ?

    Est-ce que vous allez l’utiliser pour la tv ? Le pc ? Le four ?

    Ou est-ce que vous allez utiliser le peu d’électricité que vous avez pour l’eau chaude et la lumière ?

    Votre corps fonctionne exactement de la même façon. En régime, il s’adapte. Il dépense moins de calories parce qu’il reçoit moins d’énergie/calories/ATP.

    Et, un mauvais métabolisme est lié à un enchainement, à travers les années, de régimes. Au fil du temps, votre corps apprend et s’habitue à n’utiliser que l’eau chaude et la lumière.

    En pratique, ça veut dire que votre corps fera un tas d’adaptations pour limiter son utilisation d’éléctricité. Il ne vous chauffera plus autant (les mains froides en permanence ?), vous aurez rarement la motivation, la qualité de votre sommeil sera diminuée, vos performances progresseront lentement et vous aurez tendance à vous blesser fréquemment et facilement.

  • Bref, avoir un métabolisme est assez… Cauchemardant, si ça se dit. Mais ce n’est pas irrémédiable. En remontant vos calories, petit à petit, vous pouvez parvenir à soigner votre métabolisme !

    Il vous faudra de la patience, mais vous pouvez réellement améliorer la quantité de calories que votre corps brule par jour !