C’est parti pour 100 jours de GRINNNNNNND !

Non, c’est une blague^^. Le grind ne m’intéresse pas.

Par contre, ce qui m’intéresse, est d’avoir un plan motivant, et stratégique !

Par le passé, je me lançais fréquemment dans des challenges de 30-60-90-120 jours. Et vous savez comment ils ont fini ?

MAL.

Avant, j’étais assez isolé, je ne parlais pas à d’autres personnes qui se trouvaient dans la même situation que moi, donc je ne savais pas vraiment comment ça se passait pour les autres.

Tout ce que je pouvais voir était ces gars sur youtube et internet qui étaient secs toute l’année, qui faisaient des diètes sans problème, qui s’entrainaient sans problème, etc.

J’en suis venu à la conclusion que j’avais un problème… Moi. Pas eux, pas leurs diètes, etc.

Non, non, j’avais, moi, un problème qui faisait que j’étais incapable d’atteindre mes résultats.

Ce que je ne comprenais pas était que j’essayais d’obtenir des résultats en utilisant les méthodes d’autres personnes… Et ce n’étaient pas des méthodes adaptables… C’était sans sucre, sans lipide, que protéines, etc.

J’essayais d’obtenir des résultats avec des approches qui ne me convenaient pas, sans savoir ce qui était faisaible ou pas.

Et j’utilisais des approches de personnes qui n’avaient jamais eu mes problèmes.

Ces gars sur internet… Ils n’ont aucun problème alimentaire… Ils n’ont pas le même besoin de manger que moi… Ils n’ont pas les mêmes gouts que moi…

Pourtant, je faisais ce qu’ils me disaient de faire.

Et, au lieu de remettre en question leurs conseils, je me suis remis moi en question. J’ai essayé de me forcer à faire des choses que je déteste, à manger des choses que je n’aime pas.

En soi, je n’avais pas vraiment le choix, vu que je ne m’y connaissais pas vraiment, et tout ce que j’avais appris, je l’avais appris en écoutant les conseils de ces personnes…

Donc, mon chemin fut long^^. Et remplis d’erreurs.

Heureusement pour moi, je ne sais jamais m’avouer vaincu. Sinon, j’aurais jeté l’éponge il y a bien longtemps.

En m’obsédant sur le sujet, j’en ai fais mon métier. Et, vu que je bossais là-dessus tous les jours, j’ai commencé à suivre plusieurs personnes, à voir leurs progrès, leurs difficultés et leurs facilités.

Et certaines personnes ont plus facile que d’autres. Mais en suivant toutes ces personnes, j’en ai trouvé qui avaient le même challenge que moi.

Et j’ai commencé à me rendre compte, qu’en fait, je ne suis pas le seul. Que d’autres lutent aussi avec leur alimentation et leur besoin de nourriture.

Ca m’a permis de commencer à accpeter le fait que, peut-être je n’étais pas tellement un échec… Peut-être que la diète comme on la connait est simplement un examen qui est trop difficile à réussir !

J’ai donc commencé à chercher des alternatives qui me permettraient de manger ce que je veux. Et j’ai cherché pendant pas mal de temps. Ce n’est qu’en 2015 que j’en ai entendu parlé et 2016 que je l’ai appliquée. Depuis ce moment, j’ai eu la chance de l’améliorer. Mais surtout, j’ai compris comment l’adapter à mon propre vécu.

D’où ce challenge de 100 jours qui n’est pas un grind. Le grind ne marche pas pour moi. Jamais marché. J’ai besoin d’être libre, par rapport à n’importe quoi. Si je suis forcé de faire une chose difficile pendant 100 jours… Ca va pas le faire !

Et, je pense, c’est le cas de beaucoup de monde. Mais, on nous dit l’inverse. On nous parle de changer notre mode de vie. On nous dit de faire ci ou de faire ça. Et c’est cool, c’est vrai qu’il faudra changer une ou deux choses.

Mais changer son style de vie…?

Non, non.

Changer son style de vie, déjà, je sais pas vous, mais moi, j’en ai pas envie… C’est la pire approche à avoir. Votre style de vie… C’est le votre, ce n’est pas vous qui devez vous y habituer. C’est votre diète qui doit s’y habituer. Pas l’inverse.

Si vous faites l’inverse… Vous allez échouer.

Vous avez probablement déjà essayé d’adapter votre style de vie. Moi aussi. Même résultat. A savoir, pas de résultat !

Ne changez pas votre style de vie.

Pas contre, commencez à apprendre ce qu’est la nourriture et comment votre corps fonctionne.

Faites les bonnes choses. Si vous voulez apprendre à rouler, apprenez d’abord comment la voiture fonctionne, comment y mettre de l’essence, combien en mettre, etc. Avant de vous lancer sur la route.

Et choisissez votre instructeur avec attention. Prenez quelqu’un qui vous ressemble et qui a déjà fait lui-même ou avec d’autres personnes ce que vous voulez faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *