Okay !

Je commence à écrire cet article, tranquille, sur ma table avec une tartine au nutella 8)

Comme ça, c’est dit.

Si vous aussi, vous voulez pouvoir manger des tartines au chocolat, ou ce que vous voulez manger, sans culpabiliser, alors cet article va vous intéresser.

Bon, en fait, ce n’est pas la seule tartine au nutella que j’ai mangé aujourd’hui. C’est la 3e :s

Oh mon dieu, vais-je devenir obèse ?

Heureusement pour moi, j’ai un bon métabolisme. Dans le sens où je peux manger beaucoup de calories sans prendre de poids.

Mais ce ne fut pas toujours le cas.

Depuis que je suis petit, je pense être fait pour prendre du gras. Et, à travers ma carrière dans le fitness, je me rends compte que cette croyance est très commune, mais très infondée (si ça se dit).

Dans le sens où, ce qui détermine votre prise de gras, ce n’est pas votre génétique, c’est le fait que vous mangez plus de calories que ce dont votre corps a besoin.

Et c’est tout.

Ce n’est pas une malédiction, ce n’est pas incontrollable, ce n’est pas définitif.

Comment ça se fait que certaines personnes ont un moins bon métabolisme ?

La génétique entre jeu, mais son impact est mineur.

Le truc le plus important, ce n’est pas votre age, ou même votre passé sportif. Bien qu’être jeune et sportif aide.

Le plus important est la quantité de diètes agressives précédemment réalisées.

Si je commence un suivi avec quelqu’un, une de mes premières questions :

« As-tu déjà fais des régimes par le passé »

Si la personne me dit oui, je sais qu’à un moment ou l’autre, il nous faudra bosser sur la qualité du métabolisme de la personne.

Vous avez fait beaucoup de régimes ?

Mauvais signe.

Vous avez fait beaucoup de régimes, et n’avez jamais réellement perdu le poids ?

Paradoxalement, dans la majorité des cas, c’est bien, parce que ça veut dire que vous avez eu des périodes de gros surplus calorique, laissant votre métabolisme récupérer.

D’un autre côté, il est possible que ceci vous ait forcé à faire beaucoup de régimes et donc à abimer plus votre métabolisme.

De mes observations personnelles (je n’ai rien pour prouvé ça), quelqu’un qui n’a jamais réellement perdu le poids aura un métabolisme qui répond mieux que quelqu’un qui a fait des régimes agressifs et s’est stabilisé à un poids plus léger, avec un métabolisme abimé, sans prendre le temps de le guérir.

Quelqu’un ayant fait ceci aura typiquement un métabolisme plus récalcitrant.

Comment Savoir Si Je Suis Dans La Merde ?

Si vous prenez votre poids, le multiplier par 25 pour une femme et 30 pour un homme et que votre dépense calorique journalière est en dessous de ça, la situation n’est pas idéale et il sera important de remonter vos calories.

Pour votre santé surtout, mais aussi pour votre bien-être, parce qu’il est probable que vous mangiez très peu (et si vous n’avez pas l’impression de manger très peu, la situation est encore plus difficile).

Si vous êtes au-dessus, mais d’une ou de 3 centaines de calories, vous n’êtes pas sorti d’affaire, mais c’est déjà mieux.

A quoi est dû un métabolise pourrit ?

BAM

La question à 10.000 euros !

Un métabolisme pourrit est généralement dû à un régime,trop agressif, qui n’est pas suivi d’une période de récupération. Trop agressif étant la clé.

Mais qu’est ce qu’un déficit calorique correct alors ?

Eh bien, je vous en parle en détails dans la vidéo (j’ai fini ma tartine de nutella :s Je vais en prendre une autre, je compenserai en mangeant moins ce soir :P) !

Vers la moitié de la vidéo, je vous parle du programme Sec&Musclé à Vie : Devenez Votre Propre Coach (je vous recommande d’aller jeter un oeil à la vidéo pour en savoir plus).

J’ai créé un court ebook gratuit qui vous permettra de découvrir les 5 étapes pour perdre du gras rapidement – En Mangeant TOUT Ce Que Vous Voulez. Cliquez ici pour aller y jeter un oeil !

A la prochaine !

Kevin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *