Quand on fait un régime, on investit du temps, de l’argent et le plus important, on s’investit soi même.
On y met nos espoirs, nos rêves, nos idées, nos passions.

Et parfois, on rate.

Ca fait mal…

Puis, le temps passe et on oublie. On oublie notre « échec ».

Mais inconsciemment, il est toujours là.

Rater un régime dans lequel on s’est investit, c’est comme s’être fait brûlé. On peut oublier la douleur, mais la cicatrice restera et notre corps réagira de lui même, pour nous protéger, quand nous nous approcherons d’un feu.

C’est la même chose pour un régime. Si vous voulez perdre de la graisse sérieusement, vous avez plutôt intérêt à bien vous y prendre… Et dès la 1ère fois, si vous ne voulez pas rester gras pour le restant de vos jours (et mal le vivre).

Dans cet article, je vais vous présenter 3 pièges dans lesquels énormément de gens tombent.
Une fois que vous les connaitrez, vous pourrez facilement les repérer et les éviter.

Les voici ;

1er piège ; Vous allez trop vite !

Quand on commence notre régime, on est ultra-motivé. On va perdre cette graisse, et on va la perdre en moins de deux semaines ! Pas d’alternative ! 2 semaines !

Vouloir perdre beaucoup et rapidementC’est ça le 1er piège.

Si vous voulez perdre beaucoup de poids et rapidement, vous allez adopter un régime draconien (parce que si on mange peu, on va d’office perdre plein de graisse ! Non ?)

Si votre régime est très restrictif, votre corps va se sentir attaqué et il sortira l’artillerie lourde ;

Disons qu’après les deux premières semaines de votre régime, vous ayez perdu 4 kilos (2 kilos chaque semaine).
La 3eme semaine, vous ne perdrez plus qu’un kilo.
Puis, lors de la semaine numéro 4, vous ne perdrez plus que 500g.
Et la semaine suivante…

Rien. Vous n’avez pas perdu de poids.

Pourquoi…?

Parce que votre corps se sent attaqué, donc il se défend. C’est la loi de la survie !

Il y a 50.000 ans, si vous n’aviez plus accès à suffisamment de nourriture, votre corps devait faire en sorte de diminuer le nombre de calories (et donc la quantité de poids qu’il perd chaque semaine) dont il avait besoin pour fonctionner, sinon vous alliez mourir !
Vous n’auriez plus suffisamment d’énergie pour vous défendre, pour aller chasser, pour vous déplacer…
Ce qui est assez embêtant si vous vivez dans la nature.

La façon dont notre corps fonctionne n’a pas tellement changé depuis ce moment là.
Ce qui fait que quand vous commencez votre régime, allez-y doucement. Ne brusquez pas le corps, sinon il se mettra en mode survie et vous n’arriverez plus à perdre du poids.

Prenez votre temps et votre régime n’en sera que plus agréable (enfin, façon de parler) et efficace.

2e piège ; Vous n’avez pas de plan

Ça sonne mal, comme phrase. Plan pour un régime, etc. C’est tellement plus drôle sans plan. Ça fait aventure !

L’ennui dans une aventure, c’est qu’on se paume souvent. Et qu’on risque de se retrouver dans des endroits où on n’a pas spécialement envie d’être…

Je sais que c’est pénible de faire un plan. Il faut se poser tout un tas de questions, comme ;

Combien de semaines va durer le régime ?

Combien de grammes (ne dites pas kilos svp) de graisse par semaine vais-je essayer de perdre ?

A quoi ressemblerais-je à la semaine X (vous n’avez quasiment aucun moyen de prévoir cela, mais il est intéressant de se poser cette question afin d’arriver à peaufiner vos estimations pour le futur) ?

Combien de repas par jour vais-je manger ?

Quelle serait, idéalement, la quantité de protéines/ glucides/ lipides que je devrais consommer ?

Combien de fois par semaine vais-je m’entrainer ?

Etc.

Faire un plan est pénible parce que commencer un régime est plus un acte émotionnel qu’intellectuel
.
On veut perdre cette graisse, pas prévoir comment on va faire pour la perdre. On veut juste s’en débarrasser…

Je comprends. Moi aussi, je trouve ça lourd. Mais il y a des bons trucs !

Planifier ne se résume pas à se poser des questions et à se masturber mentalement.

Il faut aussi suivre son évolution au cours du régime ;

Chaque semaine, pesez-vous, photographiez-vous (même éclairage, même endroit, même appareil photo), filmez-vous (c’est beaucoup plus représentatif des progrès réalisés) et écrivez les sensations du moment ;

Comment vous sentez-vous ? Est-ce que vous êtes confiant par rapport à la suite du régime ? Où pensez-vous être dans deux semaines (est-ce que vous abdos seront visibles ? Est-ce que vous aurez perdu 1 cm de tour de taille ?) ? D’un point de vue physique, mental, etc. ?

3e piège ; Vous vous découragez quand les résultats ne sont pas là

Disons qu’en 2 semaines vous ayez perdu 4 kilos (ce qui est trop). Et, lors de la 3e semaine, vous ne perdez plus que 300 grammes.

Quelle sera votre réaction ?

Triste, déçu(e), abattu(e), démoralisé(e)… ?

On a tous cette tendance à vouloir éviter ce genre d’émotions à tout prix. Elles sont tellement désagréables…

Comment pouvons-nous nous en débarrasser ?

La réponse la plus fréquente est l’arrêt du régime.

Ne vous laissez pas avoir par ces émotions.
Quand les résultats ne sont pas là, il suffit d’adapter le régime. En rajoutant un peu de sport dans votre semaine, en enlevant la tartine à 16h, etc.

Mais surtout, restez concentré. Une mauvaise semaine, c’est juste une mauvaise semaine. On a pris un coup, maintenant, il faut répliquer si on veut gagner le match.

2 Responses to Les 3 plus importants pièges à éviter pour sculpter votre corps et perdre un maximum de graisse
  1. Bonjour,

    Bravo pour votre bel enthousiasme et vos précieux conseils.
    Cependant, une femme de 50 ans peut elle prétendre à transformer son corps ainsi??

    • Merci ! 😀

      Qu’on ait 2, 20, 50 ou 80 ans, le corps fonctionne toujours de la même manière. Donc oui, une femme de 50 ans peut transformer son corps. Sans problème !
      Ce sera juste plus dur que si cette même personne avait 30 ans, vu qu’avec l’âge le métabolisme basal (la quantité d’energie brulée par le corps, sans rien faire) diminue et que certains circuits fonctionnent « moins bien ».

      Cependant, ces circuits fonctionnent toujours 😉 Et c’est ça le principal.

      Un petit mot de mise en garde, avec le régime (notamment l’hyper-protéiné) le pH (le niveau d’acidité) du corps diminue, il devient plus acide, ce qui va provoquer une augmentation de l’excrétion du calcium. Ce qui peut altérer la qualité et densité osseuse.
      Vérifiez avec votre médecin que vous n’avez pas de carence en calcium et demandez lui son avis quant à un possible régime.

      Pas très koel, j’avoue, mais je préfère prévenir que guérir^^

      Have fun !

      PS : Le vouvoiement m’horripile 😀

      Kevin


[top]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *