Salut tout le monde !

    Vous le savez sans doute déjà, mais une diète ne va pas fonctionner de la même façon pour un homme que pour une femme.

    Cela dit, le plus important est de faire un déficit calorique, en français, de donner moins de calories à son corps que ce dont il a besoin.

    Bam, aussi simple que ça.

    Pour perdre du gras, qu’on soit un homme ou une femme, il suffit de manger moins de calories. MAIS, ça se complique un peu par la suite…

    La raison pour laquelle ceci n’est pas si direct est que, premièrement, les femmes sont en moyenne plus légères que les hommes. Ce qui aura un impact massif sur le métabolisme moyen (donc la quantité de calories dont le corps a besoin pour fonctionner normalement) de la femme.

    Ce faisant, en moyenne, une femme ne pourra pas manger autant qu’un homme. Ce qui veut dire que pour perdre du gras, il faudra qu’une femme se prive plus qu’un homme :/

    Mais aussi, et c’est là que la grosse différence réside… C’est au niveau du profil hormonal de la femme par rapport à celui de l’homme.

    Nous en parlons dans la vidéo ci-dessous :

    Tout cela dit, un homme ou une femme, si cette personne a fait plusieurs régimes dans sa vie, son corps aura créé une adaptation aux périodes de diète. Ce qui rendra la perte de gras (bien) plus difficile.

    Et dans ce cas, une période avec plus de calories, que j’appelle « remontée métabolique » sera nécessaire et pourrait avoir un énorme impact positif sur les résultats obtenus sur le moyen et long terme. Cela dit, ce n’est pas un processus évident à mettre place.

    J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires ci-dessous 😉

    Kevin

    Donc… Ca va faire des années que je vous parle de la perte de gras, sans privation, en mangeant tout ce que vous voulez.

    En 2016, j’avais fait ma propre transformation, mais c’était 2016 pas vrai^^. Donc, j’ai voulu refaire la même chose en 2018. Sauf que cette fois-ci, ça allait être plus impressionnant.

    J’allais partir au seuil de l’obésité, et j’allais aller jusqu’à un niveau sèche limite impossible à atteindre.

    Ou plutôt, c’était l’idée au départ.

    Et voici les résultats :

    Donc, oui, la limite de sèche, la limite d’un point de vue taux de masse grasse est encore trèèèèès loin. Sans aucun doute.

    Cela dit, il est important de prendre son temps pour perdre du gras. Car il y a perdre du gras, et perdre du gras et le reprendre. Et au plus une diète est rapide, au plus il est probable que le gras sera repris par la suite !

    J’ai réalisé cette diète de la meilleure façon possible (en mon opinion). Suffisamment rapide pour voir des améliorations tous les jours et suffisamment lente pour que je ne me sente pas priver ou que je souffre de la diète.

    Cela n’a rien de sorcier, et si vous voulez voir mon parcours du début à la fin, il vous suffit de regarder la série « Gras Hunter : The Return » sur youtube. Vous pourrez voir mon évolution du début à la fin.

    Si vous avez besoin d’un coup de main pour votre transformation, envoyez-moi un email à Kevin@sculptetoncorps.com.

    Tchuss !

    Kevin

    Salut tout le monde !

    Parlons de transformation physique et de perte de gras. Mais sans brocoli-poulet ou privation personnelle.

    On aime dire que pour maigrir, il faut limiter certains aliments, nous allons voir dans la vidéo ci-dessous pourquoi il faudrait au contraire, ne surtout pas limiter ce genre d’aliments.

    Autrement dit, si vous appréciez quelque chose, que ce soit du chocolat, de la pizza, frites, etc. faites en sorte d’en avoir dans votre diète… Et je ne parle pas comme « cheat day » ou uniquement un jour de la semaine.

    Si vous aimez vous prendre du chocolat tous les jours, vous pouvez.

    Si vous adorez la glace, surtout quand il fait chaud, servez-vous.

    Et si vous voulez votre verre de vin au soir, allez-y.

    Voyons comment vous pouvez faire, et pourquoi ça marche si bien !

    Vu que l’été approche, beaucoup de personnes commencent à sérieusement envisager la diète. Mais… Ce ne sera pas pour tout le monde.

    Nous verrons dans la vidéo pourquoi et comment.

    Si vous envisagez de faire une diète, regardez d’abord cette vidéo avant de décider si cela est une bonne idée car il est fort probable que vous vous retrouviez dans une des situations que je décris dans la vidéo ci-dessous !

    C’est une question que je reçois très fréquemment.

    Quelle est la meilleure répartition en macronutriments ? Que ce soit pour perdre du gras ou pour booster son métabolisme.

    Et c’est une bonne question à se poser, mais c’est aussi une question dangereuse…

    Nous avons tendance à vouloir tout optimiser. Dès que nous nous lançons dans quelque chose, nous essayons d’optimiser tout ce que nous faisons. Ce qui est une bonne chose, ça nous permet d’avoir des résultats rapidement.

    Le problème est que beaucoup d’entre nous optimisent nos efforts, avec l’idée d’arrêter le plus rapidement.

    Et, en fitness, arrêter n’est pas quelque chose de facile.

    Faire une diète, puis tout abandonner ?

    Vous allez juste reprendre tout le gras perdu, plus un petit plus.

    Quand vous mettez certaines actions en place pour transformer votre physique ou métabolisme, il va falloir maintenir une certaine mesure de ces efforts.

    Ce qui veut dire que tout ce que vous faites doit d’abord passer le test du « est-ce que je peux faire ça pendant au moins 3 mois sans péter un cable ? ».

    La dernière partie, celle sur « péter un cable » est primordiale.

    Si vous ne pensez pas pouvoir tenir cette action sur les semaines et mois à venir… Comment vous serait-il possible de maintenir les résultats que cette action vous a permis d’atteindre ?

    Vous pourriez garder une certaine mesure de ces résultats, mais certainement pas 100%.

    Par exemple, prenons un gars motivé qui va s’entrainer 5x/semaine pendant 2 ans. Après 2 ans, il en a marre et il arrête. En 3 mois, il aura perdu 30% de tous ces efforts.

    Après 1 an, il aura perdu 50-60%. Et 5 ans plus tard, il aura perdu 85-95% de ces gains musculaires.

    Mais, à tout moment, en reprenant le sport, ses résultats pourraient revenir bien plus rapidement que s’il n’avait jamais rien fait auparavant.

    Donc, oui, ça part rapidement, mais ça revient rapidement.

    Juste une petite side-note 😉

    Tout ça pour dire que planifier une certaine répartition avec vos macros est à la limite du suicide. Vous allez pouvoir tenir ça pendant quelques mois, probablement. Mais vous n’arriverez certainement pas à tenir une répartition en macros pendant des mois.

    Et ça va faire mal. Quand on veut faire quelque chose et qu’on pense que cette chose est essentielle, mais qu’on n’arrive pas à le faire… Ca fait mal à l’estime de soi.

    Alors, qu’au fond, la répartition en macronutriments est tellement inutiles et futiles ! Vous allez manger plus de sucre et moins de gras ou plus de gras et moins de sucre, et miraculeusement, vous allez accélérer la perte de gras ?

    Non, mais sérieusement^^.

    Encore une fois, on cherche des alternatives pour avoir les résultats le plus rapidement possible.

    Et c’est bien de vouloir le plus de résultats, mais quand on se focalise sur des astuces pour avoir de légèrement meilleurs résultats (légèrement), on rate en fait la majorité des résultats qu’on aurait pu obtenir si on s’était concentré sur ce qui est réellement important.

    En diète, il est très vite arrivé de péter un cable et de manger bien plus de calories.

    Ca m’est déjà arrivé (même beaucoup de fois), et ça vous est probablement déjà arrivé aussi.

    Après un épisode de craquage, vous remarquerez qu’il est toujours plus difficile de reprendre la diète, pas parce qu’elle est devenue plus difficile tout d’un coup, mais parce que mentalement, on a l’impression d’avoir gâché nos efforts.

    Et cet épisode nous envoie un message, inconsciemment, qui nous pousse à développer des pensées du style « Je bosse pendant des jours pour perdre ce gras, mais je craque… Je fais tous ces efforts pour rien ».

    En soi, c’est assez logique, quand vous travaillez pendant des jours pour perdre cette graisse, que vous faites attention à ce que vous mangez, que vous faites du sport, puis qu’un jour vous n’arrivez juste plus à supporter tout ça et que vous craquez et remangez plus de calories… Vous allez reprendre du gras.

    Et vous pourriez être tenté(e) de vous dire que vous ne pouvez rien y faire, que vous ne réussirez pas, etc.

    C’est cet impact psychologique qui rend la diète plus difficile. C’est cette pensée que malgré vos efforts vous ne réussirez pas qui nous rend la vie plus compliquée.

    Mais, ça n’a pas à se passer comme cela. Vous pouvez très bien faire en sorte de saboter ces craquages !

    C’est ce dont j’aimerais vous parler aujourd’hui.

    Parce que si vous arrivez à trouver une solution pour vous permettre ces craquages, et que ceux-ci perdent leur aspect déprimant et de manque de controle, vous aurez en fait une stratégie pour réussir.

    A un moment ou l’autre, vous en aurez besoin 😉

    Et si vous mixez cette stratégie avec un plan de perte de gras, vous parviendrez à perdre du gras plus facilement, plus rapidement, et sans prise de tête.

    J’ai créé un guide gratuit, sur les 5 étapes à suivre pour perdre du gras, sans prise de tête 😉 Vous pouvez y jeter un coup d’oeil en cliquant ici.

    Sur ce, entamons la vidéo 😉

    Aaaah, déjà 92 jours !

    Il ne me reste plus que 8 jours avant d’avoir fini mon challenge.

    Comme planifié (vous pouvez retourner aux premiers posts pour voir ce que j’avais planifié à ce moment là), je vais finir ce challenge, prendre un break, donc remonter mes calories pendant 2 à 6 semaines pour stabiliser ma situation.

    Enjoy ! 😉

    Réussir sa transformation physique en 12 semaines ou moins ou plus, ce n’est pas une mince affaire.

    Si vous voulez réellement avoir une transformation physique, il vous faut 3 choses :

    1. Un bon métabolisme
    2. De la patience
    3. Du temps/disponibilité

    Ces 3 choses sont les choses les plus importantes si vous voulez des résultats impressionnants sur une courte période de temps.

    Il vous faut un bon métabolisme, pour pouvoir créer un grand déficit calorique et donc perdre beaucoup de poids rapidement et facilement.

    Par exemple, si vous aviez un métabolisme de 3.000 calories et que vous décidez de manger 1.500 calories, chaque jour vous allez perdre 1.500 calories. Tandis que si vous aviez un métabolisme de 2.000 calories, vous ne perdriez que 500 calories par jour.

    Et, comme nous le savons maintenant, le plus important est le déficit calorique.

    Un kilo de gras est équivalent à 8.000 calories. Donc, nous pouvons estimer que si vous avez un déficit calorique de 8.000 calories, vous allez perdre 1 kilo de gras.

    Donc, dans la 1ère situation en 10 jours, vous aurez perdu autour de 2 kilos de gras, tandis qu’avec la 2e situation, le déficit à 500 calories/jour, vous auriez perdu ~700gr de gras.

    Clairement, un meilleur métabolisme est important pour perdre du gras rapidement et facilement.

    Notre 2e point important est la patience. Je sais qu’on ne l’aime pas celui-là 😉

    Moi non plus^^.

    Et vous pouvez court-circuiter dans une certaine mesure ceci en ayant les bonnes stratégies.

    J’ai mis au point un guide gratuit, en 5 étapes pour vous aider à avoir cette stratégie idéale pour votre métabolisme. Vous pouvez aller y jeter un oeil en cliquant ici.

    Sans une bonne stratégie, cette notion de patience prend toute son ampleur.

    Si vous n’avez pas une bonne stratégie, il est probable que vous allez faire comme toute personne qui veut quelque chose sans avoir une stratégie, à savoir, foncer tête baissée.

    Et ce qui arrive pour 98% des personnes faisant ça est qu’à un moment ou l’autre, vous allez entrer en collision avec un mur.

    Vous allez obtenir des résultats, court terme, mais ceux-ci disparaitront après votre collision avec l’obstacle (ça peut être la faim, le manque d’énergie, une situation stressante, un coup au moral, etc.) et vous irez même dans le sens inverse.

    Voici un constat que je fais chaque année :

    En général, une personne faisant un régime va se trouver dans une situation plus défavorable 6 mois après la fin de ce régime.

    Son métabolisme sera moins bon, elle aura perdu du muscle et pris du gras.

    Bref, faire une diète sans stratégie, ça marche sur le court terme, mais ça s’arrête de marcher après 2-3 mois et après, ça se retourne contre vous.

    Je me retrouve fréquemment à faire des coachings dans lesquels mon seul job est de défaire tout le mal qui a été fait précédemment. Et ça prend du temps.

    Donc, s’il vous plait, ayez une stratégie quand vous faites votre transformation physique, que vous la fassiez en 12 semaines ou plus ou moins.

    Et soyez patient(e). Au plus vous accélérez, au plus vous risquez de tomber à court de carburant.

    Une transformation physique est un marathon, pas un sprint.

    Et enfin, il vous faut du temps !

    Forcément, pour obtenir de réels résultats, il vous faut faire un déficit calorique élevé, donc il vous faut un bon métabolisme. Mais il vous faut aussi faire du sport pour conserver votre masse musculaire.

    Si vous perdez du muscle, non seulement votre métabolisme va diminuer, mais votre ligne en prendra un coup aussi !

    Tout l’objectif d’une transformation physique est de perdre du gras — TOUT EN MAINTENANT VOTRE MASSE MUSCULAIRE.

    Ce qui veut dire que le réel objectif est en fait d’améliorer votre composition corporelle, à savoir le rapport entre votre masse musculaire et votre masse grasse.

    Nous voulons avoir le moins de graisse possible pour le plus de muscle possible (même pour vous mesdames – je vous invite à aller taper « fitness bikini competition » et vous verrez à quoi ressemble l’élite féminine du fitness – au passage, elles sont en diètes depuis des mois, leur niveau est quasi impossible à atteindre sans des années d’entrainement).

    En sachant cela, vous comprenez qu’il nous faut un sport pour stimuler et conserver au maximum notre masse musculaire. A savoir, le renforcement musculaire, assez logique…

    Celui-ci vous demandera du temps, il vous faudra réaliser 2 à 4 séances semaine, ça fait du temps d’entrainement.

    Ensuite, il vous faudra le temps de préparer vos repas, ou de comptabiliser les calories.

    Une stratégie pour transformer votre physique est primordiale. Vous pouvez soit tester par vous-même, soit suivre un programme, soit prendre un coach.

    Si vous décidez que vous aimeriez que je vous guide dans votre transformation physique, envoyez-moi un email à kevin@sculptetoncorps.com 😉

    Ca va faire 80 jours que je perds du poids.

    Avec un bon déficit calorique. Je mange aux alentours de 2.200-2.400 calories (avec un métabolisme autour de 3.200-3.400 calories). Et une fois tous les 5 jours, pendant 2 à 4 jours, je mangerai 3.000 à 3.400 calories.

    Ce qui veut dire que j’ai un déficit calorique agressif, très agressif, ce qui me permet de perdre beaucoup de graisse rapidement.

    Mais, j’ai aussi la chance d’avoir un bon métabolisme, qui pousse beaucoup de calories, ce qui me permet de continuer à manger « beaucoup » de calories, tout en étant dans un gros déficit calorique.

    Ceci n’est pas de la chance, ceci est dû au travail que j’ai réalisé sur les dernières années. J’ai boosté mon métabolisme pour arriver à ce stade, pendant des mois et des mois. Vous pouvez cliquer ici pour aller jeter un oeil à l’artcile précédent parlant de métabolisme.

    Vous pouvez aussi booster votre métabolisme, mais ça prendra du temps. Pour certain(e)s plus que d’autres.

    Mais quelle est la solution ? Faire une diète ultra agressive, tout en perdant peu de gras parce que votre métabolisme est bas ?

    Je sais que c’est difficile à avaler… Vouloir perdre du poids mais en être dans l’incapacité suite au niveau métabolique… C’est pas cool.

    Mais c’est important de comprendre la situation pour pouvoir la gérer.

    Faire une diète avec un mauvais métabolisme sera un long processus.

    Faire une diète avec un métabolisme correct à bon, ce sera quand même un long processus, mais toujours bien plus rapide et plus facile.

    Bref, il me reste 20 jours avant la fin du challenge :s Je n’arriverai probablement pas à atteindre mon objectif de départ qui était de 88-89kg, et ça me va parfaitement (je suis même semi-content – je déteste perdre du poids).

    Donc, je pourrais me dire « aller, je continue ».

    Et ce serait une erreur. Il y a 80 jours, j’ai fait un pacte avec moi-même. Je me suis dis que j’allais partir dans un challenge de 100 jours intenses.

    Et je l’ai fait.

    L’objectif poids et mensurations était uniquement pour m’aider à avancer et viser quelque chose de concret.

    Beaucoup de monde créé des objectifs et ensuite, lorsqu’ils les atteignent, au lieu de se féliciter et de prendre un break, ils sont insatisfait(e)s et décident de continuer.

    Ca ne marche jamais.

    Quand vous vous lancez dans une diète, dans un challenge et que vous faites un pacte avec vous même, si vous ne le respectez pas, ça va vous revenir dans la figure.

    Souvent, on ne se rend pas compte des sacrifices et difficultés rencontrées pour atteindre les objectifs initiaux. Ce n’est que lorsqu’ils sont atteints et qu’on continue à avancer comme si de rien n’était, qu’on se rend compte qu’on a été trop loin.

    J’ai personnellement fait cette erreur, je coache régulièrement des personnes qui ont fait cette erreur et je reçois pratiquement tous les jours des emails de personnes ayant fait cette même erreur.

    Donc, si vous avez un objectif précis, une fois que vous l’atteignez, fêtez ça. Et prenez un moment pour récupérer.

    Le repos du guerrier. Ou de la guerrière.

    Ca se mérite, nous sommes d’accords, mais ça se respecte aussi.

    Pour rejoindre le Groupe Facebook Ouvert à Toutes et à Tous (+cadeau à l’intérieur), cliquez ici.

    Pour rejoindre le Groupe Facebook Privé (uniquement ouvert pour les 10ères personnes), déjà rempli :s

    J’ai toujours voulu créer un groupe facebook pour former une communauté autour de ce concept de calories, métabolisme, entrainement, etc. Mais j’ai toujours eu peur de flopper, que personne ne s’y inscrive et que ça t’intéresse juste pas les gens…

    Je me rends compte maintenant que même si 10 personnes s’inscrivent à ce groupe facebook ouvert à toutes et à tous, ce sera 10 personnes que je pourrai aider un peu plus.

    En fait, je comprend que c’est important d’avoir une communauté. Parce que la majorité de mon audiance ne me voit que moi. Et je parle, je montre mes résultats, mais on ne voit que les miens. Ce qui peut laisser perplexe certaines personnes plus sceptiques.

    Donc, maintenant, je vais créer un groupe facebook ouvert à tous… En fait, si j’avais proposé ce groupe facebook ouvert à tous depuis que je me suis lancé, et que je ne l’avais proposé qu’aux personnes qui avaient obtenu des résultats en suivant mes conseils, il y aurait déjà quelques milliers de personnes (bon okay, peut-être un millier).

    Bref, j’aurais du faire ça il y a longtemps mais mes propres peurs m’ont retenues. Donc, je me récupère aujourd’hui !

    Voici le lien pou y obtenir l’accès, vous pouvez cliquer ici.

    Combien de kilos devriez-vous perdre par semaine ?

    Tout d’abord, il est important de comprendre que votre poids n’est qu’une métrique… Une seule métrique.

    Et que celle-ci est influencée par énormement de facteurs. Comme la quantité d’eau bue, ou d’aliments mangés. La quantité de sel, le manque de sommeil, le stress, le surplus de sport, le trop peu de sport, etc.

    Et avec tous ces facteurs qui influencent votre poids, uniquement vous référez à celui-ci serait une erreur. Forcément, il va varier, il va aller dans tous les sens.

    Certaines personnes vont prendre 1 kilo, sans avoir fait quoi que ce soit… D’autres vont perdre 1 kilo, sans avoir fait quoi que ce soit.

    Il n’y a que quelques personnes qui arrivent à avoir un poids stable, qui ne bouge pas beaucoup.

    Très, très rare.

    Il est fort probable que votre poids aille dans tous les sens. Donc, ne lui faites pas confiance. Considérez le comme ce qu’il est vraiment.

    Une métrique, parmis d’autres, qui, sur le court terme, n’est absolument pas fiable.

    Si pendant une semaine votre poids reste au même niveau, vous avez reçu un indice, mais cela ne veut pas dire que vous n’avez pas perdu de gras.

    Si votre poids ne bouge pas pendant 2 semaines, à moins que vous n’ayiez un poids qui évolue en plateau, il serait probablement temps de passer à l’action plus agressivement.

    Si votre poids ne bouge pas pendant plus de 3 semaines, clairement, il vous faut être plus agressif.

    Donc, vous voyez qu’ici, nous devons interpréter les résultats de votre poids. Si votre poids descend, tant mieux, nous n’avons pas à réfléchir, mais s’il reste stable, ça ne veut pas dire que vous ne perdez pas de gras.

    Le poids n’est qu’une métrique, encore une fois.

    Par contre, si vous mixez le poids avec vos mensurations et votre visuel dans le miroir, là, vous avez suffisamment d’éléments pour prendre une décision !

    Par exemple, disons que votre poids est stable pendant 2 semaines, que vos mensurations ne bougent pas, mais que vous vous voyez de plus en plus sec, il est possible que vous soyez en train de perdre du gras !

    Je sais que ça peut paraitre contradictoire, ou paradoxal, mais je constate fréquemment ce phénomène dans mes suivis.

    Le corps ne va pas enlever le gras de façon équitable à travers votre corps… Il pourrait enlever du gras juste au niveau de vos omoplates pour le moment, ou sur vos mollets, etc. Bref, des endroits que vous ne mesurez pas, mais que vous pouvez voir.

    Il n’y a pas que le poids qui est important. Au contraire, le poids, à lui seul, ne représente rien de tout et mène fréquemment les gens voulant perdre du gras à faire le mauvais choix :s

    Ne vous faites pas avoir, si vous devez prendre une décision dans votre régime, analysez d’abord toutes les métriques, au lieu de faire uniquement confiance au poids.

    Je sais que c’est difficile parce que nous avons été élevés avec le poids, pas forcément avec les mensurations et autres. Donc, vous pourriez réagir à un poids qui stagne. Ce serait donc tout à fait normal. Mais si vous voulez obtenir des résultats, et les conserver, il faudra essayer de passer au-dessus de ces superstitions !

    Le programme « La Remontée Métabolique – Comment Réparer Votre Métabolisme » est enfin disponible en cliquant ici.

    Tout ce programme repose sur l’accélération de votre métabolisme, de façon significative, et de façon prolongée.

    En français, ça veut dire que l’objectif de la remontée métabolique n’est pas de vous permettre d’ajouter 500 calories d’ici demain.

    Malheureusement, si vous tombez sur une personne qui prétend pouvoir accélérer votre métabolisme en 24 heures, il est probable que cette personne ne soit pas à 100% honnête ou que son programme repose sur des quantités de sport absolument monstrueuses.

    Parce que pour booster votre métabolisme rapidement, la solution la plus simple est de faire énormément de sport.

    Je suppose que vous ne voulez pas faire ça.

    Moi non plus.

    Parce que faire du sport pour booster votre métabolisme est une astuce court terme. Demain, okay, après 3 heures de sport, votre métabolisme sera plus élevé (forcément, vous aurez fait du sport pendant 3 heures et donc aurez dépensé plus de calories).

    Mais, qu’est ce qui se passera quand vous ne ferez plus ce sport ? Quand vous ne voudrez plus en faire ? Quand vous ne pourrez plus manger de cette façon ? Que vous n’en pourrez plus de manger toujours les mêmes aliments ?

    Fréquemment, ce genre de choses sont des astuces court terme.

    Ca ne marche pas, vous l’avez probablement déjà testé.

    Personnellement, ce qui m’intéresse est de pouvoir accélérer mon métabolisme, sans devoir faire des tonnes de sport, et surtout, garder un métabolisme accéléré, même quand je ne fais rien.

    Ca, c’est la réussite.

    Et c’est assez simple. J’ai tout synthétisé pour vous dans mon programme « La Remontée Métabolique – Comment Réparer Votre Métabolisme » que vous pouvez aller consulter en cliquant ici.

    Il est possible d’augmenter la quantité de calories que votre corps consomme par jour… Ce qui vous permet de perdre plus de gras, ou simplement de manger plus, de vous faire plaisir, sans prendre de poids.

    Sans devoir faire plus de sport.

    Et si ça a l’air trop beau pour être vrai, c’est parce que ça ne l’est pas.

    C’est difficile à faire. C’est frustrant à faire. Parce que pendant plusieurs semaines, parfois mois si vous avez un métabolisme très bas et que vous mangez très peu depuis des années, vous n’allez pas pouvoir perdre de gras.

    La remontée métabolique est comme une diète, mais à l’envers.

    Elle est magique, mais elle demande des sacrifices. Il vous faudra savoir ce que vous mangez.

    Oui, vous pouvez manger ce que vous voulez et quand vous voulez durant celle-ci, n’importe quel aliment, mais il faudra savoir combien de calories vous mangez par jour.

    Il est possible d’accélérer son métabolisme, comme ils l’ont fait. Ils partagent leur expérience avec nous, ici.

    Et aujourd’hui, j’aimerais parler des 5 erreurs commises lors d’une remontée métabolique, et qui pourraient compromettre vos résultats. Certaines personnes ajouteront 200-300-400-500 calories en 1-2 mois, d’autres auront des résultats deux fois meilleurs.

    Le tout dépendra de votre application du programme de remontée métabolique, de votre passé avec les régimes, et un peu de votre génétique.

    Souvent, je reçois des mails de personnes qui partagent leurs objectifs avec moi. Et j’adore ça.

    J’adore recevoir des emails où on me décrit ses objectifs, son passé, etc. Donc, n’hésitez pas à m’envoyer un mail, je répond assez rapidement 😉

    Et parfois, je lis des mails où les objectifs en question sont très, très ambitieux… Et parfois, ils sont même inatteignables.

    Et la raison pour laquelle la personne a ces objectifs là, est parce qu’il est difficile de savoir ce qui est faisable, et ce qui ne l’est pas (dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais partager avec vous une stratégie que j’utilise pour déterminer le parcours à réaliser pour atteindre certains objectifs, en fonction de votre métabolisme actuel).

    Les objectifs les plus irréalistes que je peux rencontrer sont du style « perdre 15 kilos en 6 mois »… Ce qui n’est pas irréaliste.Tout à fait faisable… Sauf si on a un métabolisme affaibli.

    Si votre corps consomme 1.500 calories par jour et que vous voulez perdre 5 kilos de gras, vous êtes en train de dire que vous voulez perdre 40.000 calories (1 kilo de gras vaut 8.000 calories).

    C’est un peu comme si vous voulez investir 40.000€, disons pour acheter un appartement, mais que vous ne gagniez que 1.500€ par jour (dans notre exemple). Vous avez, disons, besoin de 1.000€ (calories) pour vivre et les 500€ supplémentaires, vous pouvez les investir.

    Mais ça vous fait uniquement 500€ par jour… Il vous faut 40.000€, donc, 80 jours à se serrer la ceinture.

    Et cela pour perdre 5 kilos de gras. Si vous avez 10 kilos de gras à perdre, l’objectif double.

    Aussi, votre corps étant une machine à survie, il ne va pas se laisser faire, il va lutter. Ce qui fait que tous les 20 à 40 jours, votre métabolisme s’adaptera.

    Ce qui veut dire, en français, qu’après 20 à 40 jours, votre métabolisme tombera à ces 1.000 calories/€. Et vous ne pourrez plus épargner ces 500 calories/€ par jour. Ce qui veut dire que vous devrez accroitre le déficit calorique.

    Bref, c’est pas drôle.

    Et si votre métabolisme ne vous permet pas de faire ce genre de choses, d’épargner suffisamment chaque jour pour atteindre votre objectif, vous avez plutôt intérêt à l’améliorer.

    Et c’est tout à fait faisable.

    La majorité d’entre nous, après toutes les diètes que nous avons fait, avons un métabolisme récalcitrant. Le moindre écart se paie cher.

    Forcément, si vous avez 1.500 calories par jour, dès que vous mangez au resto, ou que vous mangez un peu de chocolat, ou que vous mangez une 2e assiètte, ça va partir dans le gras.

    Et les diètes que vous avez fait par le passé sont à blamer pour cela.

    Ce n’est pas que vous avez de mauvaises génétiques, même si nous avons tous envie d’y croire. De mes suivis, il est très rare que je suive quelqu’un qui ait une mauvaise génétique.

    C’est juste que nous avons fait tellement de diètes que notre métabolisme a appris à vivre avec peu de calories.

    Et si votre corps peut s’habituer à moins de calories, il peut s’habituer à plus !

    C’est sur ce principe que repose mon système de remontée métabolique.

    J’ai tout synthétisé et programmé pour vous dans mon programme « La Remontée Métabolique – Comment Réparer Votre Métabolisme ».

    Et il est enfin disponible en cliquant ici.

    Nous sommes actuellement le 22 février, et jusqu’au dimanche 25 février, ce sera la semaine de lancement de ce programme ! Et pour l’occasion, le prix pour ce programme est soldé de 40€ et j’y ajoute 3 bonus (accès au groupe facebook, programme d’entrainement pour booster son métabolisme, et le plan pour la perte de poids après la remontée métabolique).

    Ces bonus ne seront disponibles que jusqu’à minuit ce dimanche 25 février !

    Votre métabolisme est la clé pour réussir à perdre du poids et obtenir la ligne que vous voulez. Je sais que ce n’est pas une solution sexy du style « mangez cet aliment magique et regardez les kilos partir ».

    Ethiquement, je ne pourrais jamais faire quelque chose comme cela parce que je sais que ça ne marche pas.

    Le métabolisme est moins sexy, mais drastiquement plus efficace. Pensez-y, n’est-ce pas logique que, si votre corps a besoin de plus de calories, que vous seriez dans une meilleure position pour perdre du gras.

    Le truc est que juste manger tel ou tel aliment ou faire tel ou tel sport n’est pas une solution viable. Nous voulons quelque chose qui tient sur la durée.

    Parce que, si vous arrêtez de manger cet aliment, ou de faire ce sport, etc, qu’est ce qui se passe ? Yep, votre métabolisme chute.

    Pas avec une remontée métabolique. Car ici, nous allons apprendre à votre métabolisme à fonctionner avec plus de calories.

    Donc, ce n’est pas sexy, ce n’est pas une solution « magique », trop beau que pour être réel. Il faut bosser, mais les résultats peuvent être impressionnant. Cliquez ici pour voir ces résultats (au milieu de la page).